Verrues de chien - causes et 6 manières de se reproduire

L'apparition de formations molles bénignes sur le corps des animaux et des personnes s'appelle papillomatose, chez les personnes - verrues. Le plus souvent, les verrues chez les chiens sont un problème esthétique. Toutefois, s'il existe un risque de lésions des papillomes, un traitement ou une élimination est nécessaire. Il n’existe pas de remède universel pour traiter les papillomes, mais il est bien connu que les verrues surviennent lorsque l’immunité est affaiblie et qu’elles disparaissent sans intervention chirurgicale après un traitement de restauration général.

La raison de l'apparition des verrues

Le papillomavirus (PV) ne peut être éradiqué, mais seulement guéri et rendu «endormi», car il contient de l'ADN. Le système immunitaire du porteur ne perçoit pas le virus comme un "ennemi", car il fait partie de l’ADN du corps. Il est possible d'identifier l'ennemi à l'aide d'une analyse de sang en laboratoire. Toutefois, le virus n'est pas considéré comme dangereux et sa détection n'est pas incluse dans le déroulement obligatoire de l'enquête.

Le virus est transmis par contact étroit et régulier avec le transporteur. La période minimale d'incubation est de 1 à 2 mois, à la suite de quoi le virus devient latent ou le chien développe des verrues. Les animaux à système immunitaire affaibli sont à risque:

  • Les chiots et les adolescents.
  • Chiens plus âgés.
  • Animaux domestiques ayant subi un stress grave, une maladie, une intervention chirurgicale, une blessure.
  • Souffrant de maladies chroniques qui se cachent.

Il ne vaut pas la peine de «se perdre», de penser quoi faire et comment se protéger contre le virus, l’humanité est pour le moment impuissante face aux virus contenant de l’ADN. Il existe deux solutions: vivre dans un environnement stérile (ce qui est impossible) ou éliminer les néoplasmes à temps et prévenir la destruction massive.

C'est important! N'ayez pas peur du papillomavirus "comme du feu", renoncez encore moins à l'animal lorsque vous identifiez la maladie. En fait, il suffit simplement de supprimer les verrues, et vous, l'hôte, avez le VPH (virus du papillome humain), vous l'avez probablement déjà.

Est-il possible de “ramasser” les verrues d'un chien?

On croit que les verrues sont transmises des chiens aux humains, mais la déclaration est très controversée. Il existe plus de 600 souches de papillomavirus de personnes qui mutent et changent constamment. En théorie, il est possible que certaines de ces souches soient devenues universelles et aient réussi à parasiter les chiens et les humains.

En fait, si vous suivez des mesures d'hygiène personnelle, ne mangez pas dans un bol pour chien, ne frottez pas la salive d'un animal domestique contre les blessures et les égratignures - l'infection est impossible. Cependant, si d’autres chiens vivent dans votre maison et partagent avec le porteur un bol, une litière et le contact avec la salive, l’infection est bien réelle.

C'est important! Le virus peut être transmis du porteur à un chien en bonne santé par le contact de sécrétions muqueuses avec la peau blessée.

Les verrues sont-elles dangereuses pour les chiens?

Les néoplasmes varient considérablement en apparence, mais sont causés par un seul «agent». Les verrues peuvent apparaître sur le corps du chien ou sur les muqueuses, le plus souvent dans la bouche. La lésion de la peau commence par des zones recouvertes d'une peau délicate - sur la patte (coudes), la partie interne de la cuisse, l'aine, les aisselles.

L'apparition de verrues sur les muqueuses est considérée comme une manifestation plus dangereuse de la maladie. Une verrue située sur la lèvre, le palais ou à l'intérieur de la joue du chien peut être déchirée lors de la mastication d'aliments, ce qui peut entraîner une complication secondaire - une infection. Les vétérinaires notent que dans les stades avancés, les papillomes se propagent de la cavité buccale et apparaissent sur le visage du chien, plus précisément à l'extérieur de la bouche.

Les oreilles et les passages auditifs des animaux sont recouverts d'une peau mince et une petite couche de tissu sous-cutané est littéralement pénétrée par des terminaisons nerveuses et des capillaires. Les verrues sur l'oreille provoquent le plus souvent des démangeaisons et une gêne, provoquant des démangeaisons chez l'animal. Et encore une fois le danger de se gratter et les complications dues à l'infection.

Regardons brièvement les types de papillomes. À l'extérieur, les tumeurs présentent certaines similitudes avec le chou-fleur, mais elles peuvent varier dans:

  • La taille est de 0,1 à 5 mm. Il est possible que la taille des verrues dépasse les limites de la "gradation classique".
  • La couleur est solide, marron, gris, jaune et des combinaisons de nuances.
  • Structure - dense, ferme, douce.
  • La voie de "pénétration" dans la peau est incarnée, attachée à la jambe.

Les papillomes qui sont attachés au corps ou à la membrane muqueuse d'un chien avec une jambe coriace (voir photo) s'étendent littéralement, ce qui augmente le risque de dommages. Les verrues incarnées sont une transformation possible en une tumeur maligne - carcinome épidermoïde. Le risque de renaissance ne dépend pas de la couleur, de la taille et de la structure de la tumeur.

Attention! La présence de PV est confirmée ou réfutée par un examen: prise de sang, grattage de la peau, si nécessaire, biopsie. Si le vétérinaire diagnostique "à l'œil" - changez le médecin.

Comment débarrasser le chien des verrues?

Après la période d'incubation, la maladie se développe dans les 3 mois, après quoi une rémission est possible. Naturellement, la situation ne peut être "relâchée", surtout si la cavité buccale est affectée. Il existe plusieurs méthodes efficaces pour éliminer les verrues chez un chien.

Une règle commune à toutes les méthodes: le déroulement des immunostimulants, l’adaptation du régime alimentaire, le confort et le repos. Si les verrues provoquent des démangeaisons, un antihistaminique est prescrit. La présence de rayures implique l'utilisation de pommades anti-inflammatoires.

1. L'enlèvement médical des verrues implique un traitement par novocaïne. Le médicament est administré de plusieurs manières:

  • Voie intraveineuse - les doses et les intervalles sont déterminés strictement par le vétérinaire.
  • Par voie sous-cutanée - des injections sont effectuées dans la base du papillome. Une série de 2-3 coups avec un intervalle prescrit par un médecin.
  • Par voie intramusculaire - tous les 3 jours, Novocain est administré au chien à raison de 1 ml pour 1 kg de poids.

2. L'excision chirurgicale - une opération à part entière avec un traitement de réadaptation approprié.

Faites attention! La chirurgie pour enlever les verrues n'est pas toujours efficace. L'anesthésie et la chirurgie réduisent le niveau d'immunité, ce qui peut déclencher l'apparition de nouveaux papillomes.

3. Refroidissement - de la neige carbonique est appliquée sur la tumeur pendant 30 à 60 secondes 2 à 3 fois par jour. Après 7 à 8 jours, la verrue est considérablement réduite ou disparaît.

4. Méthodes populaires - nous frottons la verrue avec l'un des moyens pour la nuit:

  • Ail pressé et jus de citron.
  • Vinaigre de cidre naturel (provoque des brûlures).
  • Gruau à partir d'huile de ricin et de bicarbonate de soude.
  • Un mélange de miel avec l'huile de ricin et de lin.

La partie traitée du corps est recouverte d'un bandage afin que le chien ne puisse pas lécher le «médicament», au lieu d'utiliser le «collier».

5. Herbes - les formations sur la peau sont maculées de jus ou d’infusion de chélidoine en pharmacie. À un stade précoce, utilisez du jus de pissenlit.

6. Brûlure - utilisée pour les verrues "sur la jambe". La base et le papillome sont abondamment maculés d'iode et bien enveloppés de toile de lin ou de gaze coupée pendant 3 à 4 jours. Les méthodes de combustion incluent également le traitement des pommades pharmaceutiques contenant du benzène.

Avant d'appliquer un produit susceptible de provoquer une irritation ou des brûlures à la peau, la surface autour de la verrue doit être protégée. De la vaseline, de la crème grasse ou de l’huile d’olive est utilisée comme agent «barrière».

Les fissures nasales des chiens sont-elles dangereuses?

Parfois, les propriétaires de chiens sont confrontés à un problème spécifique: une sécheresse excessive du nez qui peut provoquer des fissures. Étant donné que l'odorat d'un animal est très important, la présence d'une fissure dans le nez du chien peut entraîner de graves complications, notamment en cas d'infection des plaies. Il est difficile de déterminer les causes de cet état, car il peut être déclenché par divers facteurs.

Raisons

Les causes de nez sec et chaud ne sont pas toujours des maladies graves, mais la présence de fissures à l'arrière-plan du processus inflammatoire indique la présence de problèmes de santé graves. C'est une sorte de signal qu'il est urgent de prendre les mesures appropriées. Si la peau du nez est fissurée chez un chien, ceci peut être déclenché par de tels facteurs:

  1. Hérédité et changements liés à l'âge. Un nez chaud pour la plupart des chiots est un phénomène courant, et pour les races à métabolisme lent, c'est une variante de la norme.
  2. Pendant le sommeil ou immédiatement après le réveil, la plupart des chiens domestiques ont le nez sec et chaud. Il n'y a rien d'étrange à cela, car l'état est tout à fait normal. Il convient de tirer la sonnette d'alarme si, dans le contexte d'un tel trait distinctif, l'animal a perdu l'appétit, est devenu lent, a présenté une augmentation de la température corporelle et d'autres signes de maladie.
  3. Fatigue Après une longue partie, l'animal n'est pas capable de réguler les fonctions corporelles, ce qui peut avoir un nez sec.

Les causes d'un nez chaud et sec sont naturelles et ne sont pas susceptibles de nuire à la santé de l'animal. Cependant, les fissures émergentes peuvent parler de maladies graves telles que:

  • Le résultat de la blessure. La coquille du nez est très sensible et peut provoquer des fissures lors de l'impact. Cela provoque une gêne et une douleur intense chez l'animal, car il perd son odorat non seulement à la suite de craquelures sur la peau, mais aussi d'ecchymoses et de gonflements dus au coup;
  • Infection. À son tour, il est divisé en indirect et direct. Si la peau du chien présente des craquelures, cela peut être dû à un rhume, à une maladie mortelle telle que la maladie de Carré et à d'autres maladies infectieuses. Un animal peut également être porteur de bactéries et de champignons sur son nez s'il existe une source d'infection dans la bouche ou sur le corps. L'infection peut survenir à la suite d'une curiosité excessive. Un animal peut creuser du sable ou de la terre, jeter des déchets, etc. Il en résulte une inflammation et des fissures douloureuses;
  • La vieillesse Avec l’âge, les animaux ont des problèmes de processus métaboliques susceptibles de provoquer des maladies tissulaires;
  • Les maladies. Dommages au foie, diabète, invasion helminthique, pemphigus, réaction allergique - toutes ces maladies peuvent provoquer un assèchement du nez et, par conséquent, des fissures dans celui-ci;
  • Carence en vitamine. Chez les jeunes enfants, en raison d'un manque de vitamines dans le corps, des fissures peuvent être observées au bout des doigts. Quelque chose de semblable arrive au nez du chien;
  • Le stress. Le corps de l'animal peut ainsi répondre à toute situation inhabituelle de son point de vue.

Comme il existe de nombreuses causes de fissures au nez, seul un vétérinaire peut établir un diagnostic précis. En outre, un spécialiste doit prescrire un traitement, car l'utilisation d'antibiotiques peut être non seulement nocive pour la santé, mais aussi totalement inutile, par exemple avec une membrane muqueuse ou des vers de champignons.

Fissure sur le nez de la photo de chien

Signes de pathologie

Si la cause de la fissuration du nez d'un chien est pathologique, les symptômes suivants sont présents:

  • Sécheresse accrue de la peau;
  • Pelage;
  • Augmentation ou diminution de la température corporelle, ainsi qu'une augmentation locale de la température;
  • Manque d'appétit;
  • Changements dans le comportement de l'animal;
  • Nez qui coule;
  • La survenue de grattements réguliers dans la zone malade;
  • Vomissement, nausée;
  • Problèmes de miction et de selles.

En présence des signes ci-dessus, il est recommandé à l'animal de montrer d'urgence au médecin l'identification du problème et la prise en charge du traitement en temps voulu.

Solutions au problème

Le traitement dans cette condition doit être ciblé, directement lié à la cause des fissures nasales. Par conséquent, le traitement à domicile peut non seulement être dépourvu de sens, mais également dangereux pour l'animal. Tout d'abord, vous devez identifier la cause de la maladie et, sur cette base, le médecin vous prescrira des médicaments et des procédures.

La surface sèche du nez peut être lubrifiée avec Trivit - solution de vitamines, pommades prescrites par le vétérinaire. Il faut exclure la possibilité de blessure et de frottement de cette zone avec une muselière, ce qui ne peut qu'aggraver la situation. En outre, l'animal doit bénéficier de conditions de vie calmes et propres, d'une alimentation équilibrée et adhérer au traitement complet prescrit par le vétérinaire.

Papillomes chez le chien

Très souvent, les propriétaires d'animaux considèrent les papillomes chez les chiens plutôt comme un problème esthétique, mais ne perçoivent pas les verrues comme un danger pour la vie et la santé d'un animal. Mais ces excroissances sur le corps d'un animal sont-elles sûres? Ne sont-ils pas les hérauts d'une autre maladie plus grave? Dois-je créer un sentiment de panique lorsqu'une tumeur est détectée? Voyons le comprendre.

Quel est le papillome

Les papillomes sont des excroissances bénignes, des verrues particulières sur le corps d'un animal.

Il existe deux types de papillomes:

  • Les galles qui ont une texture lâche et ressemblent à des inflorescences de chou-fleur. La plupart de ces tumeurs se retrouvent chez les jeunes chiens.
  • Avec l'âge, les verrues deviennent plus denses, cornifiées, semblables à un petit nodule.

Dans la plupart des cas, le papillome se présente sous la forme d'une seule tumeur, ce qui n'est pas facile à détecter. En règle générale, les papillomes simples se trouvent aux aisselles, à l'aine, aux paupières, aux oreilles ou aux pattes d'un animal.

Parfois, toute la "famille" de verrues, de forme et de taille différentes.

Le plus souvent, les papillomes multiples sont observés à un jeune âge. La plupart des excroissances apparaissent dans la bouche du chiot (gencives, joues, lèvres). À un jeune âge, l'immunité chez les chiens est encore mal formée, ce qui facilite la transmission du virus d'un bébé à l'autre.

À un âge plus avancé, le chien présente des néoplasmes isolés qui se forment sur les pattes, les oreilles et les paupières. Ils ont une texture plus dense et cornée et ne posent aucun danger pour les chiens environnants.

Le papillome se compose de nombreux capillaires sanguins, donc lorsqu'il saigne, il saigne abondamment. Avec de nombreuses excroissances, le médecin établit un diagnostic - papillomatose.

La teinte du papillome dépend souvent de la couleur du pelage de l'animal. La papillomatose des chiens ne représente aucun danger pour une personne (ou un chat).

Les causes des néoplasmes

La papillomatose est une maladie virale. Pénétrant dans le corps de l'animal, il n'apparaît pas immédiatement. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, avant que vous ne découvriez les signes appropriés de cette maladie chez votre animal de compagnie.

L'agent causal du virus est très tenace dans l'environnement externe. D'un animal à l'autre, le virus peut être transmis par contact ou en utilisant un animal sain avec des accessoires ou des produits de soin d'un chien infecté.

En règle générale, les chiens contractent la papillomatose virale entre eux au moyen de jouets ou de bâtons courants. L'agent causal de la maladie pénètre dans l'organisme par le biais de lésions mineures ou de fissures de la peau ou des muqueuses. Dans le corps, le virus se multiplie activement, se dirigeant progressivement vers les couches épithéliales de la peau de l'animal. Dans les couches supérieures de la peau, le virus «rejette» une protéine transformante qui provoque la division vigoureuse des cellules. En raison de cette division excessive, des excroissances apparaissent à la surface de la peau.

Pourquoi certaines personnes à quatre pattes souffrent-elles d'un excès de verrues sur le corps, alors que d'autres, au cours de leur vie, n'en apparaissent pas? Il s'est avéré que certaines races de chiens ont une prédisposition génétique à ce virus. Pugs, chiens spitz, schnauzers, cockers et terriers sont plus susceptibles de ressembler à du verrat.

Mais, très probablement, l’affiliation au pedigree joue ici le minimum. La papillomatose est principalement due à la force du système immunitaire de l'animal.

Que peuvent être les papillomes

Les papillomes chez les chiens ont une particularité: ils ne se développent pas à l'intérieur des tissus, mais se développent exclusivement à l'extérieur. Le virus n'affecte que les couches supérieures de la peau ou des muqueuses. Il existe les types de papillomatose suivants:

  • Papillomes dans la cavité buccale. Habituellement, ce type de virus s'attaque aux jeunes animaux. Il est transmis d'un chien malade à un chien en bonne santé grâce à des jouets courants ou par contact direct à la suite d'un jeu. Il affecte la membrane muqueuse de la bouche, des lèvres et du nez. Papillomes de couleur grise ou blanche, atteignant 1 cm Ce type de papillomatose est contagieux. Autrement dit, si votre animal les a infectés, il peut lui-même infecter d’autres chiens. Point important! Une personne ne peut pas attraper ce virus d'un animal malade.
  • Les papillomes à cellules adaptatives se retrouvent principalement chez les jeunes chiens. En apparence, elles ressemblent à une petite lésion arrondie, constituée de nombreuses grosses excroissances et ressemblant à une éponge dans sa structure. Ce type de papillomatose affecte principalement la surface de l'abdomen ou les régions axillaires.
  • Les papillomes cutanés - sur la peau et les pattes se trouvent principalement chez les animaux plus âgés. Ce sont presque toujours des néoplasmes isolés bénins, qui ont une structure dense et se développent très lentement. Habituellement, les papillomes cutanés ressemblent à de petites formations pouvant atteindre 1 cm, non recouvertes de poils, et ressemblent en réalité à des acariens pompés par le sang. Ces papillomes ont une apparence plus inesthétique que la santé de l'animal. Cependant, s’ils sont situés sur les pattes, puis au contact du sol, ils peuvent faire mal et saigner.
  • Papillomes pigmentés - sont principalement chez les chiens de petite race. Apparaître sur le bas du torse. Faites la différence dans une teinte foncée et rappelez une tête d’allumette sur une jambe mince. Dans la forme avancée des verrues deviennent multiples, cloquées.
  • Papillomes génitaux - sont très rares et ressemblent en apparence à de petites croissances isolées.

À un moment donné, par manque d’expérience, j’ai moi-même pris le mamelon de mon Jack pour une verrue!

Comment détecter les papillomes sur le corps d'un animal et comment ils peuvent être dangereux

Si vous avez un animal domestique à poil lisse, alors trouver un papillome chez un chien est assez simple. Lors de l'exécution de procédures hygiéniques, vous pouvez immédiatement détecter des tumeurs étrangères sur le corps d'un quadrupède. Mais il y a des cas où des éleveurs même expérimentés ne remarquent parfois pas cette maladie pendant des années.

Il est particulièrement difficile de détecter le virus chez les chiens à poil long. Les lésions génitales ne sont pas non plus remarquées par tous les propriétaires, à l'exception peut-être des éleveurs professionnels qui procèdent régulièrement à des examens préventifs de leurs animaux. Il est également difficile de détecter les verrues dans la cavité buccale, dans les oreillettes.

Lorsque la maladie se complique de manière significative, des excroissances multiples apparaissent, provoquant des douleurs lors de la mastication d'aliments. Craignant la douleur, le chien peut refuser de manger et lors de l'absorption d'aliments, les excroissances mordantes peuvent saigner. Il y a augmentation de la salivation, odeur désagréable de la bouche.

Le papillome sur les pattes, entre les doigts peut apporter de gros problèmes. Dans ce cas, l'animal va aussi rapidement comprendre le danger: il commence à boiter, appuie sur sa patte, se lèche constamment et se mordille les doigts. Une infection ou un champignon frais peuvent facilement pénétrer dans les plaies fraîches.

Très souvent, les papillomes au fil des ans ne peuvent pas déranger l'animal. Et en cas de rémission spontanée, vous pouvez deviner que le chien a déjà eu une verrue, sur les cicatrices restantes. Chez certains animaux, les verrues apparues peuvent disparaître spontanément, alors que chez d'autres, elles persistent toute la vie.

Quelles parties du corps doivent faire attention? En règle générale, les verrues apparaissent autour des yeux, sur les lèvres, dans la bouche, près des oreilles. Souvent, ils couvrent les membres. Il convient de noter que la laine ne pousse pas sur les excroissances. Si les papillomes du type "chou-fleur" ou ressemblent à une colonie d'agaric de miel, vous les identifierez immédiatement.

Mais cela peut souvent ressembler à un simple bouton rose. Dans ce cas (et dans tous les autres cas, si vous trouvez un néoplasme inconnu de son origine), vous ne devez pas essayer de le retirer vous-même. Après tout, comme nous l'avons mentionné précédemment, il peut s'agir d'une papille ordinaire.

Le papillome chez le chien est une tumeur bénigne. Mais certaines espèces peuvent dégénérer en espèces malignes. Cela arrive assez rarement. Mais dans la pratique vétérinaire mondiale, de tels cas se sont produits.

Que faire lorsque les papillomes apparaissent

Dans la plupart des cas, les papillomes sur le corps du chien apparaissent et disparaissent spontanément. Si la verrue ne gêne pas votre animal, ne la touchez pas.

Il y a quelques années, notre Jekusik est apparu à l'oreille dans une petite croissance. Il n'a pas dérangé notre petit chien, mais bien sûr, il m'a dérangé. En apparence, la croissance ressemblait à un petit pois dense, coincé accidentellement sous la peau. La laine ne poussait pas dessus. Pendant un moment j'ai regardé cette croissance. En me rendant à la clinique vétérinaire pour effectuer une vaccination annuelle planifiée, j'ai montré cette tumeur au médecin. Le médecin me répondit sans équivoque que s'il ne dérangeait pas Jusik de quelque manière que ce soit, il n'avait pas besoin de le toucher, mais simplement de l'observer. Maintenant, si la croissance commence à croître et à se multiplier, des mesures doivent être prises. Il s'est littéralement écoulé 2 mois et je me suis déjà «habitué» au fait que lorsque je me caresse la queue, parfois cela me «semble». Mais un jour, j'ai remarqué que je ne sentais pas ce sceau, ni au toucher ni visuellement. Cela s'est résolu.

Thérapie contre la papillomatose

Il y a plusieurs façons de traiter cette maladie.

Chirurgical

Si les verrues provoquent des douleurs et des malaises chez un animal, elles peuvent être enlevées chirurgicalement. Actuellement, la médecine moderne utilise des méthodes peu invasives (épargnantes) qui permettent des opérations sans anesthésie générale. Il s’agit de l’anesthésie locale, de l’élimination des verrues au laser, de la cryochirurgie (exposition à de basses températures, entraînant la mort cellulaire et le rejet du papillome), de l’électrocoagulation (exposition à de faibles courants).

Si les excroissances sont multiples et localisées dans des parties difficiles à atteindre du corps de l'animal (pharynx, organes génitaux, oreilles), elles sont très inquiètes (douleur, saignement, démangeaisons), une anesthésie générale et une intervention chirurgicale standard sont indispensables.

Mais parfois, l'ablation chirurgicale des tumeurs chez le chien n'est pas toujours nécessaire. De nombreux vétérinaires ont tendance à croire que des mesures radicales sont plus propices à la propagation de la maladie.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement médicamenteux de la papillomatose est principalement basé sur l'introduction (par voie intraveineuse, topique ou à la base de la papule) d'une solution de novocaïne, l'utilisation de médicaments immunomodulateurs ou l'utilisation de pommades antivirales.

Lors du traitement avec des onguents ou des pâtes, un collier de protection doit être mis sur l'animal afin qu'il ne puisse pas lécher le médicament.

Dans tous les cas, il est impossible de prendre soi-même un traitement contre la toxicomanie. Diagnostiquer et, si nécessaire, prescrire un traitement ne devrait être effectué que par un vétérinaire.

Méthodes folkloriques

Certains "artisans", trouvant un papillome chez un chien, tentent de s'en débarrasser d'eux-mêmes. Ce que les propriétaires «bienveillants» n’entreprennent pas: attacher les papillomes avec une ficelle, frotter le jus de chélidoine ou de pissenlit sur les endroits affectés, brûler les excroissances avec du vinaigre, etc.

La vaccination

À ce jour, la vaccination est le moyen le plus efficace de lutter contre le virus de la papillomatose. Pour la fabrication d'un vaccin, le tissu papillomateux est prélevé sur un animal infecté et injecté par voie sous-cutanée à des intervalles de 7 à 10 jours. L'effet vient après 3-4 semaines.

Il y a un proverbe merveilleux: si vous ne guérissez pas un rhume, il ne passe que deux semaines plus tard et, s'il est traité, après 14 jours. Ici, dans le cas des papillomes, la situation est exactement la même. Si votre chien a un bon système immunitaire, les verrues devraient disparaître spontanément dans les 2-3 mois.

Le danger le plus probable est que toute autre tumeur puisse être prise comme papillome.

Si vous n'êtes pas sûr que les néoplasmes nouvellement formés sont exactement des papillomes et qu'ils ne disparaissent pas, au bout de 2 à 3 mois, ils sont gênants pour les animaux à quatre pattes (ils souffrent, saignent), l'animal doit être montré au vétérinaire.

Nares sur le nez du chien

Mon chien (Metis Basset, 13 ans) avait une gale brune sur un côté il y a un mois, sur un passepoil du nez, très abîmé au toucher. C'est à dire D'une part, le nez est toujours noir, humide et brillant, et d'autre part, quelque chose de similaire à l'apparence de la plaie s'est formé.
Le chien n'a pas été blessé au nez. Que pourrait-il être? L'âge? Dans notre clinique vétérinaire locale, ils m'ont conseillé de me frotter le nez avec de la pommade de zinc, mais le chien lèche immédiatement tout ce qui est sur le nez.

Ne pas voir la croissance est très difficile à dire, mais malheureusement, l'oncologie se manifeste souvent. Si la chose ne grandit pas et ne gêne pas le chien - il vaut mieux ne rien faire. Mais regardez attentivement - si une opération commence à se développer, une opération est nécessaire (et l'endroit est très inconfortable - il y a beaucoup de terminaisons nerveuses, et même un chien lèche tous les points de suture.) Encore une fois, l'âge n'est pas jeune.
Mais il est tout à fait possible que votre chien essaye juste de renifler ou de creuser et qu’il subisse une blessure que vous ne remarquez pas. Et idéalement, montrez-vous à un autre vétérinaire. L'onguent de zinc est un bon agent desséchant et cicatrisant, mais si vous êtes certain qu'il ne s'agit pas d'un traumatisme, il ne sera pas possible de guérir.

Milena Kreermann consulte - consultations sur les chiens: psychologie, soins, entretien (archives 2007-2009)

10 plus petits serpents de la planète
Nous allons vous parler des plus petits serpents de la planète dans cet article. Qu'est-ce que ça fait d'être si petit?

Les races de chiens les plus populaires dans le monde
La popularité de la race n'est qu'un hommage à la mode. Cela devrait être rappelé lorsque vous vous familiariserez avec notre classement.

Les plus belles araignées du monde
À la vue d'une araignée, nous éprouvons habituellement de la peur ou du dégoût. Qu'est-ce qui pourrait être beau à propos de ces créatures pieuvres qui mangent des mouches?

3000 faits sur les animaux et les plantes
Faits intéressants, divertissants et curieux sur la vie des animaux et des plantes en images.

Achetez, vendez un chien, un chat et d’autres animaux, ainsi que des services, des aliments pour animaux et des biens sur le tableau de messages GRATUIT

Les accidents chez les chiens sur la patte, la peau, les gencives, les yeux et les oreilles

La colère chez un chien est assez commune. Ils peuvent être totalement inoffensifs ou très dangereux, vous devez donc l'inspecter régulièrement et, si vous détectez des excroissances inconnues, l'examiner dans une clinique vétérinaire.

Types de croissance chez le chien

Chez les jeunes animaux, elles se manifestent principalement au niveau de la patte, de la peau, des oreilles, des yeux, de la bouche, de l’intérieur des joues, de la langue, des lèvres et du palais mou. Ils ressemblent à des formations uniques de différentes formes et tailles. De telles tumeurs chez les chiens sont bénignes, bien que leur nature soit virale.

Ce sont des papillomes ou des verrues. Chez les animaux adultes, ils peuvent apparaître sur le corps, moins souvent sur le ventre. Ils ressemblent à des plaques sombres qui surplombent la peau. Le plus souvent, ils se produisent chez les hommes et sont appelés kératopapillomes exophytiques. Au début, elles ont l'apparence de papules blanches, mais se transforment progressivement en tumeurs ressemblant à des choux-fleurs.

Le kératopapillome en soi n'est pas dangereux, mais ils peuvent parfois dégénérer en une tumeur maligne. L'apparition du kératopapillome lui-même indique un affaiblissement du corps.

Une augmentation de la peau d'un chien s'appelle une tumeur. Il s'agit d'une prolifération pathologique de tissu pouvant être bénigne ou maligne.

Les tumeurs bénignes se développent lentement et ne se propagent pas au-delà des limites du type de tissu où elles sont apparues. Avec lui, un chien peut vivre toute sa vie, mais il peut atteindre une taille énorme, ce qui cause des inconvénients.

Après le retrait, généralement, une telle tumeur ne se développe plus. Les tumeurs malignes se développent rapidement et se propagent rapidement à d'autres tissus et donnent des métastases. S'il n'est pas retiré à temps, l'animal mourra. Bien que, après le retrait, la tumeur maligne puisse repousser. La tumeur maligne la plus courante et la plus dangereuse est le carcinome.

On le trouve presque exclusivement chez les adultes et surtout chez les chiens âgés. Le plus souvent se produit dans les glandes mammaires et dans la gorge. Au toucher, il est ferme et a des limites claires. Un animal malade perd son appétit et son poids. Le fait est que quand une croissance se forme dans la gorge ou la bouche, il est douloureux pour le chien de mâcher et d'avaler.

Si le chien s'éloigne d'un bol rempli de souffrance au visage, cela signifie qu'il peut y avoir une croissance dans la gorge. Les premiers signes d'une croissance maligne dans la bouche peuvent être un ulcère au niveau des amygdales ou un tubercule à la gencive, semblable à un abcès. L'animal souffre si vous touchez ces endroits. En général, l'examen microscopique du tissu est très difficile à déterminer la nature de la tumeur. Mais dans tous les cas, il devrait être supprimé dès que possible.

Traitement de croissance

Les papillomes chez les chiens ont longtemps été traités avec divers agents externes: chélidoine, ammoniac, lapis, iode, formol. Ils injectent également de la novocaïne sous le papillome et par voie intraveineuse.

Cependant, ces traitements ne donnent pas un résultat stable.

  • Il est maintenant de plus en plus utilisé une combinaison de traitement conservateur et chirurgical.
  • C'est-à-dire que les papillomes simples sont enlevés chirurgicalement, puis ils désinfectent les plaies et les brûlent avec de faibles décharges électriques. Cela empêche le virus de s’installer dans la plaie.
  • La cryothérapie est efficace pour traiter les excroissances très dures - une méthode d'exposition à des températures extrêmement basses. C'est la meilleure méthode pour traiter les excroissances sur les globes oculaires.
  • Le traitement des papillomes à l'azote liquide toutes les deux semaines donne également d'excellents résultats.

Les excroissances chez le chien sont mieux traitées par immunothérapie. À l'heure actuelle, le meilleur effet est obtenu par l'utilisation de fosprénil avec novocaïne et par l'ajout de gamavit et de maxidine à la formule de traitement. En outre, de bons résultats sont observés après l'application de Panavir, ce qui ne permet pas la récurrence de la papillomatose multiple.

La tumeur doit être enlevée. Après cela, vous devez faire une biopsie. Si elle était bénigne, un traitement de restauration est utilisé et, en cas de tumeur maligne, une chimiothérapie peut être nécessaire.

Verrue sur le nez du chien traitement

Types de verrues. Classification.

Les verrues sont une pathologie virale de la peau causée par le virus du papillome humain. Avoir l'apparence d'un nodule sur la peau. Le traitement est efficace. Trouvé dans 90% de la population mondiale.

Types de verrues

La classification médicale moderne distingue les types de verrues suivantes:

  • verrues plates (ou jeunes),
  • verrues communes ou vulgaires et leur variété - verrues plantaires (ou spinules),
  • verrues filiformes (ou acrochords),
  • verrues génitales (ou verrues génitales),
  • verrues séniles, ou l'âge (ou kératose séborrhéique).

Permettez-moi de vous rappeler que la cause des verrues sur la peau sont de différents types de papillomavirus humain. En savoir plus sur le VPH

Verrues plates (jeunes)

Plus de détails sur les verrues planes sont décrits ici.

  • vue à plat
  • couleur chair ou marron clair
  • 1-2 mm dominant la peau,
  • situé sur le visage ou le dos des mains,
  • apparaissent chez les enfants et les adolescents dans la zone d'irritation de la peau, coupures, égratignures.

Verrues vulgaires

Article détaillé sur les verrues vulgaires - aller

  • Ce type de verrues apparaît souvent chez les jeunes.
  • Un autre nom est simple verrues.
  • Ce sont des élévations arrondies sur la peau, atteignant 5 mm de hauteur, initialement corporelles, puis grisâtres ou brunes, se dilatant progressivement.
  • À côté de la grande "maternelle" peut apparaître une petite verrue "subsidiaire".

Un autre type de verrue commune (photo ci-dessous) est plantaire. On l'appelle aussi "pic". Ces espèces sont situées sur la plante du pied ou sur la paume. Et ils semblent être un épi développé sur la peau, dense, légèrement douloureux, gênant parfois la marche, car il est douloureux pour une personne d’attaquer cet endroit.

Lisez un article détaillé sur les épines.

Verrues filamenteuses (papillomes ou acrochords)

Plus en détail sur ce look: lien.

Ces espèces sont localisées:

  • sur le visage
  • sur le cou,
  • à l'aisselle
  • sous les glandes mammaires chez les femmes.

Ce sont des élévations arrondies au-dessus de la peau, sur une tige mince (voir la photo).

Se produisent chez les personnes de plus de 40 ans, mais le plus souvent - chez les personnes âgées. Il convient de distinguer le molluscum contagiosum.

Verrues génitales (verrues génitales)

Un article très détaillé sur les condylomes est disponible ici.

Ce type de verrues est caractérisé par son emplacement (dans des endroits intimes). La raison en est le type 6, 11, 13, 16 et 18 du virus du papillome humain.
Les verrues génitales ont l’apparence de la croissance du chou-fleur. Couleur - chair sombre, plus proche du brun.

Ces condylomes sont situés dans l'aine et les zones intimes - dans l'anus, les grandes lèvres, dans le pénis. L'emplacement lui-même suggère que la principale voie de transmission est sexuelle.
Et un autre endroit où les verrues génitales peuvent être localisées est la cavité buccale.

Verrues séniles (âge)

En savoir plus sur ce type de verrue ici.

C'est le dernier type de verrues dans la classification. Ils n'ont rien à voir avec les vraies verrues. La raison de l'apparition de telles verrues n'est pas un virus, mais des excroissances kératosiques séborrhéiques sur la peau des personnes âgées.

Il s’agit d’abord de taches séniles, puis d’une petite excroissance sur la peau (sur la tête, sur le cou, sur le corps) de couleur grisâtre, marron ou noire, recouverte d’écailles séborrhéiques (pellicules). Après le retrait des écailles, les excroissances papillaires de la peau sont exposées.
Parfois, les verrues d'âge se fondent littéralement sur un corps humain pour former un conglomérat. Il est nécessaire de distinguer le kératome séborrhéique du syndrome naplus de Clark (en savoir plus sur le naevus dysplasique) et du mélanome.

Ainsi, comme on le voit, la classification moderne distingue cinq types de verrues. Les quatre premiers sont vrais (causés par le VPH). Le cinquième type (sénile) - n'apparaît pas à la suite d'une infection virale, mais à la suite du développement de la peau avec séborrhée chez les personnes âgées.

CIM 10

Dans la CIM 10 (classification internationale des maladies de la 10e révision), les verrues sont des lésions cutanées virales:

B07 Verrues virales

Les types de verrues suivants ont été transférés à d'autres sections de la CIM 10:

  • verrues anogénitales (vénériennes) (anciennes - verrues génitales) - dans la section А63.0 (maladies transmises sexuellement)
  • papillome de la vessie - section D30.3 (formation bénigne des organes urinaires)
  • papillome cervical - section D26.0 (formations bénignes de l'utérus)
  • papillome laryngé - section D14.1 (organes respiratoires bénins)

Réception d'un dermatologue expérimenté pour seulement 250 roubles: inscrivez-vous gratuitement

Acceptation d'une esthéticienne pour seulement 100 roubles: inscrivez-vous gratuitement

Traitement

Les principes de base et les méthodes de traitement des verrues et des papillomes:

  • retrait du laser (article détaillé sur le retrait du laser),
  • suppression des ondes radio sur l'appareil Surgitron (plus d'informations sur cette méthode),
  • cryodestruction - cautérisation à l'azote liquide et ses analogues (wartner cryo, etc.) - pour en savoir plus sur la cryodestruction,
  • traitement de chélidoine et super propreté (lire ici),
  • traitement avec des agents cautériseurs (solkovagine, solkoderme, verrukatsid, klomak, duofilm, crayon lyapisny),
  • renforcement immunitaire - immunomodulateurs prenant (polyoxidonium, roncoleukine, etc.) et méthodes naturelles (pour un article détaillé sur les méthodes de renforcement de l'immunité, voir)
  • prendre des médicaments antiviraux (épigène, isoprinosine, panavir, etc.)

Vidéo

Et maintenant - une vidéo utile sur le sujet de la matière:

Nares sur le nez du chien

Ya.A. Kuleshov,
Clinique de thérapie expérimentale, GU RCRC N.N. Blokhin RAMS

Abréviations: TDM - tomodensitométrie; IRM - imagerie par résonance magnétique.

Les tumeurs nasales chez les chiens et les chats représentent, selon la littérature, 1-2% de tous les types de tumeurs chez les petits animaux domestiques. De plus, la prévalence des tumeurs malignes est supérieure à celle des processus tumoraux bénins (10: 1).

Chez les animaux âgés de 5 à 6 ans, symptômes cliniques prononcés de pathologie de la cavité nasale, tels qu'un écoulement sanglant, séreux ou purulent de la cavité nasale, des éternuements, des difficultés respiratoires nasales, un manque de dynamique positive dans le traitement ainsi qu'un gonflement et une déformation de la bouche, causée par le développement d'une tumeur de la membrane muqueuse de la cavité nasale (Fig. 1).

Les facteurs prédisposant à l'apparition de tumeurs de la cavité nasale sont caractéristiques de la structure crânienne (selon la littérature, cette pathologie survient le plus souvent chez des animaux présentant une forme dolichocéphale du crâne), ainsi que des maladies chroniques de la cavité nasale et l'inhalation de produits chimiques volatils cancérogènes (tabagisme familial, par exemple) ).

Rhinoscopie - examen endoscopique de la cavité nasale, qui permet d'évaluer l'état de la membrane muqueuse, d'identifier le foyer pathologique, de définir le stade du processus tumoral, de réaliser une biopsie ciblée suivie d'une étude morphologique de la biopsie, de planifier des stratégies de traitement.

Au cours de la rhinoscopie, la localisation, la couleur, la consistance, la vascularisation et la forme de croissance tumorale permettent d’évaluer le degré d’invasion dans les tissus environnants. La rhinoscopie permet d'évaluer le bord crânien de la tumeur. La visualisation du bord caudal n'est pas toujours possible en raison des particularités de la structure de la cavité nasale et du matériel endoscopique insuffisant. Par conséquent, dans les cas extrêmes, il est nécessaire de recourir à la TDM ou à l'IRM.

Avec des symptômes cliniques prononcés d'une tumeur de la cavité nasale, visualisés avec la rhinoscopie, sont assez grandes. En règle générale, les tumeurs nasales sont situées plus près de l'os ethmoïde et se développent à partir des cellules de la membrane muqueuse bordant les voies dorsale, moyenne et ventrale.

La plupart des tumeurs de la membrane muqueuse de la cavité nasale sont entourées de mucus ou d'exsudat mucopurulent, qui sont facilement éliminés par irrigation ou aspiration. Des saignements actifs ou des caillots sanguins sont observés autour de certaines tumeurs. Le nombre et l'emplacement des caillots affectent l'apparence de la tumeur et peuvent aller de caillots frais d'un rouge vif à des structures denses et organisées (en raison de saignements chroniques chroniques) qui sont difficiles à distinguer des tissus tumoraux (Fig. 2).

De par leur nature même, les tumeurs peuvent être des mèches entre les conques nasales sans déplacement ni destruction, elles peuvent également ressembler à des masses.

Fig. 1. Manifestations cliniques des tumeurs de la cavité nasale: A, B - écoulements purulents unilatéraux; B - déformation de l'os frontal

Tableau 1. Prédisposition des chats à l'apparition de tumeurs de la cavité nasale

Race de chat

Pourcentage,%

70% (n = 14)

5% (n = 1)

5% (n = 1)

5% (n = 1)

5% (n = 1)

5% (n = 1)

5% (n = 1)

avec une croissance extensive, détruisant et déformant les tissus environnants.

La surface des tumeurs est très différente de forme, de texture et de vascularisation. Les tumeurs peuvent être: lisses, non vascularisées, kystiques ou solides; lisse, kystique avec des vaisseaux sanguins dilatés; lisse, solide avec une masse de vaisseaux; combinés.

De par leur nature, les tumeurs peuvent être des brins situés entre les conques nasales, sans déplacement ni destruction, et peuvent également ressembler à des masses à croissance importante détruisant et déformant les tissus environnants.

Les tumeurs de la cavité nasale peuvent également être lobées, grumeleuses, lâches, ressembler à des toiles d'araignées, détruire les conques nasales, de forme irrégulière ou avoir une "frange" (Fig. 3).

La couleur de la tumeur peut être blanche, rose, rouge foncé, marron, gris-vert (Fig. 4).

MATERIAUX ET METHODES

L’objet de la recherche était des chiens et des chats d’âge, de race et de sexe différents, présentant des symptômes cliniques prononcés de la maladie de la cavité nasale (écoulement de nature différente de la cavité nasale, éternuements, difficultés respiratoires, respiration sifflante, déformation du dorsal nasal, œdème, déformation des os du crâne facial).

Au premier stade, tous les animaux ont subi une radiographie de la cavité nasale et une rhinoscopie, suivies d'une biopsie d'une tumeur ou d'une lésion suspecte de la tumeur, ainsi que d'études cytologiques et histologiques.

Des études radiographiques sur des animaux ont été effectuées sous anesthésie générale. Pour évaluer la taille d'une tumeur de la cavité nasale et identifier les signes d'ostéodestruction chez un animal, des images radiographiques ont été prises dans deux projections: une ligne droite et une inclinaison avec une cavité buccale ouverte / fermée.

La rhinoscopie a été réalisée avec un endoscope flexible d’Olympe de 5 mm de diamètre et un endoscope rigide de Karl Storz avec une vision antéro-latérale de 30 ° et un diamètre de 2,7 mm (Fig. 5). Une rhinoscopie antérograde a été pratiquée chez tous les animaux. La rhinoscopie rétrograde était compliquée par les caractéristiques anatomiques de la structure de la cavité nasale et les capacités techniques de l'équipement.

Lors de l'inspection de la cavité nasale, les paramètres suivants ont été évalués:

1. couleur de la membrane muqueuse;

2. la nature du schéma vasculaire;

3. la présence d'exsudat;

4. la présence de corps étrangers;

5. la présence de changements dans la membrane muqueuse de la nature inflammatoire et allergique;

6. la présence d'une tumeur ou d'une lésion suspecte de la tumeur.

Lorsqu'une tumeur a été détectée dans la cavité nasale, la localisation, la couleur, la consistance, la taille, le degré d'apport de sang à la tumeur ont été évalués.

Pour établir le diagnostic final et déterminer le type de tumeur, une biopsie trépanique ciblée a été réalisée.

Pour arrêter le saignement qui s'est ouvert après la biopsie, une tamponnade a été réalisée avec des éponges hémostatiques. Des agents hémostatiques à usage général ont été injectés («Ditsinon» à une dose de 0,5 à 2 ml par animal).

Fig. 1. Les manifestations cliniques des tumeurs de la cavité nasale: D - déformation du dorsum nasal; D - poches et déformation du museau

À l'examen clinique, les animaux présentaient des signes prononcés de pathologie de la cavité nasale. Chez les animaux de moins de deux ans, ainsi que chez les patients non vaccinés, les infections virales ont été initialement exclues et présentaient des symptômes cliniques similaires (éternuement, difficultés respiratoires nasales, écoulements séreux et muqueux de la cavité nasale).

Au cours de la période 2006-2007, 80 patients soupçonnés de néoplasie nasale ont été admis à la clinique, ce qui représente 0,8% du nombre total de patients de la clinique au cours de cette période (N = 9998). Parmi ceux-ci, les chiens - 55 (68,75%), les chats -25 (31,25%).

À l'examen clinique, les animaux présentaient des signes prononcés de pathologie de la cavité nasale. Chez les animaux de moins de deux ans, ainsi que chez les patients non vaccinés, les infections virales ont été initialement exclues et présentaient des symptômes cliniques similaires (éternuement, difficultés respiratoires nasales, écoulements séreux et muqueux de la cavité nasale). Le diagramme 1 montre clairement le rapport entre les signes cliniques observés chez les animaux présentant des lésions tumorales de la cavité nasale. Dans 100% des cas, les patients ont eu un écoulement par les voies nasales, alors qu'ils ont également diagnostiqué des difficultés respiratoires nasales et des éternuements. Des déformations de la nuque, un gonflement et une déformation du museau ont été observés chez des animaux présentant une maladie de plus de 6 à 12 mois. Lors de l’évaluation de la localisation des écoulements sortant de la cavité nasale, la prévalence de la présence unilatérale sur la voie bilatérale a été notée (55:25). Selon nos observations, chez les chiens et les chats, le débit sortant d'un passage nasal était généralement hémorragique (45,5%) et le débit sortant des deux passages nasaux était purulent (48%) (voir le diagramme 2). L'incidence des épanchements muqueux et séreux est la même, avec des lésions unilatérales et bilatérales à peu près la même chose.

Tous les animaux ont subi un examen radiologique et endoscopique de la cavité nasale, suivi d'un examen cytologique et histologique des spécimens de biopsie.

Selon les résultats d'études par rayons X de la cavité nasale chez le chien et le chat chez 28 patients, il y avait un noircissement dans la région du ou des naseux, sur 6 signes d'ostéodestruction dans la région du nez, des os zygomatiques et de la région péri-orbitaire, ce qui représentait 42,4% et 9, 1% respectivement. Les autres animaux ont eu une radiographie de la cavité nasale sans modifications visibles.

Selon les résultats d'études sur la population de chats, aucune pathologie n'a été détectée sur la muqueuse nasale chez 2 individus. Sur 2 - sur la base d'une étude morphologique, une rhinite a été diagnostiquée (allergique, polypeuse), 1 - une papillomatose virale, une lésion nasale nasale a été détectée dans 20 cas. cavités. Ainsi, 5 animaux (2 mâles, 3 mâles castrés) présentant des lésions non tumorales de la cavité nasale ont été exclus des observations.

Dans une population de chats avec un diagnostic confirmé morphologiquement, selon

Schéma 1. Signes cliniques de pathologie de la cavité nasale chez le chien et le chat

Tableau 2. Prédisposition de l'âge des chats aux tumeurs nasales

Age du chat, ans

koshkisobaki.info

Tout sur les chats et les chiens

Comment traiter les papillomes chez le chien?

Les petites verrues, appelées papillomes, ne sont pas connues par ouï-dire. Ils se trouvent souvent dans les aisselles chez l'homme et ne suscitent aucune inquiétude. Cependant, ces excroissances qui se produisent sur le corps d'un ami à quatre pattes dans les endroits et les tailles les plus inesthétiques conduisent à une panique involontaire sur sa santé. Les papillomes chez le chien, dont le traitement sera décrit en détail dans l'article, sont des néoplasmes qui méritent une attention particulière de la part de l'hôte. Considérez les symptômes qui se produisent quand ils se produisent et les principales raisons de leur apparition.

Causes (voies d'infection)

Les papillomes chez les chiens sont principalement causés par le papillomavirus, qui affecte la peau et les muqueuses. Pénétrant dans le corps à travers les fissures, l’infection commence une reproduction active. L'invasion s'accompagne de la capture de tissus se transformant en tumeur en raison de l'instabilité des chromosomes.

L'infection à papillomavirus se produit par:

  • contact direct avec un animal malade;
  • l'introduction d'une seringue infectée par un vaccin;
  • utiliser des outils de toilettage non stériles;
  • interactions avec des objets appartenant à un chien infecté.

L'infection est la plus dangereuse pour les animaux domestiques:

  • certaines races (chiens-spitz, carlins, schnauzers miniatures, cockers, terriers);
  • avec une mauvaise santé;
  • personnes âgées ou, au contraire, âge du chiot.

Veuillez noter que les papillomes situés sur le cou, les jambes et les oreilles sont sans danger pour les autres. Les verrues qui apparaissent sur les muqueuses (cavité buccale, lèvres) et les joues constituent une menace.

Dans certains cas, un virus attrapé dans le corps d'un chien est à l'état dormant. Son activation dépend de:

  • utilisation prolongée de corticostéroïdes;
  • situations stressantes;
  • chirurgie réalisée sous anesthésie générale.

La période d'incubation varie de 1 semaine à 2 mois et ne gêne parfois pas l'animal tout au long de sa vie.

Les verrues qui en résultent sont de nature bénigne, mais dans certains cas, elles peuvent dégénérer en tumeurs cancéreuses.

Le papillomavirus est transmis exclusivement entre chiens et est sans danger pour les humains et les autres animaux domestiques.

Les symptômes

La fin de la période d’incubation est accompagnée de l’apparition de lésions présentant:

  • forme ronde avec une surface lisse;
  • teinte rosâtre, s'assombrissant avec le temps.

Avec la croissance des papillomes acquérir une surface rugueuse, ressemblant à une tête de chou-fleur miniature.

Selon la zone touchée du corps, la tumeur peut être:

  • cellules de transition apparaissant dans les aisselles et dans l'abdomen;
  • coussinets de pattes d'amortissement;
  • organes génitaux, situés sur les organes génitaux;
  • orale, apparaissant sur les lèvres, le nez ou la bouche,
  • cutanée, infectant les paupières ou la tête;
  • multiples, poussant sur les hanches ou le bas du corps.

Les symptômes observés chez un animal de compagnie incluent:

  1. Salivation copieuse. L'affection de la cavité buccale rend la déglutition difficile.
  2. La boiterie Les coussinets de pattes infectés interfèrent avec la marche normale.
  3. Diminution de l'appétit ou rejet complet des aliments solides, suivi d'une perte de poids. L'infection qui s'est développée dans l'œsophage provoque une douleur intense lors de l'ingestion de nourriture.
  4. Saignement. La présence de sang est l'un des symptômes d'une tumeur maligne. L'animal doit absolument montrer le vétérinaire. Cependant, l'animal peut simplement arracher la plaie lors du peignage.
  5. Tentatives de contrainte privée dans les pattes. Le papillome situé entre les doigts procure au chien un inconfort important. Le moyen de se débarrasser de la source du problème conduit à la rupture des verrues et à leur saignement.
  6. L'apparition de la mauvaise haleine. Lorsque les plaies sont endommagées, ouvrez la porte des bactéries qui forment la suppuration.

Faites attention à l'importance du diagnostic médical. La croissance des verrues menace de papillomatose et chez les animaux à faible immunité (chiens âgés, chiots, présence de maladies chroniques) - carcinome à cellules squameuses.

Diagnostic et traitement

Bien qu'il soit facile de déterminer les signes externes, il est important de consulter un vétérinaire pour diagnostiquer un éventuel oncologie. Il est également problématique de remarquer les nouvelles croissances sur les organes génitaux féminins de manière opportune, sans avoir de compétences professionnelles.

Pour le diagnostic utiliser:

  • une biopsie montrant la nature du néoplasme;
  • réaction en chaîne par polymérase pour déterminer la souche du virus.

En règle générale, les papillomes n'entraînent pas de douleur et ne sont enlevés que pour des raisons esthétiques ou pour les chiens à risque.

Pour se débarrasser des tumeurs en utilisant 2 méthodes:

  1. Médicaments. L'option classique d'utilisation:
    1. immunomodulateurs qui rétablissent l'immunité;
    2. phosprényle ou azithromycine, qui supprime l'infection;
    3. novocaïne, remplissant la fonction d'anesthésique;
    4. une pâte anti-verrucine spécialement conçue pour les papillomes.
  2. Opérative. La méthode est appliquée dans les cas où les papillomes causent des inconvénients ou des douleurs à l'animal. Il comprend:
    1. retrait au scalpel chirurgical;
    2. congélation de la tumeur à basse température;
    3. excision laser pour l'anesthésie générale;
    4. exposition au courant.

      Enlèvement des papillomes au laser

En bonne santé, il y a une guérison spontanée. Dans ce cas, l'animal reçoit une immunité, à l'exclusion des rechutes ultérieures.

Outre les techniques de démontage, l'introduction d'un vaccin constitué d'un échantillon de tissu papillome est utilisée. Les injections sous-cutanées sont administrées deux fois avec une pause d'une semaine. L'effet visible apparaîtra à la fin du premier mois.

Les méthodes traditionnelles suggèrent de traiter un animal:

  • la chélidoine;
  • l'ail;
  • glace carbonique;
  • euphorbe;
  • fil de lin;
  • pissenlit;
  • rowan et d'autres options.

N'essayez pas de traiter l'infection en utilisant une technique similaire. Une telle thérapie provoque la renaissance d'une éducation bénigne au fibrosarcome. Veuillez noter qu'une tentative d'autotraitement de la membrane muqueuse de l'œil peut entraîner une perte complète de la vision.

Si le traitement prescrit par le médecin comprend l'utilisation d'une pommade, procurez-vous un collier spécial. Il éliminera le médicament qui se lèche jusqu'à ce qu'il soit complètement absorbé.

Collier de chien

Prévention

Pour prévenir la formation de papillomes, respectez les mesures préventives suivantes:

  1. Inspectez l'animal quotidiennement après la marche. Portez une attention particulière aux chiens à poils longs, ce qui rend l'accès difficile à la peau.
  2. Maintenir un régime alimentaire équilibré. Une forte immunité aidera à protéger le corps contre les infections.
  3. Utilisez le vaccin. Les injections sont le meilleur moyen de se protéger contre la maladie.
  4. Évitez de parler aux chiens errants. Lorsque vous demandez une surexposition, veillez à la santé de l'animal.
  5. Au moins une fois par an, faites une inspection de routine. Le médecin détectera les tumeurs dans des zones inaccessibles à l'œil ordinaire.

Conclusion

Si vous trouvez des symptômes alarmants, ne paniquez pas. Dans la plupart des cas, les papillomes trouvés chez le chien ne présentent pas de danger grave.

Respectez les règles de base en matière de soins et d'alimentation, n'oubliez pas la prévention et consultez toujours votre vétérinaire si vous soupçonnez quelque chose. Les actions thérapeutiques initiées en temps opportun sauveront l’animal des conséquences graves.