Convulsions ou convulsions chez un chien: comment aider en cas de convulsions

Face à un phénomène aussi effrayant chez un animal de compagnie, comme des crampes, il est facile de se perdre. Les contractions musculaires peuvent être causées par diverses causes, de l'épilepsie à l'intoxication par des substances toxiques. Il est important de fournir avec compétence les premiers soins à l'animal et de le livrer immédiatement à l'établissement vétérinaire pour diagnostic et traitement qualifié.

Lire dans cet article.

Causes des crises chez les chiens

Les convulsions chez les animaux domestiques ne sont pas considérées comme une seule pathologie. Ce phénomène est généralement alarmant et signale de graves problèmes de santé. Les experts vétérinaires notent les raisons suivantes qui entraînent des convulsions chez les animaux à quatre pattes:

  • Maladies infectieuses. Les bactéries et les virus, les rickettsies et les champignons sécrètent des toxines biologiques qui réagissent négativement à la conduction neuromusculaire. Les infections inflammatoires du cerveau et de ses membranes entraînent le plus souvent des convulsions chez le chien.

La rage est une maladie mortelle pour les animaux et les humains. Le chien a des convulsions convulsives, bave, incapable de prendre de l'eau en raison d'une paralysie des muscles du pharynx.

Bave en signe de rage

  • L'épilepsie. La maladie affecte le cerveau, se développe, en général, à la suite de blessures et de néoplasmes du cerveau, est héréditaire. Les représentants de races telles que les golden retrievers, les bergers allemands, les bigley et les colley sont plus sujets aux crises d'épilepsie.
  • Pathologie chronique des organes internes. Les maladies du système digestif et des reins s'accompagnent de la production de substances toxiques qui irritent un groupe de neurones dans le cerveau, accompagnées d'un syndrome convulsif.
  • Les crises conduisent souvent à des problèmes du système cardiovasculaire, accompagnés d'une diminution du niveau d'oxygène dans le cerveau. La violation des processus métaboliques dans le tissu nerveux entraîne une puissante décharge électrique synchronisée, qui provoque un tremblement musculaire chez un animal de compagnie.
  • Taux de sucre bas ou élevé. À la suite de troubles métaboliques liés au diabète sucré, une hyperglycémie se développe dans le sang. Un niveau élevé de substances sucrées affecte négativement la fonction des reins, du foie et du cerveau, provoquant des convulsions.

Le même phénomène est observé avec une hyperglycémie due à une surdose d’insuline. La pathologie hormonale a souvent une prédisposition héréditaire et est observée chez les jeunes animaux de compagnie.

L'hypoglycémie

  • Tumeurs dans le cerveau, la colonne vertébrale, les organes internes. Les tumeurs malignes produisent des substances toxiques qui irritent les neurones du système nerveux central.
  • Les blessures au cerveau, à la colonne vertébrale, aux chocs électriques des animaux domestiques et aux coups de chaleur s'accompagnent souvent de l'apparition de convulsions.
  • L'intoxication. Les produits chimiques toxiques, les poisons ménagers, les métaux lourds, les piqûres d'insectes toxiques, les serpents s'accompagnent d'une grave irritation des neurones, ce qui conduit à un syndrome convulsif chez le chien.

La cause de convulsions chez des amis à quatre pattes peut être une faible concentration de calcium dans le sang. L'hypocalcémie est caractéristique des femmes enceintes et dans les premiers jours après l'accouchement. Des convulsions associées à un manque de calcium dans le sang sont observées chez les chiots nouveau-nés.

Pourquoi avoir des convulsions et des vomissements

Le propriétaire peut être confronté à une situation où, avec le syndrome convulsif chez un animal de compagnie, des vomissements sont constatés. De tels signes peuvent indiquer le développement d'un processus infectieux, tel que la peste des carnivores. La cause des convulsions et des vomissements chez les animaux peut être une intoxication, tant alimentaire que des substances toxiques (barbituriques, strychnine, isoniazide). Les lésions cérébrales, les coups de chaleur et les décharges électriques peuvent également provoquer des symptômes similaires.

Pourquoi les petites races se produisent plus souvent

Les représentants de petites races et de races naines (terriers du jouet, chihu-hua, pincher) en raison d'une excitabilité nerveuse accrue présentent souvent des états similaires à ceux du syndrome convulsif. Les jambes de l'animal se contractent et tremblent, ses oreilles et ses muscles faciaux se contractent. Ce phénomène ne nécessite pas de traitement médical spécifique. Le propriétaire devrait caresser et calmer l'animal.

Le terme experts vétérinaires convulsions comprend, en règle générale, les types suivants de contractions musculaires: convulsions, crises cloniques, toniques et épileptiques.

Convulsions dans tout le corps

Des secousses musculaires périodiques accompagnées de secousses constantes de groupes musculaires individuels sont une convulsion. Les animaux avec ces types de crampes sont conscients, répondent à la voix du propriétaire.

Tonique

Si un animal de compagnie a des contractions musculaires courtes mais constantes, il s'agit généralement d'une convulsion tonique. Le propriétaire note des contractions musculaires à intervalles réguliers. L'animal est conscient. Les spasmes musculaires forts sont accompagnés de douleur. Animaux inquiète, se plaint, couine. En règle générale, les convulsions toniques provoquées par le mécanisme tonique ne sont pas associées à un danger pour la santé et la vie du chien.

Clonique

Les secousses musculaires dans une variété de crises cloniques sont caractérisées par une contraction et une relaxation alternées des muscles squelettiques. L'intervalle entre les mouvements contractiles et le manque de tonus musculaire varie de 30 à 120 secondes. En raison de mouvements incontrôlés, l'animal tombe. La condition est dangereuse dans la mesure où un animal domestique peut se blesser, être heurté par une voiture, tomber d'une hauteur, etc.

Crises d'épilepsie

Les contractions paroxystiques des muscles, accompagnées d'une perte de conscience chez l'animal, sont les plus dangereuses. La contraction musculaire se produit sans intervalles. Le syndrome de la douleur est si fort qu'il en résulte un évanouissement profond. Les yeux d'un chien souffrant de telles crises peuvent être ouverts.

Crise épileptique de chien

Symptômes de l'apparition de crampes

La crise d'épilepsie est la plus courante et la plus dangereuse pour un animal. C'est pourquoi le propriétaire de l'animal souffrant d'épilepsie doit connaître les principaux symptômes de l'apparition de ce phénomène désagréable et de la phase de la crise:

  • Précurseurs (phase de l'aura). Caractérisé par l'anxiété du chien. Le chien gémit, essayant de se cacher dans un coin sombre, évite la communication. L'air effrayé, confus.
  • Stade oculaire (accident vasculaire cérébral). L'animal tombe sur le côté ou se recroqueville. La durée des contractions musculaires peut aller de quelques secondes à 5-7 minutes.

Pendant cette phase, il y a souvent une forte salivation avec formation de mousse à la bouche, miction involontaire, défécation.

  • La phase post-critique survient après la fin du syndrome convulsif. Un animal peut avoir une mauvaise orientation dans l'espace pendant une longue période, ne pas réagir aux changements de l'environnement et ne pas reconnaître le propriétaire.

Les spécialistes vétérinaires font la distinction entre les saisies mineures et les crises généralisées. Dans le syndrome convulsif modéré, l'animal est conscient, on observe une déviation de la tête et une faible circulation de la salive. Le chien conserve la capacité de se déplacer.

Dans le cas d'une crise généralisée chez un animal de compagnie, il se produit une forte salivation avec mélange de sang, rétraction des globes oculaires et respiration fréquente et lourde. Des mouvements de mastication des mâchoires peuvent être notés. Le mouvement des membres ressemble à un animal qui court. La tête est généralement inclinée sur le côté.

Premiers secours

Tout d'abord, il est important de ne pas se perdre. Si un syndrome convulsif est détecté, le vétérinaire spécialiste doit être immédiatement appelé à la maison ou le chien doit être emmené par lui-même dans un établissement spécialisé. Avant de fournir une assistance qualifiée, le propriétaire doit veiller à la sécurité de l'animal, qui n'est pas en mesure de contrôler ses actions.

Pour ce faire, il est nécessaire d'enlever les objets étrangers et les objets afin que le chien ne se blesse pas accidentellement. Dans la pièce où se trouve l'animal, éteignez la lumière, suspendez les rideaux aux fenêtres. Si une saisie est trouvée dans la rue, vous devez déplacer soigneusement l'animal dans un endroit sûr et rester avec lui tout le temps. Pour faciliter la respiration du chien, il est préférable de le tourner sur le côté droit.

En cas de crampes sévères, n'ouvrez pas les mâchoires du chien pour éviter les blessures. Si le flux de salive est abondant, des mesures doivent être prises pour éliminer la salive de la bouche. Cela devrait être fait en enveloppant votre main avec une serviette. Pendant le transport ou l'attente de l'arrivée du vétérinaire, le chien doit être recouvert d'une couverture chaude, d'une couverture légère.

Traitement des crampes

Le traitement pathologique dépend de la cause du syndrome convulsif et consiste en son élimination. En pratique vétérinaire, des injections de sulfate de magnésium, d'antihistaminiques et d'anticonvulsivants sont utilisées pour soulager les tremblements musculaires chez le chien. Des médicaments efficaces tels que le phénobarbital, le diazépam, le sibazon, le primidon, l’hexamidine. Le bromure de sodium est prescrit au chien lorsqu'il présente une dysfonction rénale.

Les convulsions chez des animaux à quatre pattes indiquent des violations du système nerveux central et peuvent être dues à de nombreuses raisons. Les crises d'épilepsie sont les plus courantes chez le chien. Le propriétaire doit connaître les symptômes de la pathologie et administrer avec compétence les premiers secours à l'animal.

Vidéo utile

Pour les causes et le traitement des crises chez les chiens, voir cette vidéo:

Le chien a une sensibilité accrue aux stimuli externes (son, lumière).. Convulsions, crises d'épilepsie, paralysie progressive.

Symptômes et traitement. Dans les premiers jours de la maladie, les chiens refusent de manger. jusqu’à deux semaines, inflammation des muqueuses, toux, vomissements, diarrhée, convulsions, paralysie.

Chez les chiens et les chats, plusieurs types d'helminthes peuvent parasiter à la fois.. Les chiots peuvent avoir des crises d'épilepsie et des crises.

MUSCLE SHIPPROPS OU SPASMS CHEZ LES CHIENS. QUELLE EST LA CAUSE?

Les symptômes

Le spasme musculaire est facilement perceptible, il s'agit de contractions ou de tremblements dans n'importe quelle zone du corps de votre chien. Ils sont généralement détectés visuellement ou peuvent être ressentis au toucher. Les spasmes musculaires eux-mêmes sont généralement une réaction à une blessure ou à une maladie, et votre chien peut présenter des symptômes supplémentaires en fonction de la cause sous-jacente des spasmes, notamment:

Raisons

Les spasmes musculaires peuvent être causés par diverses causes, notamment des traumatismes, des troubles neurologiques, des allergies, la déshydratation ou une réaction à un traitement. Les attaques peuvent aussi être un tremblement, mais elles se distinguent des spasmes musculaires par le fait qu'elles ne sont pas localisées mais qu'elles se propagent à tout le corps. Lorsque la contraction musculaire normale est perturbée, les spasmes musculaires ou les crampes peuvent durer suffisamment longtemps. Cela peut être dû à des lésions nerveuses, à des blessures physiques ou à des douleurs dans le dos ou les jambes.

Diagnostics

Si vous remarquez des tremblements ou des tremblements chez votre chien, il souffre probablement de spasmes musculaires. Les spasmes musculaires peuvent disparaître d'eux-mêmes après le repos ou le remplissage des fluides corporels, mais si la maladie persiste ou est accompagnée d'autres symptômes, tels que la claudication ou la douleur, vous devez contacter votre vétérinaire. Le vétérinaire inspectera et trouvera la cause des spasmes, ce qui vous permettra de commencer le traitement approprié. Lors de la première visite, le vétérinaire devra recevoir des informations importantes de votre part, à savoir:

  • Quelle est l'activité physique de votre animal de compagnie?
  • Votre chien a-t-il un traitement, reçoit-il des médicaments?
  • y avait-il des blessures physiques
  • combien de liquide votre animal reçoit par jour.

Le but de tout test dépend de la prétendue cause des spasmes.

Traitement

De nombreux spasmes musculaires peuvent être évités en fournissant à votre chien beaucoup de liquide et aucun effort physique excessif. Si vous remarquez des crampes chez votre chien, commencez par lui fournir suffisamment d’eau, puis étirez ou massez doucement les muscles contractés. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire sur les spasmes et les analgésiques pour votre chien qui peuvent aider les muscles à l'étroit à se détendre et à réduire les crampes. Les suppléments nutritionnels tels que les vitamines et les minéraux, les relaxants à base de plantes, peuvent soutenir les muscles de votre chien, tout en améliorant le processus de guérison de la blessure, le cas échéant. Vérifiez auprès de votre vétérinaire pour savoir comment traiter votre chien. Selon la source des spasmes musculaires, un traitement supplémentaire peut être nécessaire pour corriger la cause sous-jacente. Ceux-ci incluent la physiothérapie, le massage ou la chirurgie pour enlever le nerf touché ou une autre source de convulsions.

Période de récupération

La meilleure façon de traiter les spasmes musculaires est de les prévenir. Pendant et après l'exercice, assurez-vous que votre chien a accès à une quantité d'eau suffisante, en particulier par temps chaud et très chaud. Abstenez-vous de tout exercice traumatique pouvant entraîner des entorses ou des blessures et veillez à réchauffer le corps de votre animal avant l'entraînement et laissez-le refroidir calmement après un entraînement ou un autre exercice. L'observation d'un vétérinaire n'est généralement pas nécessaire, sauf si les spasmes musculaires sont le symptôme d'une maladie plus grave. Dès que les spasmes cessent, vous pouvez essayer de renforcer les muscles de votre chien avec des suppléments nutritionnels ou une meilleure alimentation.

Coût du traitement

Habituellement, si les spasmes ne sont pas une autre maladie, une seule visite chez le vétérinaire et le coût des vitamines suffisent, ainsi que des médicaments pour le soulagement de la douleur ou des spasmes. Si la cause des spasmes est une maladie, le coût du diagnostic, du traitement de la maladie identifiée, y compris l'opération, et éventuellement après les tests, afin de s'assurer que la cause des spasmes est éliminée, ainsi que le paiement de plusieurs procédures chez le vétérinaire.

Spasmes chez le chien - causes, symptômes, traitement

Contenu:

Parfois, les chiens subissent des contractions convulsives des muscles des membres ou de la paroi musculaire d'organes creux (intestins, œsophage). Cela pose un problème raisonnable aux propriétaires, car cette situation peut indiquer un grave problème de santé pour l’animal. En parlant de spasmes chez le chien, nous entendons principalement des contractions involontaires dans l'abdomen, car les crampes dans les membres sont un problème complètement différent (par exemple, l'épilepsie est possible). Dans notre cas, l'animal est courbé, craint les mouvements brusques, et la tension est perceptible dans les muscles abdominaux.

Qu'est-ce qui cause les spasmes chez le chien?

Nous ne voyons que la partie externe du problème - «quelque chose avec un estomac» (cavité abdominale) et des mouvements convulsifs. Mais les raisons résident souvent dans les organes internes. Par exemple, une résection ou une torsion de l'estomac, une inflammation de certains organes (secs ou purulents) peuvent survenir. Les vers sont une autre cause fréquente. En outre, les maladies infectieuses et les dommages mécaniques ne sont pas exclus.

En général, déterminer rapidement la cause des spasmes n’est pas toujours obtenu. Parfois, ils se produisent après avoir mangé goulûment ou bu de l'eau froide. Pour provoquer un tel phénomène peut entrer dans le corps des poisons, des irritants - par exemple, en raison du fait que la nourriture n'est pas digérée. Des spasmes se produisent souvent dans la chasse aux roches au fond des charges actives. Cependant, un vétérinaire professionnel aidera à comprendre la situation, à poser un diagnostic et à prescrire un traitement. Cependant, certaines actions peuvent être prises indépendamment.

Quels sont les symptômes supplémentaires et qu'est-ce qui aidera à diagnostiquer?

Les spasmes eux-mêmes se produisent souvent soudainement, et parfois ce symptôme disparaît aussi soudainement. Ils sont généralement associés à une douleur intense. Le chien gémit et prend parfois des poses fantaisistes. Il existe d'autres symptômes qui aident à identifier la racine du problème. Avant d'appeler à la clinique vétérinaire, observez le chien et notez lesquels d'entre eux sont observés:

Lorsque le ventre tourne, la taille du ventre augmente considérablement, le chien respire fortement, il peut se déchirer de mousse et s'évanouir. La détection et les rayons X aident à identifier avec précision une telle maladie et il est impossible à l'avenir de se passer de l'intervention d'un chirurgien. Il est plus fréquent chez les chiens de grandes et moyennes races.

Si la cause des spasmes est inoffensive, ils durent quelques minutes, puis au bout d'un moment, recommencez. Cependant, lorsque les attaques se succèdent, des problèmes plus graves sont possibles, souvent avec une issue fatale. En cas de péritonite, de choc douloureux intense ou de rupture d'organes internes hémorragiques, le risque de ne pas avoir le temps de conduire l'animal à la clinique.

Lorsque les spasmes provoquent des ténias, parasitant l’intestin grêle, ils s’accompagnent principalement de fastidieux choix de nourriture et de perte d’appétit. S'il s'agit d'une inflammation de la membrane muqueuse de l'estomac ou des intestins, des symptômes tels que constipation ou diarrhée, paralysie et vomissements sont caractéristiques.

Que faire avec les spasmes chez le chien, comment traiter?

Bien sûr, l'auto-traitement d'un chien ne conduit pas toujours au résultat souhaité, car un diagnostic exact et une compréhension des caractéristiques individuelles du chien sont nécessaires. Et pourtant, il existe des recommandations générales et des faits qui vous aideront à vous repérer dès le début:

De nombreuses personnes recommandent de placer un chien souffrant de crampes abdominales dans une pièce chaude. Cela vaut peut-être la peine de mettre des compresses - d'abord froides et plus tard chaudes.

Parmi les ténias, une solution d’arécoline à 1% est généralement recommandée; dans certains cas, la ténifugine et le neuronal sont prescrits.

Parfois, il est utile de donner un diurétique, et des antibiotiques sont utilisés pour les infections.

Les situations particulièrement difficiles nécessitent une intervention chirurgicale.

Quant au «No-Shpy», il n’est pas recommandé de l’utiliser sans rendez-vous. Les symptômes peuvent être supprimés, mais le diagnostic sera sérieusement difficile.

Pourquoi est-il souvent préférable d'appeler le vétérinaire à la maison? Puisqu'il est nécessaire de déterminer l'état des organes de la cavité abdominale, une échographie est effectuée, des analyses de sang et d'urine peuvent être prescrites.

Comme vous pouvez le constater, dans les cas de spasmes chez le chien, une action immédiate est nécessaire, bien que toutes les situations ne constituent pas une menace sérieuse. Vous devriez contacter un vétérinaire pour améliorer votre compréhension de la situation et fournir une aide plus efficace.

Causes des crises chez les chiens et quoi faire

Un symptôme dangereux de nombreuses maladies des animaux domestiques peut être un syndrome convulsif. Les crampes chez un chien sont un spectacle désagréable et effrayant. La contraction musculaire involontaire s'accompagne souvent de salivation excessive, de mousse et de perte de conscience. Il est très important de poser le bon diagnostic. Dans ce cas seulement, un traitement compétent peut être prescrit. Généralement, il se déroule en deux étapes: le traitement symptomatique facilite l’état de l’animal, et l’élimination spécifique de la cause des crises, éliminant ainsi leur récurrence.

Mais avant que le chien n'arrive à la clinique vétérinaire, les premiers secours doivent être fournis par celui qui se trouve à proximité. Le propriétaire doit savoir quoi faire si son chien a des crampes.

Crise convulsive

L'activité pathologique des neurones des parties du cerveau responsables du système de contrôle moteur peut provoquer une augmentation de la capacité convulsive. L'ampleur de la crise convulsive peut aller de secousses musculaires légères des membres à de graves crises généralisées avec perte de conscience. Tout dépend de la partie du cerveau touchée par la maladie.

L'attaque classique comprend les étapes principales suivantes:

  1. Aura. C’est une période d’approches des crises. On le reconnaît à une anxiété accrue, à un tremblement croissant des membres. Cela peut durer de quelques minutes à plusieurs jours.
  2. Coup C'est une période aiguë. Les symptômes apparaissent avec la plus grande luminosité. Les crampes sont particulièrement fortes, le chien peut perdre conscience. Une miction incontrôlée, une salivation accrue sont caractéristiques de cette étape.
  3. Stade post-traumatique - état de "stupeur". Il se caractérise par un animal errant, une perte d'orientation dans l'espace, une confusion mentale et de graves maux de tête. Peut durer plusieurs heures.

Les crises solitaires peu fréquentes et répétitives ne présentent aucun danger pour la vie. Mais il existe des conditions aiguës appelées statut convulsif. Elle se caractérise par des crises persistantes ou fréquemment répétées. Dans ce cas, le chien a besoin d'une attention médicale urgente.

Les causes

Les convulsions chez les chiens peuvent avoir différentes causes. C'est un symptôme assez commun. Afin de croire que les crises ne reviendront pas, il ne suffit pas de les éliminer. Il faut soigner la maladie elle-même.

  1. Une infection bactérienne ou virale chez un chien peut entraîner une complication du cerveau. La méningite ou la rage en sont un exemple. Rage - fait référence aux maladies virales les plus dangereuses, qui sont presque incurables et qui entraînent presque toujours la mort. Le seul moyen de vous protéger de lui est de vacciner un chien à temps.
  2. Intoxication sévère du corps. C'est presque toujours le résultat d'une intoxication par des produits chimiques toxiques ou de la piqûre d'un insecte toxique. L'arsenic est très dangereux pour les animaux. Les crampes nauséabondes pour animaux de compagnie peuvent accompagner la diarrhée, les vomissements, les spasmes intestinaux et autres signes d'intoxication. Dans ce cas, une détoxification appropriée et un lavage gastrique avec des quantités abondantes de liquide peuvent sauver la situation.
  3. L'hypoglycémie est une grave déficience en glucose dans le corps. En cas de faim prolongée ou de dysfonctionnement du pancréas, la glycémie peut chuter à des niveaux inacceptables. Un coma hypoglycémique peut entraîner une crise et une perte de conscience. La maladie est souvent héréditaire. Une injection de glucose dans les muscles des pattes postérieures ou une petite quantité de sirop sucré versé dans la gueule du chien supprime l’attaque.
  4. Les conséquences de blessures au cerveau ou à la colonne vertébrale, les chocs électriques peuvent donner une réponse convulsive. De plus, la réaction est souvent très lointaine.
  5. Les maladies du système cardiovasculaire peuvent également avoir un arrière-plan neurologique, qui se traduit précisément par des convulsions.
  6. Les maladies tumorales du cerveau ou de la moelle épinière sont susceptibles de se caractériser par des crampes et une perte de sensation des postérieurs. Sa présence dépend de la partie du cerveau touchée par la maladie. Plus commun chez les chiens plus âgés.
  7. Une maladie du foie, à savoir une encéphalopathie hépatique, est une cause très probable de convulsions. Diagnostiqué chez les personnes qui ont déjà 5 ans.
  8. Les lésions infectieuses du système nerveux de l'animal causées par le virus de la maladie de Carré causent des convulsions et paralysent les membres postérieurs.
  9. Carence en vitamines et en micronutriments. Avec un manque de vitamines et d'éléments chimiques bénéfiques, le système nerveux est celui qui en souffre le plus. Cela concerne en particulier les vitamines du groupe B, ainsi que les préparations de magnésium et de calcium.
  10. L'épilepsie est la cause la plus courante de crampes chez les chiens. Elle est plus encline aux chiens de grande race. Il s’agit presque toujours d’une anomalie congénitale; il est donc plus souvent diagnostiqué chez les jeunes.
  11. Les effets du stress et de la tension nerveuse peuvent également être exprimés par une augmentation de l'état de préparation à la convulsion.

Chez les petits chiots pendant le sommeil, on observe souvent des contractions musculaires et de légères crampes aux pattes postérieures. Ils peuvent les déplacer ou les toucher, comme pendant une course. N'aie pas peur. De tels états ne sont pas dangereux. Ils indiquent seulement un système nerveux très excitable du bébé. Tous les animaux ont besoin d'attention et de caresse du propriétaire. Pour éliminer de tels symptômes, il est nécessaire de renforcer le système nerveux du chien et les muscles des jambes en marchant avec lui dans des endroits inconnus.

Variétés de convulsions

Crampe est une contraction musculaire involontaire. Ils se crispent, deviennent durs, se déforment. Une telle tension accompagne souvent le syndrome douloureux. Le cerveau, les fibres nerveuses, les tissus musculaires et le système endocrinien peuvent participer à la formation de crampes.

Chez les chiens, les crampes peuvent avoir une intensité et une durée différentes. Au total, il existe 4 types de contractions musculaires involontaires:

  • Les convulsions sont des secousses rythmiques de grands groupes musculaires. Ils ne sont généralement pas accompagnés de changements ou de perte de conscience. Ils durent de quelques secondes à plusieurs minutes, parfois accompagnés de douleur.
  • Les convulsions toniques sont une série de spasmes musculaires à court terme. Il affecte les muscles de l'abdomen, du cou et des jambes. N'importe quel gros muscle peut participer.
  • Les convulsions cloniques se caractérisent par des contractions nerveuses - un changement rapide de contractions et de relaxations. Peut être caractérisé par des troubles du mouvement et une coordination altérée des mouvements.
  • Les crises généralisées sont diffuses et affectent de nombreux groupes musculaires. Le chien tombe brusquement. Des mouvements convulsifs secouent tout le corps, généralement moussant à la bouche. Ces affections sont particulièrement caractéristiques dans l'épilepsie et les syndromes épileptiques d'étiologies diverses et sont souvent accompagnées d'une perte de conscience.

Premiers secours

Des convulsions soudaines chez votre chien préféré ne doivent pas semer la confusion chez le propriétaire. Ce symptôme n'est pas si effrayant. Les blessures que le chien peut infliger lors d'une attaque peuvent avoir des conséquences bien plus graves. Par conséquent, la tâche principale du propriétaire est de minimiser ce risque. Les plus corrects seront de telles actions:

  • assurez-vous que l'animal ne peut pas être blessé, afin de vérifier qu'il n'y a pas de perçage ou de coupe d'objets à proximité;
  • ne placez pas le chien sur le lit, mais sur un lit moelleux, étendu par terre;
  • tenir les pattes et la tête de l'animal;
  • placez-le sur le côté pour éviter l'étouffement, pour que la mousse et la salive s'écoulent librement de la bouche;
  • afin d'éviter d'endommager les dents du chien, essayez de pousser un objet (une cuillère) entre les mâchoires;
  • Déposez doucement quelques gouttes d'un sédatif (un Corvalol ou un Valocordin) sur la langue, cela aidera à mettre fin à l'attaque;
  • observer le comportement du chien afin de décrire correctement au vétérinaire son état;
  • appelez le service vétérinaire à domicile le plus tôt possible ou, après avoir attendu la fin de l'attaque, amenez le chien à la clinique vétérinaire.

Il arrive que les crises sont assez longues, que faire dans ce cas, ne connaît qu'un vétérinaire expérimenté. Tenter de traiter un animal avec des méthodes domestiques ne peut qu'aggraver la situation.

Enquête

Le diagnostic d'une maladie neurologique comprend un ensemble d'examens instrumentaux visant à déterminer sa cause. Étant donné que ce symptôme peut être causé par un certain nombre d'affections de la plus grande diversité, le diagnostic doit être posé autant que possible. Lors du diagnostic, l’âge et le mode de vie du patient sont toujours pris en compte.

Le propriétaire doit déterminer s'il existe des symptômes similaires chez l'un des ancêtres du chien. Il est également très important de se rappeler si le chien a eu des blessures ou des en-têtes importants.

Les plus informatifs sont les types d’enquêtes suivants:

  • résonance magnétique et tomodensitométrie du cerveau et de la moelle épinière;
  • échographie de la cavité abdominale;
  • radiographie des os du crâne et de la colonne vertébrale;
  • électrocardiogramme de la fréquence cardiaque;
  • numération globulaire détaillée.

Il faut se rappeler que les convulsions chez une personne âgée peuvent souvent indiquer des problèmes de foie, de reins et du cœur. Les chiots et les jeunes chiens sont plus susceptibles à l'épilepsie et les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que les chiens de race de petite taille, souffrent d'une carence en calcium (éclampsie).

Traitement de la maladie

Avant le diagnostic, le traitement des convulsions chez le chien ne peut être que symptomatique, c'est-à-dire soulager les symptômes principaux et améliorer l'état général de l'animal. Le traitement anticonvulsivant commence par des injections intramusculaires de sulfate de magnésium (magnésie). En fonction des résultats du diagnostic, le médecin détermine la cause principale des convulsions et prescrit un traitement spécifique au patient. Il peut arriver que des médicaments qui éliminent les manifestations neurologiques soient nécessaires à un animal pour le restant de ses jours.

Le propriétaire est tenu de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin. Vous ne pouvez pas arrêter arbitrairement le traitement prescrit afin d'éviter la récurrence des crises.

Mesures préventives

Il n'y a pas de système d'alerte spécial pour ces conditions. Le principal moyen de prévention est avant tout un mode de vie sain: bonne nutrition, promenade avec un chien au grand air, jeux actifs. Des examens de routine réguliers sont importants, ce qui aidera à ne pas rater l'apparition de la maladie. Les crises chez les chiens de la plupart des petites races peuvent commencer après avoir subi un stress, car ils sont très timides. Il est nécessaire de veiller à ce que de telles situations soient créées le moins possible.

La plupart des prédisposés à la maladie des chiens de race. Pourquoi c'est si - est toujours inconnu. Les chiens des races caniche, husky et dachshund sont souvent diagnostiqués comme souffrant d'épilepsie, alors que les Yorkshire terriers, les chihuahuas et les spitz peuvent être hypoglycémiques.

Crampes de chien: causes et traitement

Beaucoup d'entre nous ont observé un phénomène aussi effrayant que celui d'un chien, et presque tous les adultes le savent. Mais contrairement à un chien, il peut s’aider ou aider une autre personne. Mais lorsque la contraction musculaire involontaire commence soudainement chez un animal de compagnie, beaucoup sont perdus et ne savent pas comment se comporter dans une telle situation. Puis-je aider un chien seul? Quelles pourraient être les causes de crampes? Comment donner les premiers secours? Quel traitement est prescrit? Essayons de le comprendre.

Raisons

La plupart des propriétaires, sous la forme de convulsions de leurs animaux domestiques, paniquent, ce qui n’est pas surprenant: l’animal tombe, se contracte convulsivement, la salive coule de sa bouche et peut même mousser. Le spectacle est comme un film d'horreur, pas pour les nerfs faibles. Et chaque personne lance immédiatement la pensée: que s'est-il passé, quelle est la raison? Il convient de préciser ici que les convulsions ne sont pas une maladie spécifique, mais les signes d’une maladie particulière. Sélectionnez cinq d'entre eux.

  1. Infection. La contraction musculaire involontaire peut être causée par une infection bactérienne ou virale. La forme la plus dangereuse de la maladie est la rage. Lorsqu'un chien a des crampes et de la mousse dans la bouche, l'infection se produit par contact avec un chien malade.
  2. L'intoxication. Peut survenir à la suite de l'ingestion d'un chien d'une substance chimique (par exemple, l'arsenic, qui empoisonne les rongeurs), à la suite d'un empoisonnement. Un processus inflammatoire commence dans le corps, une diarrhée et des vomissements commencent, suivis par un spasme musculaire, pouvant entraîner une paralysie.
  3. Hypoglycémie. Cette maladie survient lorsque le corps de l'animal présente une déficience aiguë en glucose dans le sang. En conséquence, le métabolisme est perturbé, ce qui explique pourquoi les reins et le foie sont les premiers à en souffrir et les convulsions commencent. Cette maladie se manifeste le plus souvent chez les jeunes races de petite taille et peut également être héréditaire.
  4. Eclampsie, dans laquelle le niveau de calcium du chien diminue fortement. Les femelles enceintes, les déjections des nouveau-nés et les races naines sont particulièrement sensibles à cette maladie. Carence en calcium et provoque la survenue de convulsions chez les animaux de compagnie.
  5. L'épilepsie. C'est la cause la plus fréquente de convulsions chez les animaux. Cette maladie affecte le cerveau. Elle peut survenir à la suite d'une blessure à la tête, d'une inflammation, d'un processus tumoral ou peut être héréditaire. Les chiens de grandes races sont les plus sensibles à l'épilepsie.

Variétés de convulsions

Les contractions musculaires involontaires sont divisées en quatre types et chaque propriétaire doit connaître les symptômes qui accompagnent telle ou telle espèce. Ceci est important afin de décrire le plus précisément possible au vétérinaire la nature des convulsions, leur durée et leur fréquence. Cette information aidera à diagnostiquer et à prescrire un traitement. Il existe des différences spécifiques entre les types de contractions musculaires, considérez chaque variété.

  1. Convulsif - représente de faibles contractions, qui se reproduisent périodiquement. Après de brèves coupures, l'animal peut même se lever et réagir aux ordres du propriétaire, après quoi des convulsions convulsives se reproduisent.
  2. Tonique. Cette espèce n’est pas particulièrement dangereuse, les coupes convulsives ne durent pas longtemps. Les muscles tremblent périodiquement, le chien est constamment conscient, mais il ressent une douleur douloureuse, est nerveux et se plaint. Les spasmes peuvent survenir dans n'importe quelle partie du corps de l'animal, ils ne procurent pas de fortes sensations douloureuses, mais ils effraient l'animal de compagnie.
  3. Clonic. Avec ce type de crises, l'état de l'animal alterne, les muscles se contractent et se relâchent avec une fréquence de une minute à une minute. Par exemple, si le chien a des convulsions aux pattes postérieures, il ne perd pas conscience et l'animal se calme pendant les périodes de relaxation musculaire. Ensuite, les abréviations recommencent.
  4. Épileptique Un tel état est le plus terrible et dangereux, le chien a l'air effrayant, comme dans les convulsions mourantes. Les muscles se contractent presque sans intervalle, et cela se produit jusqu'à ce que l'animal perde conscience. Les crises d'épilepsie peuvent être incurables pour un chien malade.

Crises d'épilepsie chez le boxeur

Premiers secours

Si soudainement votre animal de compagnie entame des contractions musculaires involontaires, l’essentiel est de ne pas avoir peur et d’essayer d’optimiser l’état du chien. Malheureusement, il est impossible d'aider votre animal de compagnie dans cette situation, car les contractions convulsives sont un symptôme très grave. Alors que faire si le chien a des crampes? La première action consiste à appeler immédiatement le vétérinaire ou, si possible, à livrer l'animal à la clinique. Ne paniquez pas, surtout que vous pouvez aider votre animal de compagnie, même mineur.

Assurez la paix et la tranquillité de l'animal, assombrissez les fenêtres, puis doucement (pendant les périodes de détente), placez le chien dans la litière ou sur un matelas épais (mais pas dans le lit). Ne faites aucune manipulation avec l'animal et n'essayez pas de le tenir ou de lui donner vie, c'est absolument impossible. L'assistance médicale nécessaire à l'animal ne peut être fournie que par un spécialiste qualifié. La seule chose que vous pouvez faire vous-même (si vous ne décidez pas de déplacer l'animal) est de tenir légèrement le chien pour qu'il ne frappe pas la tête avec des objets étrangers.

Surveillez attentivement l'état de l'animal, les pauses entre les attaques, le comportement du chien dans son ensemble. Toutes vos observations devront être communiquées au médecin pour un diagnostic correct et le traitement le plus efficace. Une autre action recommandée par les vétérinaires comme premier secours: si le chien a des convulsions dans tout le corps, déposez avec précaution quelques gouttes de Corvalol ou de Valocordin dans la langue de l'animal. Ces médicaments calmeront un peu votre animal et réduiront l'excitabilité du système nerveux.

Enquête

Pour déterminer la cause exacte des convulsions chez un chien, vous ne pouvez avoir recours à un médecin qu'après avoir passé les tests nécessaires. La liste des procédures requises comprend: une échographie abdominale, une analyse sanguine générale et biochimique, une tomographie par ordinateur et une IRM, un ECG cardiaque et une radiographie thoracique. Avant ces examens, aucun diagnostic ne peut être posé, si seulement nous pouvons présumer pourquoi les convulsions sont survenues. Chez les chiens de moins d'un an, la contraction musculaire résulte d'une inflammation et d'anomalies congénitales. Chez les animaux âgés de plus d'un an, ces symptômes alarmants parlent déjà d'épilepsie. Si votre chien a dépassé l'âge de 5 ans, des convulsions peuvent indiquer une maladie cancéreuse.

Prévention

Il n'y a pas de conseils spéciaux qui seraient difficiles à suivre dans la prévention des crampes chez les chiens. Il est nécessaire de faire attention à la nutrition de votre animal, de modifier son alimentation et de choisir un aliment enrichi en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Lors des promenades, assurez-vous que votre animal n'entre pas en contact avec des personnes sans abri, en particulier des animaux agressifs, susceptibles de l'infecter par une maladie dangereuse. Et, bien sûr, au moins deux fois par an pour passer un examen régulier chez le vétérinaire afin d’exclure la présence de toute maladie pouvant causer des contractions musculaires convulsives.

Traitement

Avant de diagnostiquer les causes, le spécialiste commencera à traiter les convulsions chez le chien en injectant du sulfate de magnésium par voie intramusculaire. C'est un antihistaminique qui va arrêter les spasmes et éliminer les attaques de contractions musculaires involontaires. Ensuite, le médecin examinera les symptômes, enverra l'animal pour examen et, ensuite, en fonction des résultats, il établira un diagnostic précis et prescrira le traitement nécessaire. Il vous suffit de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin jusqu'à ce que votre animal soit complètement guéri.

La principale erreur commise par de nombreux propriétaires de chiens est l’arrêt non autorisé du traitement, quand ils considèrent que l’animal est déjà guéri et qu’il n’est pas nécessaire de l’empoisonner à nouveau. Cela ne peut pas être fait, l'animal doit suivre un traitement complet, qui ne peut être complété qu'avec l'autorisation du médecin. Et seulement du propriétaire du chien dépend, si son ami à quatre pattes va récupérer complètement. Après tout, le traitement d'un animal de compagnie a souvent lieu à la maison et si vous ne vous souciez pas des recommandations d'un spécialiste, la santé et même la vie de votre animal de compagnie seront en danger.

Quelles races sont à risque

Ce sont principalement des chiens de race tels que collie, husky, caniche, labrador et dachshund. Le sexe de l'animal joue également un rôle, car les mâles sont plus sujets à l'épilepsie que les chiennes. Mais ces derniers peuvent transmettre la maladie par héritage pendant la période de gestation de la progéniture.

Cependant, les petites races de chiens ne sont pas non plus sans danger, ils peuvent également attraper des convulsions, mais en raison d'une autre maladie, l'hypoglycémie. La maladie la plus courante se rencontre chez les chihuahuas, les nains Spitz et les Yorkshire terriers. Et cela peut commencer très tôt, plusieurs raisons peuvent expliquer le manque de glucose dans le sang: naissance prématurée, alimentation insuffisante, changement radical de l'environnement familier et même des situations stressantes (rappelez-vous que les chiens miniatures sont très timides).

Vous pouvez également poser une question au vétérinaire de notre site, qui y répondra dès que possible dans le champ de commentaires ci-dessous.

Crampes chez un chien. Que faire

Nos animaux de compagnie préférés - les chiens, comme les hommes, sont exposés à diverses maladies et pathologies. Parmi les nombreux maux, les propriétaires sont confrontés à cela, en général, pas rare, comme un chien crampes. Ces manifestations peuvent être assez effrayantes à l’extérieur et effrayer les gens à un moment où les animaux domestiques ont plus que jamais besoin des actions actives des propriétaires. Qu'est-ce que les convulsions chez un animal domestique peuvent témoigner et, plus important encore, comment ne pas se perdre et aider l'animal?

Causes de l'état convulsif

La plupart des gens dans cette situation peuvent devenir confus et paniquer. Et pas étonnant, parce que l'animal tombe soudainement, frémit convulsivement, ses pattes se contractent involontairement. Le spectacle n'est pas pour les faibles de coeur. Dans une telle situation, même un chien de chien expérimenté peut réagir de manière incorrecte. Mais dans ce cas, la panique n’est pas la meilleure solution, seuls le calme et la rapidité des réactions aideront en cas d’urgence. Que faut-il faire et quelle peut être la raison des convulsions chez un chien?

Tout d'abord, il est nécessaire de préciser que les crises convulsives sont des contractions musculaires paroxystiques qui se produisent involontairement. Ils sont un symptôme d'une maladie. Parmi les maux qui sont accompagnés d'une condition similaire, on peut distinguer les suivants:

  • L'épilepsie. C'est la cause la plus courante de contraction musculaire soudaine. L'épilepsie est une maladie grave et dangereuse caractérisée par une activité cérébrale réduite. La maladie peut être congénitale (héréditaire). En outre, il s'agit souvent d'une conséquence d'une blessure à la tête, d'un signe de développement d'une tumeur tumorale dans le cerveau ou de la présence d'un processus inflammatoire. Un certain nombre de races sont plus sujettes à l'épilepsie, le plus souvent ce sont de gros animaux à poils longs. En outre, les statistiques montrent que les hommes subissent plus souvent des coupures convulsives que les femmes.
  • L'hypoglycémie est une autre maladie pouvant provoquer des convulsions. Les principaux symptômes de l'hypoglycémie chez les humains et les animaux comprennent une glycémie basse. Souvent, au cours de l'évolution de la maladie, des processus métaboliques du corps sont perturbés, ce qui entraîne une perturbation des reins et du foie du chien. Les convulsions provoquées par l'hypoglycémie surviennent souvent chez les représentants de petites races, ainsi que chez les jeunes animaux, dont le corps fragile n'est pas encore complètement formé. Souvent, la maladie est héréditaire. Lorsque vous choisissez un futur parent de progéniture ou votre propre ami à quatre pattes, vous devez absolument consulter le certificat, qui fait référence à l'état de santé, y compris aux affections héréditaires qu'un chien a.
  • Éclampsie. Avec cette maladie, le niveau de calcium chez l'animal diminue fortement. Les animaux de compagnie des races naines, des chiots nouveau-nés et des femelles sont à risque pendant la période de gestation. Le calcium est un élément important dans le corps, il affecte la formation du corset d'os de l'animal, contribue à la coagulation sanguine normale et pas seulement. Mais dans ce cas, son absence provoque une contraction régulière et non contrôlée du tissu musculaire.
  • Maladies infectieuses. Les convulsions peuvent être un signe d'infection d'origines diverses, notamment virales. Parmi ceux-ci, la rage est particulièrement dangereuse et se transmet aux chiens par les muqueuses par contact. Si l'animal communique avec un animal infecté, le risque d'être infecté par la rage est très élevé. Les infections fongiques et bactériennes qui pénètrent dans le corps du chien peuvent également provoquer des spasmes musculaires. Parmi eux, les péritonites d'étiologie infectieuse et la toxplasmose sont particulièrement difficiles.
  • L'intoxication du corps et le développement de processus inflammatoires de nature infectieuse peuvent également causer des spasmes musculaires.

Variétés de convulsions chez le chien

La nature des convulsions dépend directement de leur cause. Lorsque vous contactez le service vétérinaire, il est nécessaire de décrire le plus fidèlement possible la nature des contractions musculaires. Cela vous aidera à déterminer rapidement la cause de leur survenue et à vous prescrire un traitement efficace. Les spasmes sont divisés en plusieurs types et il existe certaines différences entre eux:

  • Convulsions - faibles contractions musculaires, semblables à des contractions musculaires, se reproduisant périodiquement. Ce type de crises se produit assez souvent et les causes de cet état sont nombreuses. Au cours d'un état convulsif, l'animal ne perd pas conscience, réagit à la voix du propriétaire et tente d'exécuter des ordres.
  • Convulsions toniques - type de contraction musculaire pas trop dangereux, signalant une défaillance de l'activité du chien. Les spasmes toniques ne durent pas longtemps, mais sont constants - les muscles tremblent lentement après un certain temps. L'animal est conscient tout au long du spasme, ressent des douleurs musculaires, à la suite desquelles le chien peut hurler, gémir, être effrayé et nerveux.
  • Convulsions cloniques - cette contraction musculaire alterne avec la relaxation, leur intervalle pouvant durer de 30 à 120 secondes. À ce moment, l'animal se lève, essaie de bouger, mais dès qu'une crise survient, le chien s'effondre de son côté, alors qu'une contraction musculaire incontrôlable se produit à nouveau.
  • Une crise d'épilepsie est le type de crise le plus dangereux avec des conséquences négatives. Un animal en convulsions perd conscience, le tissu musculaire est constamment dans un état de tension, la relaxation ne se produit que pendant quelques secondes. Souvent, lors d’une crise épileptique, les yeux du chien restent ouverts, ce qui effraie les autres et déroute les propriétaires.

Quelle que soit la cause des contractions musculaires, quel que soit leur type, les propriétaires doivent savoir quoi faire dans de tels cas, car souvent la vie de leur ami bien-aimé en dépend.

Comment gérer les convulsions chez un animal de compagnie

Si le chien a une crampe, le propriétaire doit avant tout livrer l'animal à la clinique vétérinaire le plus tôt possible. Ce n'est que dans un cadre clinique que la cause de convulsions chez un chien peut être aussi précise que possible et prescrire un traitement.

Avant que cela ne se produise, il est possible d'aider légèrement l'animal, mais tout de même:

  • Tout d’abord, vous devez essayer d’ouvrir la gueule du chien et d’égoutter à la surface de la langue pour détendre et réduire les spasmes musculaires. Cela peut être Corvalol, Valoserdin, Valokardin.

Lors de fortes contractions intensives, essayez même de ne pas ouvrir la gueule de l'animal afin de guérir. Très probablement, la tentative n'est pas couronnée de succès et une forte pression peut causer des blessures à l'animal.

  • S'il y a une possibilité, il est possible de mesurer la température corporelle de l'animal afin de ne pas perdre de temps, à l'arrivée, à ces manipulations, mais d'informer immédiatement les vétérinaires du résultat. Cependant, il est nécessaire de le faire lorsque le chien est calme, mais si les convulsions sont constantes, il est préférable de ne pas le risquer, car il est possible de casser le thermomètre et de blesser le chien.
  • En cas de crises épileptiques graves, il est nécessaire de veiller à la sécurité de l'animal malade, en le tenant pendant les convulsions pour éviter les collisions au sol et aux objets environnants. Vous pouvez éloigner votre animal des coins pointus et des surfaces dures.
  • Lors du transport d'un animal malade, qui a une crampe, celui-ci doit être recouvert d'une couverture chaude ou d'un couvre-lit et être bien comprimé.

Le propriétaire de l'animal doit faire attention à son état et se rappeler tous les détails: nature et durée des contractions musculaires, durée de l'intervalle entre les spasmes, comportement de l'animal entre autres. Toutes ces caractéristiques seront nécessaires aux spécialistes pour diagnostiquer l’état du chien et choisir les moyens appropriés.

Lors de son admission dans un établissement médical, l'animal reçoit immédiatement, dans la plupart des cas, des médicaments anti-allergiques, ainsi que du sulfate de magnésium. Cette action aide à éliminer les crampes et soulage la condition de l'animal malade. Ensuite, un diagnostic complet est effectué avec la collecte de toutes les analyses nécessaires.

À partir de ce moment, l'animal commence à recevoir une assistance qualifiée et, une fois l'attaque retirée, le propriétaire peut déterminer si son ami à quatre pattes peut se rétablir complètement. Il est souvent nécessaire de continuer à soigner un animal domestique à la maison et, si les règles ne sont pas respectées, la vie du chien peut être en danger.

Il est nécessaire de surveiller l’état du chien malade, de continuer à donner les médicaments nécessaires, d’assurer la paix et une bonne nutrition - c’est ce qui est demandé au propriétaire du chien à son retour à la maison.

Causes et traitement des crises chez les chiens de différentes races

Les convulsions chez le chien sont soudaines. Même un chien apparemment en bonne santé peut ressentir des muscles saccadés. Dans de telles situations, le propriétaire doit savoir quand les crampes menacent réellement sa vie et comment agir dans une telle situation.

Raisons

Les convulsions ne sont pas une maladie, mais un symptôme qui indique sa présence. Les causes des crises chez les chiens peuvent être les suivantes:

  • Infection. L'infection bactérienne peut provoquer une contraction musculaire involontaire chez un animal. La forme la plus dangereuse de cette maladie est la rage. Tomber dans un état de folie, le chien commence à se cramponner et sa bouche est couverte de mousse. Cette infection peut être causée par le contact avec un autre animal infecté.
  • L'intoxication. Cela peut se produire si un poison pénètre dans le corps de votre animal. Ces substances comprennent l'arsenic ou un autre poison pour les rongeurs. L'intoxication du corps s'accompagne non seulement de convulsions, mais également du processus inflammatoire, du vomissement. Si le temps ne commence pas, une paralysie peut survenir.
  • Hypoglycémie. Il s’agit d’une maladie caractérisée par une forte carence en glucose dans le sang. En conséquence, le métabolisme est perturbé, les reins et le foie sont affectés et le chien commence à se convulser. Cette maladie est souvent observée chez les chiots et les petites races de chiens. L'hypoglycémie peut être héritée.
  • Éclampsie. Cette maladie, qui se caractérise par une forte diminution du taux de calcium. Cette maladie affecte souvent les femelles pendant la grossesse et les races naines. Une carence en calcium provoque l'apparition de convulsions chez un animal.
  • L'épilepsie. C'est la cause la plus fréquente de convulsions chez le chien. Dans cette maladie, le cerveau souffre d'un animal. La cause de l'épilepsie peut être une blessure à la tête, la présence d'une inflammation ou une tumeur. Le plus souvent, les grandes races souffrent d'épilepsie.

Variétés de convulsions

Au total, il existe 4 types de crises convulsives:

  • Convulsif. Ce type de crise se caractérise par le fait que les muscles commencent à se contracter brusquement et brutalement. Dans ce cas, le chien est conscient.
  • Clonic. La contraction et la relaxation des muscles sont effectuées en alternance. L'intervalle entre le tonus musculaire et la relaxation peut aller de 30 secondes à une minute. Pendant la relaxation musculaire, le chien peut rester debout et rester dans cet état jusqu'au prochain tonus musculaire.
  • Tonique. Une telle saisie sera longue. Les muscles dans ce cas sont réduits lentement. Comme ce processus est long, le chien ne comprend pas ce qui lui arrive et commence à gémir.
  • Épileptique Ce type de convulsions est considéré comme le plus dangereux, car le chien perd conscience pendant une contraction musculaire. Dans ce cas, vous devez dès que possible montrer l'animal au vétérinaire.

Les étapes d'une crise convulsive

La première étape est caractérisée par un fort tremblement et une salivation accrue. Le chien devient tatillon et névrotique. Cette étape peut durer d'une minute à plusieurs jours.

La deuxième étape est un coup convulsif immédiat. L'animal tombe par terre et les crampes commencent. C'est aussi une miction possible et une forte salivation.

La troisième étape est post-traumatique. Après la fin des convulsions, l'animal est complètement démuni. La salivation accrue continue.

Premiers secours en cas de convulsions

Si le chien a des convulsions, tout vétérinaire peut dire quoi faire en premier. Par conséquent, si vous êtes confus, vous pouvez simplement appeler votre médecin, qui vous consultera par téléphone.

L'essentiel lors des convulsions de l'animal, afin que le propriétaire reste calme et sobre d'esprit. La première chose dont vous avez besoin est de laisser tomber un chien sous la langue avec quelques gouttes de Corvalol ou de Valocordin. Donc, vous détendez vos muscles. Essayez d’enregistrer l’heure exacte et la durée de la crise. Si possible, dans l'intervalle entre les crises, la température corporelle de l'animal doit être mesurée. Selon votre témoignage et vos tests, le médecin pourra établir pourquoi le chien a commencé à avoir des convulsions.

Au début des convulsions, assurez-vous qu'aucun objet susceptible de blesser l'animal ne se trouve à proximité.

Faites attention à la façon dont les muscles se contractent. Si la crampe dure 10 minutes, vous devez immédiatement contacter un vétérinaire.

Diagnostics

Pour établir la cause des crises, seul un spécialiste dans un hôpital peut le faire. À cette fin, un examen complet de l'animal. Il comprend les procédures suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • radiographie;
  • résonance magnétique;
  • test d'urine et de sang.

Traitement

Le traitement dépend directement de la cause de l'état convulsif. Des antihistaminiques et du sulfate de magnésium sont ajoutés pour soulager les spasmes musculaires. Si la cause de cette affection est un manque de calcium, vous pouvez alors injecter du gluconate de calcium.

Le traitement est sélectionné pour chaque cas individuellement. Le choix des médicaments dépend directement de la cause, de la fréquence des contractions et de l'état général du chien. Le propriétaire ne doit en aucun cas, indépendamment, prescrire des médicaments ou ajuster la posologie prescrite.

L'épilepsie

Cette maladie peut être congénitale ou acquise en raison d'une grave blessure à la tête. Les crises de nature épileptique durent de 5 minutes à une heure. Dans ce cas, le chien doit être enveloppé dans une couverture et immédiatement livré à la clinique. Si vous savez que votre animal a une prédisposition à cette maladie, essayez de le protéger du stress et de la surexcitation.

Races de chiens à risque

Des convulsions peuvent survenir chez tout chien. Cependant, il existe une liste de races à risque. Ce sont les races suivantes:

  • york
  • Chihuahua;
  • bouledogue français;
  • le yorkshire terrier;
  • teckel;
  • carlin;
  • Pékinois.

Crampes chez les chiens de petites races se produisent plus souvent, alors surveillez attentivement l'état de votre animal. Il est très important de comprendre la différence entre une crise et les cas où un chien peut se contracter périodiquement pendant le sommeil. L'animal peut également secouer ses pattes postérieures après de longues marches. De telles situations sont la norme et ne nécessitent aucune intervention.