›Chiens› Dogo Argentino ›Bon à savoir
Dogo Argentino

Standard de la Fédération Canine Internationale (FCI) n ° 292 / 29.01.1999 / E

UTILISATION: Chien pour la chasse aux grands animaux

CLASSIFICATION FCI: Groupe 2. Section 2.1 Groupe Molossien.

Sans test de travailleurs.

ASPECT GENERAL: Type de constitution molossien, corpulence moyenne, aussi puissant que possible (macrot blico) dans les proportions souhaitées, mais ne peut être reconnu comme un géant. Physique harmonieux et fort. Les muscles sont puissants et font saillie sous la peau dense et élastique, qui est fixée au corps par un tissu sous-cutané dense. Marchez calme et confiant. Il a un bon instinct et une réponse rapide. Le mouvement est plein d'énergie joyeuse. Par la nature d'un genre, amical. Blanc éclatant Il a les qualités physiques d'un véritable athlète.

PROPORTIONS IMPORTANTES: Le Dogue Allemand de l'Argentine est de construction moyenne. En conséquence, aucune partie de son corps ne fait saillie dans un ensemble harmonieux et équilibré à corps unique. Le museau doit avoir la même longueur que le crâne.

La hauteur au garrot est égale à la hauteur à la croupe.

La profondeur de la poitrine est égale à 50% de la hauteur au garrot.

La longueur du corps (mesurée de la pointe de l'épaule à la pointe de la fesse) est 10% plus grande que la hauteur au garrot.

TEMPÉRAMENT ET COMPORTEMENT: Gai, ouvert, modeste, amical. Peu d'aboiements. Fait toujours preuve de confiance en sa propre force. En aucun cas, ne devrait pas être agressif. Cette caractéristique doit être strictement observée. Il montre constamment sa position dominante dans la lutte pour le territoire avec des individus de son sexe. Ce trait est plus prononcé chez les hommes. Dogo Argentino est un chasseur rusé: silencieux, courageux et endurci au combat.

TETE: Type mésocéphale (la longueur du museau est égale à la longueur du crâne). Il a l'air fort et puissant. Sans angles vifs et dépressions prononcées. Le profil est concave-convexe. Convexe dans la région du crâne, tenant compte du relief des muscles masticateurs et occipitaux, légèrement incurvée à l'avant. Articulé avec le cou, forme un puissant arc musculaire.

Crâne: Massif, convexe dans le profil et les directions transversales. Les arcs zygomatiques s’éloignent considérablement du sommet du crâne et forment une vaste fosse temporale dans laquelle est placé un muscle temporal fortement développé. Crête occipitale lissée par des muscles occipitaux développés. La partie centrale du crâne est à peine visible.

Transition (Stop): Pas nettement, compte tenu du passage du renflement du crâne à une légère convexité du museau. Le profil donne l’impression d’une dépression clairement marquée due au relief des crêtes sourcilières.

REGION FACIALE: Même longueur que le crâne.

Nez: Avec les narines larges. Pigmentation noire. Légèrement surélevé vers l'avant, formant la pointe d'un museau incurvé. Vue de profil: la ligne antérieure (extrémité du museau) est perpendiculaire et droite, coïncide avec le bord de la mâchoire ou passe légèrement en avant de celle-ci.

Museau: Puissant, la taille dépasse légèrement la taille. Bien développé dans le sens transversal. Légèrement effilée vers la fin. La ligne supérieure est légèrement arquée, caractéristique presque exclusivement du Dogue Allemand de l'Argentine.

Lèvres: moyennement épaisses, courtes et lisses. Les bords sont libres et de préférence pigmentés en noir.

Mâchoires / dents: Mâchoires fortes et bien ajustées, sans développement excessif de la mâchoire supérieure ou inférieure (encoche inférieure ou collation). Les mâchoires doivent converger légèrement vers l'extrémité du museau pour former des arcades dentaires uniformes. Les mâchoires offrent une morsure maximale. Les dents sont grandes, bien développées, régulières et fermement en place. Les dents doivent être propres et non endommagées par les caries. Un ensemble complet de dents est recommandé, la préférence étant donnée aux personnes ayant des arcades dentaires homogènes. Une morsure souhaitable "tiques" (droite), une morsure "ciseaux" est également autorisée.

Joues: Larges et partiellement plates, sans plis, reliefs et creux. Couvert de peau dense.

Yeux: Couleurs sombres ou noisettes. De préférence, les bords des paupières qui les protègent sont pigmentés en noir. Cependant, l'absence de pigmentation des paupières n'est pas considérée comme un inconvénient punissable. Les yeux sont en forme d'amande, l'atterrissage est moyen, largement espacé. Ayez l’air attentif et vif, mais avec une certaine rigidité, surtout chez les hommes.

Oreilles: Attachées latéralement, hautes, à une distance suffisante les unes des autres, en raison de la largeur du crâne. D'un point de vue fonctionnel, les oreilles doivent être coupées, debout et triangulaires. Leur longueur ne doit pas dépasser 50% de la longueur du bord avant d'un oreillette naturelle. Les oreilles non coupées sont de longueur moyenne, larges, épaisses, plates et arrondies au sommet. Couvert d'une couche de poils lisse, légèrement plus courte que le reste du corps. De petites taches peuvent apparaître sur le pelage des oreilles, ce qui n'est pas interdit. Habituellement, ces oreilles sont suspendues et recouvrent l'arrière des joues. Dans l'état excité peut être partiellement levé.

COU: De longueur moyenne, fort et droit. Avec des muscles très bien développés. En haut de la ligne, un léger renflement est indiqué. Il a la forme d'un cône tronqué. Se connecte à la tête en formant un arc musculaire qui lisse tous les reliefs osseux de cette zone du corps. Il se connecte à la cage thoracique avec une large base. Couverts d'une peau élastique d'épaisseur maximale, qui glisse librement le long du tissu conjonctif sous-cutané (légèrement plus faible que le reste du corps), formant des plis souples et légèrement affaissés au niveau de la gorge. C'est la caractéristique la plus importante pour la fonctionnalité de cet animal. Le manteau est légèrement plus long dans cette zone.

CORPS: La longueur oblique du corps (de la saillie de l'articulation épaule-épaule à la colline sciatique) dépasse de 10% la hauteur au garrot.

Ligne supérieure: Au niveau: le garrot et le point le plus haut de la cuisse (sacrum) ont la même hauteur et représentent le point le plus haut.

Garrot: large et haut.

Dos: Large et fort, avec des muscles fortement développés, ce qui cause la présence d'une légère pente en direction de la taille.

Rein: Puissant, aplati par les muscles lombaires développés, qui marquent légèrement le milieu le long de la colonne vertébrale. Légèrement plus court que le dos et s'élève doucement jusqu'à la pointe de la croupe. En raison du développement des muscles des parties du corps qui constituent sa ligne supérieure, il se crée une impression erronée selon laquelle les animaux d’une race donnée ont un profil légèrement affaissé, ce qui n’est pas vrai. Cette caractéristique est particulièrement visible chez les adultes en raison du fort développement des muscles dorsaux.

Croupe: De longueur moyenne, avec des muscles étendus et bien développés, de sorte que les pointes des os iliaques et sciatiques sont à peine perceptibles. La largeur est égale à la largeur de la poitrine ou légèrement moins. Il maintient un angle horizontal d’environ 30 degrés. C’est pourquoi une descente légèrement convexe vers le point de fixation de la queue est indiquée sur sa ligne supérieure.

Poitrine: Large et volumineuse. La pointe du sternum affleure la pointe de l'épaule (articulation de l'épaule). La ligne du bas de la poitrine à la hauteur de la ligne des coudes. La poitrine est étendue, ce qui procure un volume respiratoire maximal. Les côtes sont longues et moyennement arquées, articulées avec le sternum à la hauteur de la ligne du coude.

Abdomen: Légèrement rétracté, situé sur la ligne inférieure de la poitrine, mais jamais maigre comme un lévrier. Fort, avec un bon tonus musculaire. On peut en dire autant des côtés et de la région iliaque.

Queue: Montée à un angle de 45 degrés de la ligne supérieure du corps. Il a la forme d'un sabre, épais et long. Il descend jusqu'à la hauteur des jarrets des membres postérieurs, mais ne les dépasse pas. Dans un état calme, en règle générale, est omis. En position de travail, il se situe légèrement au-dessus de la ligne supérieure du corps et effectue des mouvements continus d'un côté à l'autre. Pendant le trot, il est maintenu au niveau ou légèrement au-dessus de la ligne supérieure du dos.

MEMBRES ANTERIEURS: Puissants, avec une configuration musculo-squelettique bien développée. Proportionnel à la taille de l'animal. Vertical, à la fois devant et de profil.

Zone d'épaule: élevée et proportionnelle. Très fort. Avec un relief musculaire important mais non excessif. Il est situé à un angle de 45 degrés par rapport à l'horizontale.

Epaules: De longueur moyenne, proportionnelles à tout le corps. Fort, bien musclé. Former un angle horizontal de 45 degrés.

Coudes: Puissants, recouverts d'une peau un peu plus épaisse et élastique, sans plis ni rides. Habituellement pressés contre le mur costal, il semble donc qu'ils en font partie.

Avant-bras: même longueur que les épaules, positionnés verticalement. Avec des os puissants. Droit, avec un bon développement musculaire.

Poignets: Longs, alignés sur les avant-bras. Sans reliefs et repliements osseux.

Métacarpes: Légèrement plats, avec des os bien développés. Incliné par rapport à l'angle horizontal de 70 à 75 degrés.

Pattes des membres antérieurs: Rondes, avec des orteils courts, puissants et serrés l'un à l'autre. Les coussinets sont charnus et durs, recouverts d'une peau épaisse et rugueuse au toucher.

MEMBRES POSTERIEURS: Inclinaison moyenne. Si nous les considérons dans leur ensemble, les membres sont forts, puissants et parallèles, et ils possèdent la force et le pouvoir suffisants qui s’imposent en relation avec leur fonction. Fournir une poussée suffisante et définir la démarche, caractéristique de ce type.

Cuisses: Longueur proportionnelle. Forte, avec une musculature bien développée et bien visible. Connectez-vous à l'articulation de la hanche à un angle proche de 100 degrés.

Genou: situé sur l'axe du membre. L'angle est d'environ 110 degrés.

Cuisse inférieure: légèrement plus courte que la cuisse. Forte. La musculature est aussi développée que sur l'ensemble du membre.

Jarret: Fort et durable, fournissant une forte poussée au membre postérieur. puissant, avec une pointe prononcée du jarret, qui forme un angle d'environ 140 degrés. Le plyus est puissant, presque cylindrique, situé verticalement, à un angle de 90 degrés par rapport à l'horizontale. Si des rosées sont présentes, elles devraient être enlevées.

Pattes du membre postérieur: semblables aux pattes des membres antérieurs, bien que légèrement plus petites et légèrement plus longues. Sinon, ils conservent les mêmes caractéristiques.

GAIT / MOUVEMENT: Dextère et confiant. Si le chien est intéressé par quelque chose, la nature des mouvements change de manière significative. L'animal se retourne dans la direction de l'objet qui l'intéressait et se tire. Les réflexes sont rapides, ce qui est typique pour cette race. Pas mesuré. Le lynx est large, avec une bonne phase de vol et une poussée puissante. Dans un galop montre toute son énergie, en développant le maximum de puissance possible. L'amble est inacceptable et est considéré comme un sérieux inconvénient.

PEAU: Uniforme, légèrement épaisse, mais douce et élastique. Il est attaché au corps avec un tissu sous-cutané faible, ce qui permet à la peau de glisser librement sur le corps sans former de plis prononcés. L'exception est le cou: ici, le tissu conjonctif sous-cutané est plus faible (des plis sont formés). La peau doit être aussi pigmentée que possible, bien que la pigmentation soit améliorée avec l’âge. Une peau trop pigmentée est inacceptable. La préférence est donnée aux personnes dont les bords des lèvres et des paupières muqueuses sont pigmentés en noir.

POIL: Uniforme, court, lisse et doux au toucher. Environ 1,5–2 cm de long.La densité et l'épaisseur varient avec le climat. Sous les climats tropicaux, les cheveux sont fins et fins, de sorte que la peau apparaisse à travers et que les zones pigmentées deviennent visibles, ce qui n'est pas punissable. Dans les régions à climat froid, les cheveux sont plus épais et plus denses, et un sous-poil peut apparaître.

COULEUR: Absolument blanc. Autorisé une tache noire ou sombre autour de l'oeil, dont la taille ne doit pas dépasser 10% de la région de la tête. Parmi les deux personnes, ceteris paribus, le juge devrait faire un choix en faveur de l'animal le plus blanc.

DIMENSIONS: Hauteur au garrot: Hommes - 62-68 cm.

DEFAUTS: Tout écart par rapport aux critères ci-dessus est considéré comme un inconvénient et son degré de gravité est déterminé par le degré d'écart par rapport à la norme.

Absence de développement du système musculo-squelettique (puissance insuffisante). Nez légèrement pigmenté.
Accrocher les lèvres.
Dents petites, faibles ou carieuses. Jeu de dents incomplet.
Des yeux excessivement clairs. Siècle d'inversion ou d'éversion.
Coffre en tonneau. Kielny poitrine.
Côtes plates.
Le membre arrière est situé à un angle excessivement grand.
Shin excessivement long.
Démarche atypique.
Pigmentation excessive de la peau chez les jeunes.
L'apparence de petites zones avec les cheveux teints.
Système nerveux déséquilibré.

Nez non pigmenté.
Développement excessif de la mâchoire supérieure ou inférieure.
Yeux bleus ou couleurs différentes.
La surdité.
Cheveux longs
Taches sur le cuir chevelu. Plus d'un point sur la tête.
Tailles inférieures à 60 cm et supérieures à 68 cm.
Agressivité.

P. S. Les mâles devraient avoir deux testicules de l'espèce normale, complètement descendus dans le scrotum.

Dogo Argentino: description et standard de race

La description d'une race dogo argentino est inscrite dans le standard officiel.

Chien argentin de race standard FCI № 292 (29/01/1999)

Chien de chasse au gros gibier

Groupe 2. Schnauzers et Pinschers, berger en forme de chien et suisse.
Section 2.1. Chien en forme de dogue.

Sans tests de travail.

Sur la photo: dogo argentino

BREF REFERENCE HISTORIQUE: Cette race est originaire de la province de Cordoba, dans la partie centrale (éloignée de la mer) de la République d'Argentine. Son auteur était le Dr Antonio Nores Martinez, célèbre docteur en sciences et représentant d'une vieille famille locale. En 1928, sa passion pour les chiens, peut-être héréditaire, le pencha pour établir la base et le standard d'une nouvelle race, qu'il appela Dogo Argentino. Son travail était basé sur le croisement méthodique de plusieurs races avec un vieux chien de combat de Cordoue, un chien très fort et énergique, mais sans stabilité mentale ni génétique. Cette race locale est le fruit d'un croisement entre le vieux anglais, les bouledogues anglais et les Bull Terriers. Elle était largement connue et appréciée par les passionnés de combats de chiens, une profession très populaire à l'époque, qui concernait toutes les couches de la société. Après une étude minutieuse et détaillée et une sélection des caractéristiques pour différentes générations, le Dr Nores Martinez a atteint son objectif après avoir reçu la première ligne. Au début, on pensait que c'était un chien de combat, mais la disposition du Dr Nores Martinez à chasser l'incitait à l'emmener à l'une de ses sorties habituelles à la chasse, où la nouvelle race montrait ses talents, devenant ainsi un personnage clé de toutes les chasses du médecin.. Le dogo argentino est donc rapidement devenu un excellent chien de chasse au gros gibier. Au fil du temps, la capacité d'adaptation a rendu ce chien très polyvalent en termes de fonctions; elle s’est révélée être une merveilleuse compagne et un défenseur loyal et inflexible de ceux qu’elle aime. La force, l'endurance, l'odeur subtile et le courage en font le meilleur chien parmi ceux qui chassent les cochons sauvages, les puma et autres prédateurs locaux présents sur les vastes étendues des diverses terres de l'Argentine. Son harmonie, son équilibre et les excellents muscles de l’athlète sont des propriétés idéales pour de longues randonnées constantes, quelles que soient les conditions météorologiques, ainsi que pour de nouveaux combats acharnés avec la victime.

Le 21 mai 1964, cette race a été reconnue par la Fédération des chenils d'Argentine et la Société agricole argentine, qui ont ouvert un livre généalogique pour commencer l'enregistrement.

Et seulement le 31 juillet 1973, la Fédération Cynologique Internationale a accepté la race comme étant la première et unique race argentine. Cela s'est passé grâce au formidable enthousiasme, au travail et aux efforts du Dr Augustin Nores Martinez, frère et successeur du fondateur de la race.

ASPECT GENERAL: Le type dogoïde habituel, de forme moyenne, dans les proportions souhaitées sans dimensions gigantesques. L'apparence est harmonieuse et énergique, grâce aux muscles puissants qui se détachent sous la peau dense et élastique, adjacente à tout le corps, à travers un tissu sous-cutané peu lâche. Il marche tranquillement, mais fermement, montrant son esprit et sa réaction rapide et montrant à travers les mouvements une nature toujours gaie. Bon et fidèle disposition, blancheur frappante. Les mérites physiques font de lui un véritable athlète.

RELATIONS IMPORTANTES: En tant qu’animal de forme moyenne, il ne possède pas de parties qui se détachent de tout le corps, qui est en harmonie et en équilibre. Possédant un crâne de proportions moyennes, il devrait avoir un museau de la même longueur que le crâne.

La hauteur au garrot est égale à la hauteur au sacrum.

La profondeur de la poitrine est égale à 50% de la hauteur au garrot.

La longueur du corps dépasse de 10% la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT ET CARACTERE: Il est vigoureux, ouvert, doux, amical et n'aboie pas beaucoup, toujours conscient de sa force. En aucun cas, il ne devrait être agressif - une caractéristique qui doit être strictement observée. Son attitude arrogante l'oblige à constamment rivaliser de territoire avec des personnes du même sexe, ce comportement se manifeste surtout chez les hommes. En tant que chasseur, il est agile, silencieux, courageux et courageux.

TETE: De type mésocéphale, semble forte et puissante, sans angles vifs et sans bosses distinctes. De profil, la ligne supérieure est concave-convexe: convexe dans le crâne en raison des muscles masticateurs proéminents et de l'occiput, et d'un pignon légèrement concave. La tête rejoint le cou, formant une voûte musculaire puissante.

REGION CRANIENNE: Crâne massif, bombé de l'avant à l'arrière et à travers. Les arcades zygomatiques sont largement divorcées et forment de grandes dépressions temporales qui permettent le développement intense des muscles temporaux. L'os occipital n'est pas très important en raison des muscles forts de l'occiput. La lèvre au milieu du crâne est légèrement marquée.

La transition du front au museau: Légèrement prononcée, comme la transition du crâne convexe à un pignon légèrement concave. Vu de côté, il montre un profil prononcé dû aux arêtes proéminentes de son front.

REGION FACIALE: La longueur est égale au crâne.

Nez: Narines étendues. Pigmentation noire. Légèrement relevé, complétant le profil concave du museau. Vue de côté, la ligne antérieure est perpendiculaire et droite, coïncidant avec le bord de la mâchoire ou légèrement en saillie vers l’avant.

Museau: Fort, légèrement plus long que profond, bien développé en largeur, les côtés convergent légèrement. La ligne supérieure est légèrement concave, presque une caractéristique exclusive du Dogue Allemand.

Lèvres: moyennement épaisses, sèches et tendues. Avec des bords libres, de préférence avec une pigmentation noire.

Mâchoires et dents: Les mâchoires sont fortes et bien ajustées. ni collation ni dépassé. Les mâchoires doivent être légèrement ou uniformément convergentes. Ils fournissent une capacité d'adhérence maximale. Les dents sont grandes, bien développées, solidement alignées, propres, sans caries. Un jeu complet de dents est recommandé, la priorité est donnée aux arcades dentaires uniformes. La morsure est droite, bien qu'un ciseau soit autorisé.

Pommettes: Grosses et relativement plates, dépourvues de plis, de bosses et de bosses, couvertes d'une peau ferme.

YEUX: foncés ou de couleur noisette, protégés pendant des siècles, de préférence avec une pigmentation noire, bien que l'absence de pigment ne soit pas considérée comme un inconvénient. En forme d'amande, plantés largement et moyennement haut. En général, le regard doit être attentif et vif, mais en même temps exceptionnellement décisif, surtout chez les hommes.

OREILLES: Attachées haut sur les côtés de la tête, écartées en raison de la largeur du crâne. Sur le plan fonctionnel, ils doivent être recadrés et debout, de forme triangulaire, et leur longueur ne doit pas dépasser 50% de la longueur naturelle du bord antérieur de la feuille sonore. Non recadrées, elles sont de longueur moyenne, larges, épaisses, plates et arrondies aux extrémités. Recouvert d'un manteau lisse légèrement plus court que le reste du corps; ils peuvent contenir de petites taches qui ne sont pas punies. Dans une position naturelle, ils pendent, fermant l'arrière des pommettes. Lorsque le chien est alerte, les oreilles peuvent devenir à moitié debout.

COU: De longueur moyenne, ensemble fort et très haut, musclé, avec une nuque légèrement convexe. En forme de cône tronqué, il se relie à la tête par un arc musculaire qui cache toutes les protubérances osseuses de cette partie et est ajusté à la poitrine avec une grande base. Il est recouvert d'une peau épaisse et élastique qui glisse librement sur les tissus sous-cutanés, légèrement plus lâches que sur le reste du corps. Il n'y a pas de plis au niveau de la gorge au niveau du cou, détail essentiel au fonctionnement de cet animal. Les cheveux sur cette partie sont légèrement plus longs que sur le reste du corps.

CORPS: La longueur du corps (de la saillie de l'articulation épaule-épaule à la protubérance sciatique) dépasse de 10% la hauteur au garrot.

Ligne du dessus: lisse; le garrot et le maclock sont à la même hauteur, ce qui correspond aux points les plus élevés.

Garrot: Vaste et servant.

Dos: étendu et fort, avec des muscles pleinement développés, formant une légère inclinaison vers le bas du dos.

Rein: Fort et recouvert de muscles lombaires développés, qui forment le creux médial le long de la colonne vertébrale. Un peu plus courte que l'épine thoracique, s'élevant très légèrement jusqu'à la croupe. Le développement des muscles dans ces parties de la ligne de dessus oblige le chien à présenter un profil légèrement concave qui, sans l'être, s'améliore avec l'âge, grâce au développement complet des muscles dorsaux et vertébraux.

Croupe: Modérément longue, large et musclée; faiblement maclockus et tubercules sciatiques. Sa largeur est égale ou légèrement inférieure à la largeur de la poitrine; est situé à un angle d'environ 30 ° par rapport à l'horizon, de sorte que la ligne supérieure descend sous une pente légèrement convexe à la base de la queue.

Poitrine: large et profonde. Le faucon du sternum se situe au niveau des saillies des articulations scapulaire-épaule et la ligne du sternum se situe au niveau des coudes. Poitrine volumineuse offrant une capacité respiratoire maximale, avec des côtes longues et moyennement incurvées qui sont reliées au sternum à la hauteur du coude.

Abdomen: Légèrement apparié à la base de la poitrine, mais en aucun cas comme un gypsophile. Fort, avec une bonne élasticité musculaire, ainsi que de l'aine.

QUEUE: Attachée moyennement haut, à un angle de 45 ° par rapport à la ligne du dessus. En forme de sabre, épais et long, atteignant le jarret, mais pas plus bas. Au repos, il pend naturellement; quand le chien est en mouvement, la queue s'élève légèrement au-dessus de la ligne du dessus et se déplace constamment d'un côté à l'autre. Au trot, il se maintient au niveau de la ligne du haut ou légèrement plus haut.

DEVANT: Dans l’ensemble, les membres antérieurs forment une structure osseuse et musculaire saine et solide, proportionnelle à la croissance de l’animal. Les pattes antérieures sont droites et verticales, vues de face ou de profil.

Epaules: Développées et proportionnées. Très fort, avec une forme musculaire remarquable sans exagération. À une inclinaison de 45 ° à l'horizon.

Os de l’épaule: De longueur moyenne, proportionnés, avec des muscles forts. À un angle de 45 ° par rapport à l'horizon.

Coudes: forts, recouverts d'une peau plus épaisse et plus élastique, sans plis ni rides. Naturellement situé à la poitrine, il semble en faire partie.

Avant-bras: La même longueur que l'humérus, perpendiculaire à l'horizon, droit, avec des os et des muscles forts.

Poignets: Larges et alignés avec l'avant-bras, sans saillies osseuses ni plis cutanés.

Métacarpes: Légèrement aplatis, osseux, inclinés à 70-75 ° par rapport à l'horizon.

Pieds antérieurs: arrondis; avec des doigts courts et sains dans une balle. Les coussinets durs et charnus sont recouverts de peau noire et rugueuse au toucher.

MEMBRES POSTERIEURS: Modérément articulés. En général, les membres sont forts, forts et parallèles, créant une image de grande puissance nécessaire à leur fonctionnement. Ils fournissent la poussée appropriée et déterminent les mouvements caractéristiques du chien.

Cuisses: longueur à la mesure du tout. Fort et avec les muscles pleinement développés et visibles. L'angle de l'articulation de la hanche est d'environ 100 °.

Genoux: positionnés dans le même plan que le membre. L'angle du genou est d'environ 110 °.

Cuisse inférieure: légèrement plus courte que les hanches, forte et avec des muscles développés de la même façon.

Articulations du jarret et du tarse: La région de l'articulation du jarret est courte, solide et durable, fournissant une puissante poussée au membre postérieur. Jarret sain avec un os de talon perceptible. L'angle du jarret est d'environ 140 °. Avant-pied fort, presque cylindrique, formant un angle de 90 ° avec l'horizontale. Les ergots doivent être enlevés.

Pieds postérieurs: similaires aux pieds antérieurs, bien qu'un peu plus petits et plus larges, mais avec les mêmes caractéristiques.

MOUVEMENT: Agile et confiant; avec des modifications évidentes quand un intérêt pour quelque chose se transforme en une posture tendue d'un cou élevé et rapidement

PEAU: Uniforme, légèrement épais, mais lisse et élastique.

MANTEAU: Homogène, court, plat et lisse au toucher, longueur moyenne de 1,5 à 2 cm La densité et l'épaisseur variables correspondent aux différences climatiques. Sous les climats tropicaux, le maillot est rare et mince (permettant à la peau de briller, bien que les zones pigmentées soient visibles, ce qui n’est pas un motif de punition). Dans les climats froids, la couche est plus épaisse et plus dense et une sous-couche peut être présente.

COULEUR: Complètement blanche; Un seul point noir ou foncé est autorisé autour de l'œil, à condition qu'il ne couvre pas plus de 10% de la tête. Entre deux chiens de même structure, le juge doit toujours choisir un chien plus blanc.

CROISSANCE DU CHIEN ARGENTA: Hauteur au garrot: mâles de 62 à 68 cm, chiennes de 60 à 65 cm.

DÉFAUTS: Tout écart par rapport aux points ci-dessus doit être considéré comme un défaut ou un défaut en fonction du degré d’expression.

DEFAUTS GRAVES (défauts):

- Les muscles pauvres et peu développés.

- Le nez est légèrement pigmenté.

- Dents petites, faibles ou carieuses. Dentition incomplète.

- Poitrine de baril; sternum faucon en saillie.

- Angulation excessive des articulations des membres postérieurs.

- Tarse trop long.

- Pigmentation excessive de la peau chez les jeunes chiens.

- La présence de petites zones de laine colorée.

- Le nez n'est pas pigmenté.

- Snack ou dépassé.

- Yeux bleus; yeux de couleurs différentes.

- Taches sur le manteau. Plus d'un point sur la tête.

- Hauteur inférieure à 60 cm et supérieure à 68 cm.

REMARQUE: Les mâles devraient avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.