Tosa Inu - Patrimoine Samurai

Tosa Inu - Race japonaise de combat d'origine mystérieuse. En tant que vrais combattants, ces chiens sont équilibrés et majestueux. Leur image dure est complétée par un corps puissant, un look intelligent, une intelligence développée et un court manteau brillant de couleur unie.

Description standard et de race

Hauteur au garrot: mâles - à partir de 60 cm, femelles - à partir de 55 cm;
Poids: 36-61 kg.

  • Couleur: rouge uni, abricot, bringé, fauve, noir, petites tâches blanches sur la poitrine et les pattes acceptées.
  • Couleur des yeux: marron foncé.
  • Couleur du nez: noir.
  • Aspect général: un gros chien avec des cheveux courts et des os solides, des oreilles tombantes et un museau carré.

Histoire de Tosa Inu

Le prototype de Tosa Inu ou Mastiff japonais est le chien de combat Shikoku-ken. Ils étaient très similaires à Akita Inu moderne. Traditionnellement, les rivaux appartenaient au même cercle. Jusqu'au XIXe siècle, le Japon était un État fermé pour les étrangers. Après les hostilités, la situation a changé. Les invités du Vieux Monde ont apporté non seulement des marchandises, mais aussi des chiens.

Les Japonais ont monté un Shikoku-ken contre un rival européen et ont subi une défaite totale. Leurs animaux de compagnie étaient de taille inférieure aux chiens de mine importés. Les combats se sont arrêtés dans les premières secondes qui ont suivi le départ, mais le Japonais têtu a trouvé un moyen de sortir. Ils ont traversé le Seokoku-ken avec des chiens pour augmenter leur taille et leur capacité à résister aux nouveaux venus du Vieux Monde. Les éleveurs ont réussi à maintenir le moral de leurs animaux domestiques, leur endurance, leur désir de gagner et à modifier l'apparence au-delà de toute reconnaissance. Au lieu de chiens légers au visage étroit et aux oreilles dressées, un dogue apparut. La tête est devenue carrée, les extrémités des oreilles jointes aux pommettes, la fourrure raccourcie.

Une nouvelle race s'appelait Tosu en raison du terrain sur lequel elle était reproduite. Il a fallu plusieurs décennies pour travailler. À la fin du XIXe siècle, ces chiens ont rendu l'ancienne gloire des combattants invincibles.

Les résidents locaux ont également utilisé Tosu pour protéger leurs maisons et leurs habitants. Calme dans la vie ordinaire, à l'approche du danger, les dogue japonais se sont immédiatement transformés, ont agi clairement et sans délai. En 1930, il existait une association de propriétaires de races et une norme locale était en vigueur.

Les roches qui ont participé à l'élevage de Tosa-inu ne sont pas connues avec certitude. Les experts étrangers fondent leurs hypothèses sur la similitude avec le bulldog, St. Bernard, Bull Terrier, English Mastiff, Great Dane. Probablement, les chiens de chasse ont laissé leur marque de sang, limier. Les Japonais ont classé toutes les informations sur l'élevage.

Les combats de chiens au pays du soleil levant s'apparentent davantage à un rituel qu'à un jeu de hasard. Les règles sont similaires à celles du sumo, les animaux entrent dans le ring en bijoux. Il n’ya presque pas de sang dans de telles batailles, les chiens sont considérés comme des perdants s’ils donnent la parole ou s’écartent des limites du cercle. Ce rituel est autorisé jusqu'à présent et l'a créé pour les soldats impériaux après les instructions directes du souverain. Le gagnant est un tablier spécial en toile brodée avec une épaisse corde blanche. Son maître reçoit un prix en espèces. Le montant des incitatifs atteint 30 000 $. Entrer dans le ring est accompagné de musique.

Le vingtième siècle a été un tournant pour Tosa Inu, comme beaucoup d'autres races. En raison de la guerre, la plus grande partie du bétail est morte, mais les propriétaires ont sauvé des animaux en les cachant dans les montagnes d'une province éloignée. Les mastiffs japonais sont également restés en Corée et à Taiwan. Ils ont été illégalement pris avant le début des hostilités.

Les Japonais considèrent le Tosa-Inu comme un patrimoine national et ont interdit l'exportation de chiens de cette race en dehors du pays au 19ème siècle.

Au Japon, un musée de Tosa Inu dans la province du même nom. Il organise des combats, emmène les visiteurs pour une visite. Le petit nombre de Tosa-inu en Europe et aux États-Unis - les conséquences de la politique des éleveurs japonais. Ils vendent rarement des chiots pour l'exportation, mais il existe des lignes coréennes et taïwanaises à destination de Tosa Inu.

La race est reconnue par la CIF, la norme actuelle de ce système a été publiée en 1997. Jusqu'en 2000, les éleveurs coréens ne pouvaient pas obtenir le pedigree du Festival international du film, mais grâce à un travail coordonné et productif, leurs efforts étaient justifiés. Dans la descendance européenne au début du pedigree se trouvent ces chiens.

Aujourd'hui, on peut voir Tosa inu lors de batailles dans les pays de l'Est et en tant que compagnon des fonctions de gardien de la sécurité des résidents ordinaires. En Europe, certains États ont interdit l'importation et la reproduction du dogue japonais en raison du danger perçu pour l'homme.

Caractère et comportement

Qualités positives de Tosa Inu:

  • Poise;
  • L'affection;
  • Endurance;
  • Intelligence développée;
  • Partager clairement leur propre et les autres;
  • Réaction de foudre;
  • L'intrépidité.
  • Prendre une décision de façon indépendante;
  • Ils s'habituent à une nouvelle personne depuis longtemps;
  • Peut être dangereux;
  • La quête de la primauté (domination).

Pour qui est le chien?

Tosa Inu - la race n'est pas pour les débutants. Convient aux personnes au caractère fort qui ne craignent pas les difficultés.

Le dogue japonais au repos crée une impression trompeuse. En quelques secondes, il devient un chien féroce, s'il y a une raison. Par conséquent, une éducation réfléchie et un contact avec le propriétaire sont nécessaires. Un enfant ou des personnes âgées ne feront pas face à cette tâche. Pour un propriétaire compréhensif, ils deviennent attachés à vie.

Les éleveurs disent que le dogue japonais regarde une personne pendant une longue période et ne reconnaît son propriétaire qu'après avoir vérifié son identité.

Pendant des décennies, Tosa-Inu a participé aux batailles, ils ont cultivé certaines qualités: rigidité, rapidité des mouvements, courage et capacité de prendre des décisions sans hôte. Cependant, l'agression est attribuée aux défauts de la race. Tosa Inu a un mal qui peut être contrôlé. Convient à la protection d'un appartement, d'un site ou d'une personne. Ils donnent rarement la parole, travaillent pour capturer.

Dans la famille, les dogue japonais ne constituent pas une menace, les enfants étant prudents. S'ils vivent avec d'autres chiens, ils peuvent régler les conflits en construisant une hiérarchie. La principale devrait être un homme. Ceci est normal, mais la prudence ne fait pas mal. Il n’ya aucun problème avec les chats, les rongeurs, à la condition d’habituation ou de cohabitation dès l’enfance.

Choisir un surnom

Pour les filles: Ima (cadeau), Yuri (lis), Kita (nord), Mai (brillant), Tama (pierre précieuse), Hana (fleur), Aiko (enfant préféré).

Pour les garçons: Taro (premier-né), Raiden (dieu du tonnerre), Riki (fort), Kin (doré), Akiro (intelligent), Torah (mer).

Maintenance et entretien

Tosa Inu se distingue par son endurance, donc il tolère bien la chaleur. Dans le froid glacial, au printemps et en automne, ils marchent tranquillement sans vêtements. En raison de sa grande taille, de l'eau fraîche est nécessaire en été. Marches régulières obligatoires pour rester en bonne santé.

Le contenu de la volière ne convient pas Tosa-Inu. La première raison - il fera froid en hiver, la seconde - ils sont très attachés au propriétaire. Contrairement à la première impression de la masse de ces chiens, ils prennent peu de place. Le dogue japonais est élevé dans un pays où la plupart des parcelles et des maisons sont minuscules.

Dans leurs temps libres consacrés aux promenades et aux activités, les Tosa Inu préfèrent se reposer dans leur propre coin. Cependant, ils dorment avec sensibilité et ne manqueront aucun événement.

Une simple chaise longue, des jouets simples, un bol de nourriture et d'eau - tout ce dont un samouraï du monde des chiens a besoin.

Marcher, surtout dans l'enfance, avec Tosa-Inu devrait être un habitué. Avec les chiots et les adolescents de la maison 3 à 5 fois par jour. Pour la bonne formation des jeux nécessaires, la marche et la socialisation. Un chien d'une race aussi sérieuse perçoit rapidement de nouvelles informations, qui se reflètent dans son comportement à l'avenir. En hiver, il est souhaitable de porter une combinaison ou une couverture. Un dogue japonais adulte a besoin de deux marches d'une durée de 1 à 1,5 heure chacune.

Alimentation

Régime alimentaire approximatif pour Tosa Inu adulte:

  • Viande crue (boeuf) - 200-250 g;
  • Produits laitiers (non gras) - 150 g;
  • Bouillie - 100 g;
  • Légumes - 100 g;
  • Jaune d'oeuf cru - 2 fois par semaine;
  • Poisson de mer - 1 à 2 fois par semaine;
  • Cartilage, abats - 2-3 fois par semaine.

Les chiots âgés de 2 à 3 mois donnent à manger toutes les 3,5 heures. Assurez-vous de donner un caillé calciné, le kéfir. En vieillissant, l'intervalle entre les repas augmente. À 8 mois, transféré à 2 repas par jour et un régime pour adultes. Tous les abats, sauf la cicatrice, bouillir.

La nourriture sèche pour un chien actif après la formation (1,5 ans) devrait contenir une quantité accrue de graisses et de protéines. Old Tosa Inu ou avec une santé problématique sont transférés à un régime spécial. Les adolescents ont besoin de suppléments minéraux et de vitamines qui sont récupérés par un vétérinaire après un examen.

Toilettage

Le toilettage du dogue japonais consiste en un lavage occasionnel au shampooing, en un peignage et en un frottement des oreilles.

Le manteau de Tosa Inu est très court, ainsi, lorsque l'excrétion peut causer des inconvénients aux personnes. Le lavage permet de se débarrasser des poils matures, ainsi que de souffler les cheveux chauds d'un sèche-cheveux avec un sèche-cheveux chaud. La couverture est peignée avec une brosse spéciale en caoutchouc, semblable à un accessoire de soin du cheval.

Un chiot est entraîné à toutes les procédures depuis son enfance, de sorte qu'un mastiff adulte d'une taille considérable saute dans le bain et adore se peigner. Tosa Inu lavez 1 à 2 fois par mois avec un shampooing pour races à poils courts ou pour le nettoyage en profondeur. Le baume est utilisé dans de rares cas.

En passant, l'opinion répandue sur l'allergie aux petites «aiguilles» de la laine de ces chiens est erronée. Des larmes ou des éternuements peuvent survenir lors de l’excrétion, mais en raison d’une irritation mécanique des muqueuses. Les allergies chez l'homme sont causées par des protéines, présentes dans l'épithélium, la salive ou les sécrétions des glandes de l'animal.

Griffes cultivées enlevées avec une pince, mais pas sous la racine. Les dents sont nettoyées à l’échographie ou à la main dans une clinique vétérinaire. Les oreilles frottées avec de la lotion ou des gouttes.

Éducation et formation

Tosa Inu, en raison de son caractère combatif, a la réputation d'être difficile à élever des chiens. Cependant, leur intelligence et leur affection pour le propriétaire rendent cette déclaration douteuse.

L'essentiel - montrer la dureté du caractère. Ne répétez jamais une commande deux fois, vous devez forcer le chien à l'exécuter immédiatement. Cela aidera les petites astuces.

Méthodes d'entraînement efficaces:

  • Encourager la délicatesse;
  • Facile à appuyer sur le collier de la croupe ou de l'eye-liner pour les commandes "s'asseoir", "mentir";
  • Emmenez un chien dressé en classe pour que l'animal l'imite;
  • Féliciter et tapoter Tosa-inu après une exécution réussie.

Vous pouvez utiliser votre jouet mastiff préféré, le donner après l'exécution de la commande. Au fil du temps, encouragez les caresses. Le chien forme un réflexe aux émotions positives. Tout l'entraînement est basé sur les souvenirs de l'animal.

Pour Tosa Inu, la garde est appropriée. L'entraînement a lieu après la réussite du cours général afin que l'animal soit parfaitement obéi.

Il est préférable de contacter un entraîneur professionnel. Tosa Inu n'est vraiment pas une race facile, mais lors de la prise de contact avec un chien, les leçons font plaisir à l'animal comme au propriétaire. Malgré le caractère sérieux et le but historique de la race, les tests de travail pour le dogue japonais ne sont pas effectués.

Santé et espérance de vie

Les Tosa Inu vivent jusqu'à 10-12 ans. Maladies courantes dans la race:

  • Insuffisance cardiaque;
  • Dysplasie de la hanche et du coude;
  • La conjonctivite;
  • Urolithiase;
  • Dermatite allergique.

En général, cette race japonaise est exempte de maladies héréditaires et chroniques graves.

Combien et où acheter

Les pépinières sont situées en Russie, en Ukraine et dans les pays occidentaux. Vous pouvez également acheter un chiot en Corée, en Chine et à Taiwan, au Japon. De la patrie historique, sortir les chiens est très difficile. En RKF, le club national de la race Tosa-Inu n'est pas enregistré.

Prix ​​chiot avec pedigree: 50 000 - 100 000 roubles.

Mastiff Japonais - Tosa Inu

Les races d'origine japonaise deviennent de plus en plus populaires en Russie. Tosa Inu (Tosa Inu, chien Sumo, chien de combat japonais, Tosa-ken, Tosa-token, mastiff japonais) font partie de ces races plutôt rares et recherchées - un animal majestueux, grand et massif élevé spécifiquement pour la participation à des combats de chiens, par conséquent, il a été classé comme "dangereux". Dans certains pays (Angleterre, Irlande, Danemark), cette race de chien est interdite par la loi. Selon les experts, avec la bonne approche pour élever et dresser un animal de compagnie, Tosa-Inu n’est pas plus dangereux que les représentants d’autres grandes races. Le chien servira fidèlement son propriétaire, sans montrer aucun signe d'agression.

Tosa Inu (Tosa Inu, chien Sumo, chien de combat japonais, Tosa-ken, Tosa-token, dogue japonais)

De l'histoire de la race

La première mention du dogue japonais date du début du XIe siècle. Tosa Inu en tant que race indépendante a été enregistrée à la fin du XIXe siècle au Japon, dans la préfecture de Kochi, située sur l'île de Shikoku. Lors de la reproduction, l'objectif était d'obtenir un chien intrépide qui pourrait se battre jusqu'à la mort.

Initialement, les espèces d'élevage locales ont été capturées. Lors du processus de sélection, ils auraient été complétés par le sang d'un dogue et de saint Bernard, duquel ont été transférées des dimensions et une qualité telles que l'endurance; bulldog, bull terrier - diligence et obstination, limier - un aspect caractéristique, se plie sur le visage. Le résultat fut un chien samouraï - robuste, capable d'une attaque longue et impitoyable. Il y a toujours des disputes sur les races qui ont participé à sa création, les Japonais préfèrent garder cette information secrète.

La race de chien Tosa Inu au pays du soleil levant est considérée comme un trésor national. Lors de combats de chiens, les animaux se sont battus en silence, se poussant mutuellement selon les règles du sumo préféré de la communauté locale, d’où l’un des noms de race. Pendant le combat entre les chiens, il était nécessaire d'appuyer l'adversaire au sol, de le tenir, de ne pas le laisser se tenir debout. Les aboiements, crissements et effusions de sang n'étaient pas autorisés dans l'arène. L'animal qui a mordu l'adversaire a été soumis à une disqualification à vie. Le temps de compétition était de 30 à 40 minutes, seuls les hommes ont participé au combat. Le gagnant a reçu le titre de "Champion de la bague" - "Yokosuma".

Dans certains pays (Angleterre, Irlande, Danemark), cette race de chien est interdite par la loi.

Mastiff Japonais (vidéo)

Galerie: Mastiff japonais (25 photos)

Caractéristiques de l'extérieur et du tempérament

Tosa Inu est un chien musclé, très agile et flexible. La hauteur au garrot chez les mâles n'est pas inférieure à 60 cm, chez les femelles - 55 cm Le poids d'un animal adulte est compris entre 40 et 77 kg.

  1. Le manteau est court, serré au corps. La couleur peut être tigre, fauve, abricot, rouge, noir, noir et tigre, noir et feu. Le manteau est plus foncé autour des yeux, sur le visage. De petites marques blanches sur la poitrine et les jambes sont souvent notées.
  2. La tête est grosse, large. Le museau est carré, le cou est musclé. Les angles de la bouche sont très prononcés - bryl. La peau sur le front, les joues, le cou se sont repliés.
  3. Le nez est gros, noir.
  4. Les yeux sont petits, brun foncé.
  5. Les oreilles sont triangulaires, tombantes, la pointe atteint les joues.
  6. Les jambes sont proportionnelles, musculaires. Griffes brun foncé ou noires.
  7. La queue est épaisse à la base, diminuant progressivement vers le bout.

La race de chien Tosa Inu au pays du soleil levant est considérée comme un trésor national.

Tosa Inu - pas un fan d'aboyer sur des bagatelles. C’est une qualité innée, conservée chez les représentants de la race depuis l’époque des combats de chiens, où les animaux sélectionnés ne faisaient pas de bruit sur le ring. Le mastiff japonais se distingue par les traits de caractère suivants:

  • intrépidité absolue;
  • excellentes qualités de sécurité;
  • capacité d'apprentissage élevée;
  • calme, endurance;
  • Amitié pour les membres de la famille d'accueil.

Parmi les lacunes peuvent être identifiées:

  • agressivité envers les autres chiens;
  • vigilance excessive à l'égard des étrangers;
  • tendance à l'agression avec manque d'attention.

Tosa Inu n'est pas recommandé pour rester à la maison avec d'autres chiens du même sexe, de taille et de tempérament similaires. Et aussi vous ne devriez pas commencer un tel animal si des enfants ou des membres de la famille dans la maison ne comprennent pas que les animaux ne doivent pas être blessés.

Maintenance et entretien

Le dogue japonais est le mieux adapté pour garder dans une maison privée, un chalet, où il y a assez d'espace pour cela dans la cour. L'animal protégera ses biens avec diligence. Dans ce cas, il est formellement déconseillé de le planter sur une chaîne - l'animal peut devenir aigri, devenir agressif. Tosa devrait vivre dans une maison avec le propriétaire et sa famille, se promenant périodiquement dans la cour et contrôlant leur territoire. Comme le chien a besoin d'un effort physique accru, il est également nécessaire de marcher en dehors de la cour clôturée. Il est par exemple possible pour le propriétaire de faire du vélo, l'animal se fera un plaisir de courir à proximité.

La formation est une étape importante dans le processus d’éducation de Tosa. Elle commence par la petite enfance, graduellement, dès que l'animal de compagnie s'habitue à la nouvelle maison, en utilisant des incitations sous forme d'éloges et de délicatesse. Étant donné que ces races arrivent généralement à maturité tardive, il n’ya pas lieu de se dépêcher, en particulier de zèle. Dans le même temps, le propriétaire doit immédiatement montrer à l'animal ses qualités de chef afin d'éviter des problèmes de comportement du chien à l'avenir.

Les chiots Tosa Inu sont très curieux et rongent tout ce qu'ils trouvent quand ils s'ennuient. Par conséquent, afin de sauvegarder vos biens et d'exclure la blessure de l'animal, vous devez y porter suffisamment d'attention et fournir vos jouets préférés.

Un chien Tosa Inu ne nécessite aucun soin particulier pour son pelage. Pendant la période de mue, il est recommandé d'éliminer les poils morts en brossant et en peignant l'animal. Laver le chien doit être pollué en utilisant zooshampuny. Pour les représentants de la race Tosa en raison de leurs caractéristiques physiologiques, une salivation accrue est caractéristique, en particulier par temps chaud.

Chiots Tosa Inu (vidéo)

La santé des animaux

Tosa Inu est un chien résistant aux maladies. Une dysplasie des articulations du coude peut apparaître dans cette race, une maladie qui provoque leur destruction, caractérisée par la douleur et la boiterie. Pour éviter cela, il est recommandé d'acheter un chiot uniquement à des éleveurs de confiance ou dans des pépinières spécialisées, où les producteurs atteints de dysplasie ne sont pas autorisés à se reproduire, car les experts estiment qu'il s'agit d'une maladie héréditaire. Il devrait être régulièrement (au moins 1 fois par an) de procéder à des examens par rayons X afin de détecter la maladie à un stade précoce.

Le nombre moyen de chiots dans une portée est de 6-8.

La durée de vie des représentants de la race est de 10 à 12 ans.

Tosa Inu - Le chien de combat japonais, bien sûr, ne convient pas aux débutants qui ont peu d'expérience dans l'élevage et la formation des animaux. Lors de l'achat de races de chiots de ce type, il convient de rappeler que la responsabilité d'élever un animal domestique, tout comportement agressif possible, incombe en premier lieu à son propriétaire.

Tosa Inu - chien de combat japonais

Tosa Inu est une race japonaise mystérieuse, dont l'histoire de l'origine n'est pas encore comprise. Race race pour ne pas garder la maison ou jouer avec les enfants. Sa mission était beaucoup plus sérieuse et intéressante.

Maintenant, les représentants de cette race sont relativement peu nombreux. Cela est plutôt dû au fait que tout le monde n’est pas prêt à acquérir un tel combattant à la maison.

Histoire d'origine

Depuis l'Antiquité, au Japon, très friands de combats de chiens. Les lutteurs japonais ont toujours été des chiens Nihon-inu, mais ils n'ont pas pu résister à leurs concurrents européens. Le travail actif des éleveurs a commencé lorsque l'isolement interne du pays a pris fin. Les Européens qui sont venus ici ont amené avec eux des chiens de différentes races.

Pour élever une nouvelle race, le Nihon Inu a été élevé avec des chiens tels que:

  • Bouledogues
  • Bull Terriers
  • Mastiffs.
  • Grands danois.
  • Pointeur
  • St. Bernards.

En conséquence, les éleveurs ont réussi à se procurer Tosa Inu - un chien de combat japonais, dont tout le pays est toujours fier.

Cette race appartient à la classe des chiens de travail. Il a été dérivé spécifiquement pour la participation aux batailles. Toutes les races sélectionnées pour le croisement lui ont conféré certaines qualités externes et internes. Le résultat était un chien agressif capable de résister à de graves combats. En outre, dans son personnage, il y a de l'endurance, de la force et la capacité d'attaquer sans pitié.

La race a été introduite pour la première fois au milieu du XIXe siècle. Et elle a reçu son nom de la province de Tosa, située sur l’île de Shikoku. Cette race était un véritable cadeau pour les Japonais qui manifestaient un intérêt pour les combats de chiens. Maintenant, ils pouvaient compter sur la victoire.

Cette race était particulièrement populaire dans la période 1924-1933. Ensuite, de nombreux agriculteurs ont de tels chiens. Mais les premières difficultés sont venues avec la seconde guerre mondiale. La plupart des spécimens ont été détruits. En premier lieu, cela a été fait en raison de pénuries alimentaires. Des éleveurs particulièrement dévoués ont réussi à sauver plusieurs individus et à en expédier certains à Taiwan et en Corée. Cela a été fait spécifiquement pour sauver la race.

Galerie: Tosa Inu (25 photos)

Apparence

Très peu ont réussi à voir un tel chien vivre. C'est une petite race que l'on ne trouve que dans certains milieux. La plupart de ces chiens vivent au Japon. Leurs propriétaires sont les riches Japonais, qui donnent naissance à de tels chiens pour protéger de grandes surfaces.

Bien qu'ils soient considérés comme des chiens agressifs, leur apparence est noble. La norme officielle, adoptée en 1997, prévoit les paramètres suivants:

  • La taille d’un chien ne peut être inférieure à 60 centimètres au garrot.
  • Croissance chienne pas inférieure à 55 centimètres.
  • Le poids moyen d'un adulte est supérieur à 40 kg.

Les principales caractéristiques de l'extérieur:

  • Corps musclé correctement plié avec une large poitrine et le bas du dos.
  • Tous les individus sont bien coupés et ont les membres droits.
  • Sur la tête large avec un museau assez large, on peut facilement déterminer que le chien a la disposition d'un vrai combattant.
  • Les oreilles sont assez grandes, tombantes.
  • Look très intelligent et strict qui attire et inspire la confiance.
  • Le pelage est court et assez dense, généralement de couleur rouge ou d'une nuance similaire.

Traits de caractère

Avant d'acquérir un chiot d'un tel chien, vous devez bien réfléchir à votre choix. Malgré son apparence plutôt calme, le chien a une manifestation d'agression. Le chien réagit instantanément à toute provocation venant de l'extérieur. Il est préférable de garder un tel animal de compagnie dans une maison de campagne, où il disposera de beaucoup d'espace libre et d'une communication limitée avec les autres animaux et avec les personnes.

Dès son plus jeune âge, un chiot commence à former un personnage. Et ici beaucoup dépend du propriétaire. Si vous n'avez jamais eu d'expérience avec des chiens de combat, il est préférable de ne pas acquérir cette race. Si vous ne pouvez pas élever correctement un chien, il deviendra agressif et incontrôlable. De tels chiens peuvent attaquer non seulement les étrangers, mais aussi les membres de la famille dans laquelle elle vit. Mais si l'éducation et l'entraînement se déroulent selon toutes les règles, alors en la personne de Tosa Inu, vous trouverez un bon compagnon.

Lors de la première réunion, vous pourriez penser qu'il s'agit d'un chien très formidable qui ne peut pas être ami avec le propriétaire, mais en réalité, c'est loin d'être le cas. Avec une éducation bien organisée de Tosa-Inu, on obtient un ami très calme et dévoué. L'agression se manifeste le plus souvent chez d'autres chiens ou chez des personnes qui, de par leur comportement, provoquent chez le chien des actions agressives.

Si d'autres races cherchent à développer des qualités de combat, cette race en est dotée dès la naissance. Dans ce cas, il est beaucoup plus important d'enseigner à l'animal de compagnie la paix et le calme. Il n'est pas recommandé d'acquérir un tel chiot si:

  1. Vous n'avez jamais participé à l'éducation de chiens de combat.
  2. Vous n'avez pas l'occasion de passer beaucoup de temps dans la nature, loin de l'agitation de la ville.
  3. Les petits enfants vivent dans votre maison.
  4. Votre appartement ou votre maison est trop petit pour qu'un chien d'une telle race puisse y vivre.

Il est très important que ce chien dispose de suffisamment d'espace libre. Et aussi, l'animal a besoin de longues promenades quotidiennes au grand air. Si le chien a trop peu d'espace et pas assez de promenades, il peut devenir déprimé ou montrer de l'agressivité.

Marcher avec un favori sans laisse et sans muselière est une irresponsabilité absolue. Portant un collier et une muselière, vous vous occupez des autres. Il est préférable que le chien rencontre rarement des gens et d’autres animaux.

Soins de race

Il est beaucoup plus facile de soigner une race que de la former. Pour que la laine reste suffisamment propre, peignez-la deux fois par semaine avec une brosse spéciale en caoutchouc. Vous pouvez acheter l'animal, mais si cela n'est pas vraiment nécessaire, il est préférable de s'abstenir de la procédure. En outre, Tosa a besoin de couper les griffes régulièrement. Les personnes sans expérience sont encouragées à contacter des spécialistes.

En plus de l'apparence du chien, le propriétaire doit penser à son confort. Tosa Inu se sentira particulièrement bien dans un grand espace ouvert.

Il est également nécessaire de prévoir des exercices et des entraînements réguliers pour que le chien puisse se promener et jeter toute son énergie accumulée pendant la journée.

Les animaux de cette race tolèrent très mal les basses températures et l’humidité. Et vous devez également vous préparer au fait qu'à des températures élevées et pendant la période d'agression chez le chien, une salivation accrue commence.

Faire un régime

Le menu pour Tosa dépend uniquement de son âge. Un adulte mange deux fois par jour. Il vaut mieux ne pas faire la préparation du régime seul et demander l'aide d'un spécialiste. Les vitamines sont un élément essentiel du régime alimentaire. Mais vous ne pouvez pas en faire trop, sinon il y a un risque de maladie des articulations du coude.

Aucun repas n'est autorisé avant le combat ou avant l'entraînement.

Tosa Inu est une race très exigeante, vous devez donc aller chez le vétérinaire pour faire le bon menu. Il vous donnera toutes les recommandations nécessaires en fonction du poids du chien, de son âge, de son style de vie. Tous ces éléments sont très importants lors du choix des produits pour Tosa.

Pour les chiens qui font plus d'exercice, vous devez inclure plus de graisse dans votre régime. Si le chien, au contraire, n'est pas soumis à un stress physique, alors il devrait manger plus de glucides. Si votre animal est déjà âgé, il aura besoin de plus de vitamines, de minéraux et de sels.

Vous pouvez simplement choisir un aliment sec approprié, afin de ne pas expérimenter avec de la nourriture naturelle.

Le régime alimentaire d'un chiot devrait comprendre des vitamines B, A, D, du calcium et davantage de protéines. Tout cela a un effet particulièrement bénéfique sur la croissance des os. Pour les chiots de cette race, cela est important car ils grandissent lentement.

Un chien adulte devrait manger deux fois par jour ou une fois s'il fait trop chaud à l'extérieur ou s'il n'est pas trop actif physiquement. En fonction de l'emploi du chien, vous devez déterminer le moment où il fera le repas principal. Pour les chiens qui sont actifs pendant la journée, le repas principal est recommandé après 20h00. Si le chien travaille plus la nuit, il devrait bien manger le matin.

Dressage d'animaux

Dresser Tosa demande beaucoup d'efforts, car la race est mal assimilée par l'équipe. C'est au-delà du pouvoir d'une personne qui n'a jamais rencontré l'éducation des chiens. Les débutants doivent immédiatement contacter les experts. Ce sont des chiens très forts, qui montrent souvent un comportement agressif. C’est pourquoi ils doivent être constamment en terrain ouvert pour pouvoir courir, rejeter toute la colère et toute l’agression.

Si le chien bouge un peu, il commence à s'ennuyer ou même à tomber malade. Si vous vous entraînez vous-même et que vous ne vous acquittez pas de la tâche, vous aurez de graves problèmes. Il vous sera difficile de vous entendre avec un chien impoli qui n'obéit pas à son propriétaire.

Tosa doit apprendre dès la naissance pour qu'ils s'habituent immédiatement à la discipline. Ce n'est pas le genre de chien où l'agressivité ou la force peuvent aider dans l'éducation. Ici, ce comportement du propriétaire va au contraire jouer une très mauvaise blague. Beaucoup de gens veulent trouver dans le visage de ce chien compagnon, mais dans ce cas, vous devez d'abord traiter l'animal comme ça. Si vous suivez toutes les recommandations des éducateurs de Tosa, ce sera un chien dévoué qui pourra protéger votre famille.

Acheter un chiot

Les chenils où vous pouvez acheter un tel chien sont situés dans des pays tels que le Japon, Taiwan, la Chine, la Corée, ainsi que l'Ukraine et la Russie. Maintenant, une fille merveilleuse peut être recueillie à la crèche de Saint-Pétersbourg, trans. Kutan.

Lorsque vous choisissez un chiot via Internet, gardez à l'esprit qu'il est assez difficile de sortir un animal de compagnie du Japon. Et il est également important de savoir que le club national de cette race n'est pas enregistré dans la RKF.

Le prix moyen d'un chiot avec un bon pedigree en Russie est de 80 000 roubles.

Comme vous pouvez le constater, Tosa Inu est un chien qui ne convient pas à tous les éleveurs. Vous devez vous préparer avant de commencer un tel animal. Race nécessite un soin particulier et le strict respect des règles de l’éducation. Autrement, le chien peut constituer une menace réelle non seulement pour les autres, mais également pour le propriétaire lui-même et sa famille. Si vous n'êtes pas sûr de pouvoir faire face à l'éducation d'un tel chien, il est préférable d'acheter une race plus simple.

Mon chien de garde

Dog Blog - Mon chien de garde

Combattre les races de chiens

Les races de chiens de combat gagnent de plus en plus en popularité, mais avant de choisir un tel chiot, il est préférable de déterminer immédiatement les règles de traitement et les critères de qualités afin que le chien vous respecte, écoute et exécute les commandes. Vous devrez faire beaucoup d'efforts, mais l'entraînement et l'attention vous permettront d'élever un animal intelligent, même à partir d'un petit chien de combat.

Les futurs propriétaires de chiens de combat

Nous déterminerons immédiatement quelles races de chiens appartiennent aux combattants, car ce sont celles qui peuvent ou sont impliquées dans des combats de chiens.

C'est important! Nous ne parlons pas seulement de ceux qui le font déjà, mais aussi de ceux qui ont une bataille basée sur la génétique, ils ont certaines qualités de caractère et de structure corporelle.

Les règles de base du comportement avec de tels animaux sont les suivantes:

  • déterminer immédiatement si le chien participera ou non aux batailles;
  • en cas de combat possible, vous devrez consacrer du temps à l'entraînement et à l'entraînement;
  • Commencez par les commandes élémentaires: apportez, faites face, assoyez-vous;
  • pour l'entraînement, vous pouvez utiliser de grands bâtons d'arbres, des pneus en caoutchouc et des jouets spéciaux;
  • il est préférable de demander conseil à un maître-chien qui donnera des recommandations en fonction de la race et du but de votre chien;
  • vous devez immédiatement montrer que vous êtes le maître et vous devrez obéir fidèlement.

Il existe des règles de conduite pour combattre les chiens en promenade, au contact d'autres animaux:

  • promener le chien est meilleur dans le museau et en laisse courte;
  • si vous rencontrez des heurts avec d'autres animaux, vous devez immédiatement prendre le chien par le collier et le prendre sur le côté. Mais caresser la tête et donner une friandise ne vaut pas la peine, le chien peut vous mordre;
  • lors des affrontements, le chien doit être traîné par la queue et le bas du torse;
  • battre les chiens n'en vaut pas la peine;
  • Ne donnez pas à votre chiot un jouet personnel à un autre chien, sinon cela provoquerait une bagarre.

C'est important! Pour éviter de telles situations, vous devez payer la formation de votre animal pendant au moins une heure et demie par jour. Il est préférable de le faire dans des zones ouvertes, mais sans personnes ni animaux. Respectez le chien, ne le frappez pas et encouragez-le à exécuter ses ordres.

Combattre les races de chiens

Il existe un classement tacite des meilleures races de chiens de combat, dont les noms et les caractéristiques sont décrits ci-dessous. Mais nous déterminerons immédiatement qu'il ne s'agit pas toujours d'animaux de grande taille et agressifs. Parmi eux, ils sont petits, avec un museau de rat ou allongé, à poil court et amical.

Top 20 des meilleurs chiens de combat

  1. English Mastiff est le plus grand chien. Il a longtemps été reconnu comme le vainqueur des combats entre chiens et même entre gens. Maintenant, il possède des caractéristiques telles que la disposition douce, l'exécution précise des ordres, la tolérance, l'affection, l'obéissance et la protection des personnes. Peut-être des animaux agressifs, nécessite donc un entraînement.
  1. Le Staffordshire Terrier américain a l'esprit vif, l'ingéniosité, peut être têtu, persistant. Combine l'amour des enfants et la tranquillité d'esprit. Nécessite un stress mental et physique. Il est facile d'apprendre, l'agression envers les gens n'est pas différente. S'il est correctement éduqué, aimez les enfants et les animaux environnants.
  1. Le bouledogue américain avait déjà pilonné et tué du bétail dans des fermes. Aussi souvent participé à des combats de chien, mais après l'interdiction de tels événements, le chien a été changé avec l'aide de la sélection avec un carlin. Par conséquent, le chien était fidèle, intelligent, robuste. Possède l'instinct du chasseur, peut être agressif, sentir l'odeur du sang.
  1. Le Bulldog Anglais, qui participait auparavant à des batailles, était populaire en Europe et gagnait souvent grâce à des indicateurs physiques. Reconnu pour sa persévérance, son ressentiment, il peut être impatient et impatient. Qualités de combat presque perdues, nécessite un entraînement physique constant et des équipes d’entraînement.
  1. Le Japonais Akita Inu est connu depuis des siècles comme un chien de combat. Auparavant, ils étaient utilisés pour la chasse, les combats. Diffère en agressivité envers les étrangers, les autres animaux. C'est difficile à apprendre, c'est trop indépendant, mais fidèle au propriétaire.
  1. Le Bull Terrier est connu dans toute l'Angleterre comme un chasseur et un garde. Il peut être agressif, méfiant, il devient dangereux avec une odeur de sang. Ces qualités lui sont inhérentes depuis la naissance. Diffère la retenue, la loyauté et l'humilité.
  1. Chiens de Bordeaux - ces chiens dont les grands-parents ont participé à des combats de gladiateurs, ont traqué de gros animaux et ont été en guerre. Agressif, intrépide, persistant. Ils peuvent non seulement attraper un chien ou un petit animal, mais aussi les déchirer à mort.
  1. Bandog est une sélection du pit-bull terrier et du dogue napolitain. A déjà participé à la chasse et à la protection. Diffère dans l'attention, la dévotion, l'intrépidité, l'endurance et la malice envers les étrangers.
  1. Spanish Alano est maintenant presque jamais rencontré, est considéré comme une race éteinte, qu'ils tentent de récupérer. Se réfère à des chiens de chasse, est connu comme un combattant persistant et invincible, difficile à former, célèbre pour son ingéniosité.
  1. Le Staffordshire Bull Terrier n’a pas été utilisé dans des combats depuis longtemps, mais à la vue du sang ou d’un combat, un chien peut facilement se précipiter dans la bataille. Il est rapidement entraîné, il est entraîné dans de nouvelles commandes, il peut être cruel et mordre l'adversaire.
  1. Le berger du Caucase est utilisé non seulement pour les batailles, mais aussi pour la protection. Méfiant, intelligent et bien entraîné, il peut facilement pousser une personne ou un autre chien au piège. Cela demande un effort physique, un entraînement et une discipline constants, sinon le propriétaire risque de se précipiter.
  1. Dogo Canaria (Presa Canario) est un chien de combat populaire de grande taille élevé dans les îles Canaries. Diffère dans la dévotion, l'attention, l'agression envers les étrangers, possède d'excellentes qualités de sécurité. Peut participer aux batailles seulement après de longues séances d'entraînement.
  1. La Cane Corsa est réputée pour être une excellente garde et gardienne. Elle s’entraînera, elle deviendra un véritable tueur. Les qualités de combat dépendent non seulement de l'éducation, mais aussi de la génétique. Si les parents étaient des combattants, un minimum d'entraînement, de discipline et vous obtiendrez le même résultat.
  1. Napolitan Mastiff Shorthair est maintenant utilisé comme garde et protecteur dans la famille, jalousie différente, ce qui se traduit par une agression. Pour les combats, il faut un long entraînement, une discipline stricte et un effort physique constant. Dévotion inhérente, attention, affection et soin du propriétaire.
  1. Le Pitbull (American Pit Bull Terrier) est considéré comme la race de combat la plus dangereuse. Diffère loyauté, dévotion, bonne mémoire. Deviendra un combattant et un meurtrier seulement avec l'éducation appropriée. Facile à former, peut être agressif pour les enfants.
  1. Tosa Inu est un type de dogue japonais élevé spécialement pour le combat. Lorsque l'entraînement suit des règles claires, la technique de la guerre est génétiquement intégrée. C'est un chien puissant et robuste, qui gagne plus souvent que d'autres. En raison de son entêtement, il nécessite un habillage difficile, de la discipline et est agressif envers les autres chiens.
  1. Le Grand Tibétain Mastiff a été élevé pour la protection et la défense, n’est presque pas agressif, mais n’aime pas les étrangers, se distingue par son indépendance vis-à-vis de son propriétaire, il nécessite donc une éducation constante. Sans habillage devient agressif, et il est préférable de limiter la communication avec les autres chiens dans un espace clos.
  1. Combattre le bouledogue français - gaieté, convivialité, dévotion différentes, possède d'excellentes qualités de défenseur et n'aime pas vraiment les autres animaux. Les qualités de combat doivent être évoquées, beaucoup dépend du pool de gènes, l'agressivité ne diffère pas.
  1. Fila Brazileiro est un gros chien vacciné depuis son enfance par l'agression et la protection de son propriétaire. Il est difficile à contrôler dans les lieux publics, cela nécessite une formation et une éducation constantes. Le chien est prêt à protéger en permanence la famille et le propriétaire, n'aime pas les autres animaux, dans les batailles, l'avantage est considéré comme une taille énorme.
  1. Shar Pei considéré comme l'un des plus vieux chiens de combat, peut être un bon garde. Différences indépendance, amour de la famille, dévotion. Traite agressivement les autres, peut les attaquer. Afin d'éviter les escarmouches et les combats, un animal de compagnie doit être constamment entraîné, il est difficile de s'entraîner. Pour participer à des batailles, vous devez poser certaines qualités dès la naissance, car la colère et l’endurance dans la lutte ne leur sont pas inhérentes.

Il existe d'autres races de chiens de combat, mais elles requièrent toutes de l'attention, des soins, de la formation et de la discipline. Depuis le manque d'éducation conduit à des blessures à d'autres animaux et les propriétaires eux-mêmes.

Tosa Inu - Combat Japonais

Tosa Inu est un chien de combat japonais intrépide qui se distingue par son courage légendaire, son intelligence et son apparence amusante. Tosa Inu est considéré comme le trésor national du Japon. Depuis l'Antiquité, le combat au chien est un sport populaire au Japon. Les chiens de cette race revêtent tous les costumes de cérémonie et deux porteurs les emmènent traditionnellement sur le champ de bataille. Comme le sumo, les combats de chiens étaient accompagnés de cérémonies spéciales et étaient principalement dirigés par des samouraïs. Les combattants, en particulier les vainqueurs, ont été glorifiés et dotés d'honneurs spéciaux.

Les chiens ont été élevés d'une manière spéciale pour améliorer leurs capacités de combat. Les chiots jalousement protégés des regards indiscrets.

Histoire de race

Au départ, les chiens de race locale, connus sous le nom de Nihon Inu, qui étaient également utilisés pour chasser les sangliers, se sont battus. Cependant, après que le Japon ait ouvert ses portes aux puissances occidentales au XIXe siècle, d'autres races occidentales de chiens ont été amenées au Japon, qui s'est rapidement impliqué dans des batailles avec Nihon Inu. La race Nihon-inu était beaucoup plus petite que les races occidentales, avec pour résultat que les chiens Nihon-Inu perdaient souvent les combats contre les races occidentales. La fierté des samouraï était blessée et ils ont décidé de créer une nouvelle race de chiens plus grande et plus résistante en croisant le Nihon-inu avec des races occidentales. Ce programme de traversée s’est déroulé sur l’île de Shikoku.

Les éleveurs de l’île de Shikoku ont commencé avec les bulldogs et les bull terriers, ces chiens s’étant révélés être les plus résistants des batailles. Le dogue était utilisé pour la taille et le dogue danois pour la taille et l'agilité. Les pointeurs, anglais et allemands, ont été choisis pour leurs aboiements, leur obéissance et leur sens de l’odorat bien développé. Les gènes Snooper ont également été ajoutés. Le résultat était une race Tosa Inu. Les chiens de cette race ont dépassé toutes les attentes et se sont révélés être des combattants intrépides. Bientôt, la renommée de Tosa Inu se répandit dans tout le Japon.

Néanmoins, encore plus qu'avant, les chiens étaient jalousement gardés et continuaient la sélection sélective afin de conserver les meilleures qualités de combat. En conséquence, Tosa Inu n'est jamais devenu un chien domestique populaire. Les chiens de la race Tosa Inu sont presque entièrement entre les mains de personnes impliquées dans des combats de chiens. En raison du manque de nourriture et d'autres difficultés pendant la Seconde Guerre mondiale, la race Tosa Inu a presque complètement disparu. Il a été restauré dans les années d'après-guerre grâce au Tosa-inu importé de Corée et de Taiwan, autrefois importé du Japon.

Standard de race Tosa Inu

Tosa Inu est un chien puissant de race noble, atteignant 75 centimètres au garrot et pesant jusqu'à 70 kilogrammes. Les plus grands Tosa inu, pesant 100 kg ou plus, ont maintenant disparu. Les femelles sont légèrement plus petites que les câbles. Les femmes ne participent jamais aux batailles.

Les Tosa Inu se distinguent par une grosse tête ridée avec des oreilles pendantes et un museau de longueur moyenne avec une morsure en ciseaux. Les yeux de Tosa Inu sont petits, calmes et intelligents. Le corps est puissant avec une large poitrine et des jambes musclées. La couche épaisse recouvrant le corps de Tosa Inu se distingue par une variété de couleurs. Bien que la couleur rouge soit considérée comme idéale, les chiens monochromes sont préférés. Les taches sont autorisées sur la poitrine et en aucun cas sur la tête et le visage.

L'espérance de vie moyenne est de 10 à 12 ans.

Tosa Inu est sujet aux maladies caractéristiques des grandes races de chiens, telles que l'inflammation des articulations, la dysplasie de la hanche et les flatulences. Bien entendu, une sélection judicieuse peut permettre de résoudre certains de ces problèmes.

La litière est généralement composée de 6 à 12 chiots.

Tosa Inu

Malgré la renommée des chiens de combat, des chiens domestiques incroyablement tendres et aimants sont obtenus de Tosa Inu. Ils sont fidèles à leurs propriétaires, patients et gentils avec les enfants. Très intelligent avec des instincts de garde bien développés, ce sont des chiens sur lesquels vous pouvez compter. En plus de la protection, Tosa Inu est utilisé avec succès pour des opérations de recherche et de sauvetage et en thérapie médicale.

Nonobstant ce qui précède, vous devez bien réfléchir avant de commencer Tosa-Inu en tant qu'animal de compagnie. Tout d'abord, c'est un chien cher qui nécessite des soins constants. Comme il s'agit d'un gros chien, il a besoin de beaucoup d'espace et il est peu probable qu'il soit heureux dans un petit appartement. Les chiots Tosa Inu sont bruyants et vivants et ils grandissent lentement. De plus, l'esprit indiscutable du Tosa Inu signifie que ce chien est «préoccupé», nécessitant un dressage approprié et une manipulation appropriée.

Tosa Inu: histoire, caractère, normes et caractéristiques du contenu (+ photo)

Peu de races de chiens sont associées au Japon. Tosa Inu est le seul chien japonais à posséder des qualités de combat. La population autochtone a toujours appartenu à quatre pattes biaisées, et à la fois les chats et les chiens. Entourant les animaux de mythes et leur attribuant des capacités inexistantes, les gens ont personnellement créé des peurs et se sont battus contre eux. Seulement ici, pour les «batailles avec les moulins», ils ont payé pour des queues innocentes. L'attitude spécifique envers les chiens a longtemps protégé le Japon du sport sanglant - combats et harcèlement. Des représentants canins agressifs vivaient dans le pays et étaient très appréciés, mais ils étaient utilisés aux fins pour lesquelles ils avaient été conçus... pour le moment.

C'est intéressant! Tosa Inu a 3 noms plus informels - Tosa-ken, mastiff japonais et chien de combat japonais.

Contexte historique

De tous les pays, le Japon semble avoir les politiques les plus équilibrées, et parfois même trop. Depuis longtemps, la culture du pays, la religion, la fierté des samouraïs suscitaient dans le peuple une admiration subtile, «cousue dans le sous-cortex», de la mère patrie. Les combats de chiens organisés au Japon n'étaient pas amusants, mais ils ont aidé à défendre cet honneur et à montrer au rival leur supériorité. Avant l'apparition de Tosa Inu, un moloss plus petit et agile, Nihon Inu, vivait sur le territoire du pays. Une malice à la queue, ils étaient utilisés pour la chasse au sanglier et pour se battre avec des proches.

La stabilité a été brisée par l'influence de l'Ouest. L'importation de grandes races de combat et la mode des combats de chiens les accompagnant ont commencé au Japon. Naturellement, les mêmes vieux mastiffs anglais supprimèrent avec confiance Nihon Inu dans les anneaux. La victoire était assurée par la force et le poids du chien. L'orgueil retenu ne pourrait être rétabli qu'en remportant une victoire sèche, c'est-à-dire en créant son propre combattant invincible. Nihon-Inu a surpassé en nombre ses rivaux dans une "pure malice", dépourvue d'exponentielle, de tempérée et d'émotions. Comme aucune race occidentale n'a manifesté la même rage, le Japonais Nihon a été considéré comme le «fondement» du chasseur de gènes du combattant universel. Pour améliorer les données primaires, les éleveurs ont utilisé des chiens de combat exportés. Un travail tribal a été effectué sur l'île de Shikoku. Les éleveurs ont amélioré la race petit à petit en mélangeant les gènes de Nihon-inu avec:

  • Bulldogs et Bull Terriers qui ont instillé une nouvelle race d'endurance.
  • Mastiffs, pour augmenter la taille des chiens.
  • Great Dane pour rendre la nouvelle race plus vivante.
  • Des flics, des limiers et des Pointera, pour donner une odeur et une contrôlabilité excellentes.

Même les éleveurs eux-mêmes ne s'attendaient probablement pas à un résultat de cette qualité. La race de chien améliorée Tosa Inu était vraiment un combattant polyvalent et invincible. La nouvelle de la nouvelle race s'est répandue dans tout le Japon, attirant de nombreux fans, y compris des nobles. Cependant, le conservatisme japonais invincible des éleveurs a grandement entravé la vulgarisation. La race déjà bien implantée était strictement gardée, les chiots Tosa Inu étaient très appréciés et n'étaient transmis que de manière "approximative". L'avantage d'une telle politique est la préservation de la race du groupe de races, un inconvénient du fait que Tosa Inu est restée, une «curiosité» sans distribution adéquate.

C'est intéressant! Malgré sa force et son potentiel, Tosa Inu devint le premier chien de combat à garder le ring «au froid». Le combattant, même à l'apogée du combat, n'a pas hurlé, n'a pas aboyé, n'a pas fait de bruit... il a tenu son adversaire et l'a écrasé de poids. À propos, des combats de chiens japonais, des aboiements et de grosses blessures, ont conduit à la disqualification de l’assistant.

Tout le bétail des chiens de race était concentré entre les mains des éleveurs et des "magnats" des combats de chiens. Un petit nombre de chiens ont été vendus à l'étranger - en Corée et à Taiwan, où les propriétaires ont continué à se conformer aux règles d'élevage les plus strictes. Et sans cela, une petite race était au bord de l'extinction au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les quatre pieds n'avaient rien à nourrir et la dévastation et les combats ont fortement réduit le statut des combats de chiens. La renaissance de Tosa-inu n'est devenue possible que grâce aux "concessions" précédemment consenties, certains des chiens exportés ont été achetés et renvoyés sur le territoire du Japon. En 1982, la race a été reconnue au Japon.

À l’heure actuelle, les représentants de Tosa Inu vivent en Europe et aux États-Unis mais, à en juger par les conclusions des experts, les chiens d’exportation sont immédiatement inférieurs à leurs frères autochtones sur plusieurs points. La reconnaissance internationale de la race s'est produite à la fin du 20ème siècle, presque immédiatement après le début de l'exportation de Tosa-Inu vers l'Europe.

C'est intéressant! Au Japon, des combats légaux sont organisés à ce jour. Au-dessus de l’arc de parade, il y a toujours une photo de Tosa Inu dans le «tablier» brodé et une couronne, ce qui signifie que le chien appartient au genre des grands champions.

Apparence

Le standard officiel de la race décrit Tosa Inu comme un chien fort aux cheveux courts, aux os larges, à la tête large et aux mâchoires fortes. Le dogue japonais est calme et silencieux, mais si nécessaire, il est capable d'aboyer de façon formidable et assez bruyante, de faire preuve de dextérité et d'esquiver. Dans la maison, le chien fait preuve de calme et de retenue. Dans l'environnement habituel de Tosa Inu, il est invisible, malgré ses dimensions impressionnantes. La race est extrêmement méfiante vis-à-vis des étrangers et peut instantanément passer d'un ami mélancolique à une garde féroce. Tosa Inu est un chien avec un caractère fort, impénétrable et holistique, de sorte que la race n'est pas recommandée aux propriétaires inexpérimentés. Le poids d'un chien adulte varie de 31 à 61 kg, en fonction du sexe et des proportions du corps. Les taux de croissance minimaux sont fournis par la norme:

  • Mâle: 60,5 cm
  • Chienne: 54,5 cm.

Standard de race

  • La tête est grosse, spacieuse, ne semble pas lourde sur le fond des proportions générales. Le crâne est lourd, vu de haut, la section pariétale est comme un large coin, le front est nettement incliné. La transition vers l'arrière du nez est expressive, l'arête du nez est régulière, plus courte que la région crânienne. L'espace sous les yeux est moyennement rempli, les pommettes sont expressives, les joues sont plates. Lèvres charnues, un peu défaites, mais soignées, entièrement pigmentées de couleur noire.
  • Dents - puissantes, fermées sans espace, ciseaux.
  • Le nez est gros, noir.
  • Yeux - en forme d'amande, coins intérieurs abaissés à l'arrière du nez. Proche et plutôt bas, légèrement en retrait. Regardez calme, très attentif, contrôlant. Couleur des yeux dans un ton marron, de préférence des tons plus foncés.
  • Oreilles - triangulaires, petites, abaissées mais non adjacentes à la tête. Les oreilles sont élevées à l'arrière de la tête, tournées vers l'avant, les pointes touchent les pommettes.
  • Corps - fort, musclé, format rectangulaire. Le cou est de longueur proportionnelle et pratiquement droit, ovale, musclé, avec un pli massif de peau lâche. La ligne du dos est presque plate, le garrot est expressif, le rein est fort, la croupe est puissante et en pente. La cage thoracique est bien descendue, spacieuse, mais pas en forme de tonneau. La ligne de l'abdomen est repliée vers le haut, mais sans "explosion" aiguë.
  • Membres - avec un système osseux bien développé, musculaire. Les pales sont serrées, bien droites. Jambes postérieures de longueur harmonieuse, stables, articulations à angles naturels. Les pinceaux sont grands, arrondis, collectés. Les coussinets sont charnus, les griffes sont courtes, coudées et noires.
  • La queue est de longueur naturelle, forte et épaisse à la base, s'effilant légèrement pour donner une extrémité arrondie.

Type de manteau et couleur

Le corps de Tosa Inu est recouvert d'un manteau court, à la croissance dense et moulant. La longueur de la colonne vertébrale est uniforme dans tout le corps, à l'exception du fait qu'elle est légèrement plus courte sur la queue, les oreilles et le museau. La description de la race fournit la couleur préférée - un rouge saturé uniforme. Cependant, toutes les nuances de rouge et de brun (allant du jaune pâle au noir) sont reconnues comme standard; un masque foncé, un tigre et de petites marques blanches sur le sternum et les pattes sont acceptables.

Caractère et entraînement

Les caractéristiques de la race décrivent Tosa Inu comme un chien fidèle et calme, mais des oublis en cours d’élevage peuvent entraîner de sérieuses difficultés. C'est l'une des rares races qui ne devrait pas être commencée s'il y a de jeunes enfants dans la maison. Si la reconstitution de la famille est prévue au moment où le chien habite déjà dans la maison - il n'y a pas de quoi s'inquiéter, un chien adulte et surélevé ne constitue pas la moindre menace pour l'enfant.

C'est important! Ne faites jamais confiance aux adolescents tosa-inu en formation! En outre, les enfants ne devraient pas être accusés de punir le chien, de longues promenades sans votre contrôle. Les adolescents qui aiment le dressura et qui ont au moins une expérience professionnelle avec des races de service font figure d'exception.

Le personnage de Tosa-Inu et les nuances associées à sa compréhension ne sont disponibles que pour les entraîneurs expérimentés et les amoureux des chiens. Aucun livre ne vous donnera les connaissances nécessaires que les propriétaires expérimentés acquièrent de manière intuitive. Alors, n'achetez pas un chiot Tosa Inu si:

  • Vous n'êtes pas prêt à sortir régulièrement de la ville pour vous promener.
  • Vous vivez dans un petit appartement.
  • Jamais gardé des chiens et / ou ne les a pas formés.
  • Saluer l'agression dans le personnage du chien.
  • Vous n'êtes pas capable de "lire les émotions" des animaux en fonction de son comportement, de l'expression du museau, de la posture.
  • Incapable de garder un chien de 40 à 60 kilos en laisse en cas d'agression.
  • Ne pas avoir la patience titanesque.
  • Soumis aux méthodes d'enseignement obligatoires.
  • Vous pouvez frapper le chien avec émotion.
  • Ils ne sont pas prêts à faire appel à un entraîneur expérimenté quand ils en ont besoin et à faire les corrections nécessaires jusqu'à ce que le problème soit complètement éliminé.

C'est important! Tosa Inu ne doit être formé que par le propriétaire. La soumission aux autres membres de la famille est remplie une fois l'équipe fixée.

Les conditions ci-dessus ne doivent pas vous effrayer, mais les avertissements ne sont pas superflus, surtout si leur ignorance peut entraîner des problèmes. Étant donné la taille d'un chien adulte, la formation de Tosa Inu devrait commencer très tôt. Après l'achat, le chiot dispose de 1 à 3 jours de dépendance. Ensuite, avant la primo-vaccination, vous devez vous occuper du service à domicile. Pendant le premier mois de cours, il est recommandé de définir les commandes «Fu» et «Emplacement» (retour du chien sur la chaise longue). Il est également conseillé de commencer à entraîner le chien à la muselière.

Faites attention! Les Tosa Inu ne sont pas enclins à s'échapper, mais peuvent faire preuve d'agressivité de manière imprévue. Promenez votre chiot uniquement en laisse et stoppez strictement l'agression gratuite.

Même à l'âge du chiot, Tosa Inu semble lent. En effet, après avoir entendu la demande, l'enfant évalue la situation et n'exécute la commande que s'il le juge nécessaire. Lors de la planification des entraînements, excluez les équipes mineures, il est préférable d’exécuter la commande «Place» d’un geste plutôt que d’apprendre au chien à offrir un aport. En passant, Tosa Inu n’est pas particulièrement ludique, même à l’âge du chiot, selon le chien, il n’ya qu’un jouet digne d’attention, sinon seule la protection du propriétaire et du territoire importe.

C'est important! Attention, les Tosa Inu sont attaqués de manière totalement silencieuse, sans aucun avertissement. Il est important d'apprendre à déterminer les intentions du pupitre à l'aide de ses expressions faciales. Si le chien garde le territoire clôturé, il peut aboyer, mais il s'agit d'un phénomène extrêmement rare, indiquant que le chien n'a pas peur d'un étranger, mais ne craint pas de le pourchasser.

L'intensité des charges requises peut être jugée à partir des données d'un chien particulier. Jusqu'à l'âge d'un an, il vaut la peine d'épargner les articulations, de marcher davantage (vous pouvez monter) et de nager. Prendre des barrières, ramper sous les obstacles et un serpent sont des exercices secondaires et doivent être pris pour eux si vous voyez que le chien n’est pas fatigué de l’entraînement habituel.

Faites attention! Il est presque impossible de prédire l’attitude de Tosa Inu envers les chats, mais comme le montre la pratique, le plus souvent, les chiens ignorent les «rayures» jusqu’à ce qu’ils franchissent la frontière de la zone protégée. Les attitudes envers les chiens vivant dans la maison ou les étrangers dépendent du niveau de socialisation.

En ce qui concerne les étrangers, Tosa Inu fait preuve de méfiance. Dans un cadre normal, le chien préférera garder sa distance et observer. Ne fermez pas la salle, si les invités viennent à vous, il est important que l'animal voit et coure autour de vous. La socialisation vis-à-vis des étrangers est un processus plutôt laborieux. Dans les premiers mois de vie commune, n'invitez pas de personnes bruyantes et émotives. Parmi vos amis, il y a sûrement des amoureux des chiens qui comprennent la psychologie des races de garde - leur donner la préférence. En réalisant que tous les étrangers ne sont pas dangereux, le chien sera plus retenu à l'âge adulte.

Faites attention! Par exemple, si un étranger est venu chez vous, le contrôleur vérifie le compteur, ne fermez pas l'animal, ne le tenez pas par le collier, avertissant ainsi l'étranger de ne pas rester calme. Comme on dit, si quelqu'un a peur d'un chien, ce ne sont pas vos problèmes, la psyché de la salle est beaucoup plus importante que les émotions de l'invité inattendu.

Maintenance et entretien

Malgré sa taille, Tosa-inu peut être contenu aussi bien dans l'appartement que dans la maison. Naturellement, la présence d'un site de protection est un facteur positif. Lors de l'entretien du logement, vous devez promener votre animal au moins 3 fois par jour. Peu importe les conditions de vie, le caudé doit être sorti de la ville ou se promener dans un parc calme. Dans les endroits surpeuplés, les gros chiens doivent être tenus en laisse et dans une muselière, mais la salle a également besoin de promenades gratuites. Il n'y a pas de besoin particulier pour le sport ou le ZKS (service de protection). Ces options doivent être envisagées si le chien n’a pas d’endroit où projeter des émotions, par exemple lorsqu’il vit dans un appartement ou dans une zone peuplée.

Les soins pour les cheveux et la peau ne sont pas difficiles, à condition que le chien ne souffre pas de dermatite allergique. Dans le cas d'éruptions cutanées, de pellicules, de rayures, vous devez éliminer les risques suivants:

  • Les parasites suceurs de sang - une allergie à la salive de puce, est considérée comme l’une des causes courantes de la dermatite.
  • Nutrition médiocre ou déséquilibrée - le risque est particulièrement grand si le chien n'est pas sevré de ramasser les déchets dans la rue et de «faire des raids» à la poubelle. De plus, s'il y a un chat dans la maison, il est utile de déterminer si le chien vole le fourrage à moustaches. En cas d'allergies alimentaires, le chien doit suivre un régime spécial ou un aliment industriel hypoallergénique.
  • Allergies saisonnières au pollen, à la poussière de route, aux gaz d'échappement - dans ce cas, vous devriez aller chez le vétérinaire et acheter des antihistaminiques pour votre animal de compagnie.
  • Bain trop fréquent - Tosa Inu est propre et ne nécessite pas de bain fréquent, 2 à 3 fois par an suffisent. Si l'animal a une odeur caractéristique de chien, vous devriez reconsidérer son régime et ne pas vous baigner!

Les Tosa Inu sont sujets à la conjonctivite, il faut donc examiner les yeux tous les jours. Si des nitrures apparaissent dans les coins, ils sont éliminés à l’aide d’une éponge humidifiée à l’eau propre. N'utilisez pas de décoctions d'herbes ou de solutions spéciales sans rendez-vous avec un vétérinaire et, au moindre soupçon d'inflammation, montrez le chien au médecin.

La santé

Tosa Inu vit en moyenne entre 11 et 13 ans, ce qui est un bon indicateur pour un chien géant du genre mastiff. Je suis heureux que la race ne soit pas typique des maladies héréditaires graves, mais la santé du service dépend beaucoup de la qualité des soins et de l'alimentation. Les maladies suivantes sont typiques du mastiff japonais:

  • La dysplasie est une maladie liée à l'âge qui affecte les articulations. Habituellement, les articulations les plus sollicitées sont touchées. Dans le cas de Tosa-Inu, les articulations du coude et de la hanche sont également affectées. Avec le vieillissement, le métabolisme dans le corps du chien ralentit, ce qui conduit à une restauration intempestive des tissus cartilagineux épuisés. Sans traitement et thérapie, le tissu cartilagineux est complètement abrasé et le processus de lésion osseuse (sacs et tête articulaires) commence.
  • Allergie - se transforme généralement en dermatite. Comme le montre l’expérience des propriétaires, le chien ne souffre pas d’allergies ou réagit brusquement à plusieurs irritants à la fois (aliments, pollen, gaz d’échappement, poussières, médicaments).
  • Processus inflammatoires affectant les muqueuses des yeux.
  • L'urolithiase est une pathologie dans laquelle tous les minéraux solides (sel, potassium, déchets minéraux de nourriture et d'eau) ne sont pas éliminés de l'organisme. Au début, sous forme de sable, et plus tard sous forme de pierres, des composés minéraux sont retenus dans la vessie, les uretères ou les reins. Avec un diagnostic opportun, le problème est résolu de manière conservatrice - les calculs sont cassés aux ultrasons et les diurétiques provoquent leur retrait du système urinaire. Au stade avancé, le retrait chirurgical des pierres est effectué.
  • Insuffisance cardiaque - à condition que le chien ne présente pas de malformations congénitales, la cardiomyopathie est considérée comme la maladie cardiaque la plus répandue. Habituellement, la maladie évolue lentement et secrètement, le muscle cardiaque change de structure (étirement des parois, valves), ce qui entraîne une circulation sanguine inadéquate dans le corps. Les conséquences de la cardiomyopathie affectent tout le corps, le principal effet destructeur - l'insuffisance en oxygène des organes.