Dysplasie canine

La dysplasie est une maladie insidieuse qui se transmet de génération en génération. Certaines versions suggèrent que la cause de son développement peut être une blessure, un régime alimentaire malsain ou un exercice insuffisant, mais la prédisposition génétique joue bien sûr un rôle prépondérant. La passion pour les grandes races de chiens a rendu un mauvais service: ne voulant pas perdre de bénéfices, les éleveurs ne traitaient pas très consciencieusement l’abattage et la stérilisation d’animaux présentant des pathologies.

En conséquence, la situation peut maintenant être qualifiée de catastrophique - la dysplasie articulaire est détectée de plus en plus souvent non seulement chez les chiens à partir de 1,5 ans, mais chez les chiots âgés de moins de 6 mois.

Description de la maladie

La dysplasie est une maladie qui provoque la déformation et la destruction des articulaires, puis du tissu osseux du système musculo-squelettique. Joint mal formé ou endommagé à la suite d'une blessure, lorsque l'écart entre la tête et le cotyle est trop grand, avec un frottement constant, il "mange" littéralement le tissu cartilagineux, en provoquant les douleurs les plus fortes. Ensuite, le processus affecte l'os, privant ainsi le chien de la possibilité de bouger complètement, de mener une vie active.

C'est intéressant! Le plus souvent, cette maladie affecte les articulations de la hanche. C’est à eux d’aller à la charge la plus lourde en courant, en sautant, lorsque l’animal est forcé de peser de tout son poids pour compléter le mouvement.

Une ou toutes les articulations du coude sont moins souvent atteintes, ce qui provoque des boiteries sur les pattes antérieures. Le chien refuse d'exécuter certaines commandes, par exemple, «Donne-moi une patte», «Vers le bas» - lorsque vous montez les escaliers, vous ne pouvez pas toucher l'endroit affecté. Vous pouvez remarquer la maladie et l'inflammation à la flexion, l'apparition de nodules.

Les «genoux» sont les moins susceptibles de souffrir, mais cela ne rend pas le problème moins important. La dysplasie des postérieurs apparaît souvent après une chute, un coup, une blessure au genou, à cause de laquelle la patte pourrait se lever et se disloquer. Auto-joint pour éviter les conséquences, l'amateur ne fonctionnera pas, vous aurez besoin de l'aide de spécialistes. Mais cela ne garantit pas une récupération complète. La douleur et les boiteries peuvent réapparaître à tout moment.

Le tissu cartilagineux usé devrait empêcher le contact avec les os et les dommages. En exfoliant, l'os s'effondre, les articulations changent, non seulement défigurent les pattes, mais maintiennent également le mouvement.

Si la maladie déclenche une attaque sur un corps de chiot en croissance, non encore formé, les pathologies seront perceptibles rapidement, elles affecteront non seulement les articulations, mais également l'ensemble du système musculo-squelettique. Mais les violations sont généralement détectées à l’âge de 1,5 ans, lorsque le chien gagne de la masse musculaire, cela devient plus dur et, par conséquent, la charge sur les pattes augmente.

C'est important! Plus tôt la maladie est détectée, plus il est facile de sauver l'animal, d'adapter le traitement et les systèmes de prévention des exacerbations. S'il y a des patients atteints de dysplasie "apparentés" dans "l'anamnèse", il est préférable de demander des informations sur le fait que le test de dépistage de la maladie a été passé sans danger par les parents du chiot.

Si vous soupçonnez un trouble génétique, il est utile de procéder à un examen radiographique des articulations, dans lequel il est facile de détecter une dysplasie, même au stade initial.

Quels chiens sont à risque

Les gros chiens de grande taille qui peuvent protéger le propriétaire, passent beaucoup de temps à l'air libre, accompagnent une personne en jogging, marche, randonnée, gardant le territoire, sont toujours en demande. Mais la mode ne transmet pas les chiens, dont les tâches consistent notamment à être un compagnon, une personne à vocation sociale, un ami ordinaire pour des personnes de tout âge.

Malheureusement, la dysplasie est caractéristique de ces chiens: les chiens de chasse, les labradors, les Saint-Bernards, les Danois, les Rottweilers, les Malamutes, les chiens de berger d'Asie centrale et les races similaires souffrent généralement de destruction des articulations.

Cela s’explique par l’augmentation de la masse corporelle, l’accroissement de la croissance et du gain de masse au moment où les os ne sont pas assez forts, quand il ya un risque élevé de blessure et d’étirement lorsque vous jouez trop actif.

Symptômes de dysplasie chez le chien

Au début, le chiot n’est pas très désireux de s’amuser, sans quoi, hier, il ne pouvait imaginer la vie, il se fatiguait et se couchait, montrant qu’il voulait rentrer chez lui, tout en marchant, il craignait de descendre les escaliers ou de les monter. De temps en temps, il semble mou, ce qui peut passer après un repos. Les éleveurs de chiens expérimentés commencent déjà à tirer la sonnette d'alarme en se précipitant vers les vétérinaires.

Si l'animal boit presque constamment, il commence à se dandiner, comme s'il se balançait, courait, posant ses pattes d'une manière inhabituelle, essayant de s'éloigner du sol avec les deux pattes arrières. Par exemple, les spécialistes doivent se dépêcher immédiatement. Même celui qui s'est fait un ami à quatre pattes pour la première fois a remarqué ces symptômes.

Ça fait mal au chien de bouger, de courir, il se couche souvent en tirant et en tordant les pattes. À ce moment-là, les joints d'étanchéité dans la zone des articulations sont déjà clairement visibles, l'animal ne leur permet pas de les toucher pour les inspecter. Chez les enfants avec le développement précoce de la maladie devient l'asymétrie très notable, une race inhabituelle. Avec la défaite des articulations de la hanche ou du genou, le chiot transfère la charge sur les pattes avant, de sorte qu'elles repassent plus massivement, mieux développées.

C'est important! Après avoir remarqué certaines de ces manifestations insidieuses de la maladie, vous devez montrer l’animal au vétérinaire pour qu’il soit examiné. Cela aidera à déterminer quel acier est la dysplasie, comment et comment vous pouvez aider le chien à mener une vie normale.

Dans ce cas, les muscles du dos du corps s'atrophient. Non seulement l'inspection, mais même en caressant le chien, vous pouvez trouver des joints d'étanchéité dans les articulations. La douleur fait en sorte que le chien évite d'essayer de le caresser et peut provoquer une agression.

Méthodes de diagnostic

Non seulement bon spécialiste du traitement des animaux, mais aussi éleveur de chiens expérimenté, un éleveur de grandes races de chiens n'aura aucune difficulté à diagnostiquer la dysplasie au cours de l'examen. Même le fait que l'animal n'aime pas être pincé par une petite patte à l'entrejambe devrait être alerté. En outre, il est facile de ressentir l’inflammation ou le compactage, avec la région tissulaire déjà croissante de la lésion.

Lorsque la patte est pliée, un son caractéristique se fait entendre: un clic, un craquement, parfois, vous pouvez sentir le frottement de la tête de l'articulation sur l'os. Ce sont les tous premiers signes qui peuvent ne pas signifier une maladie, mais parler de son apparition précoce, sa prédisposition à la dysplasie.

Le vétérinaire devra procéder à une radiographie du point douloureux pour déterminer l'état de la maladie. Pour ce faire, les chiens reçoivent presque toujours une injection qui engourdit la cheville et l'empêche de bouger (anesthésie, anesthésie). Après tout, il est impossible de forcer un chiot ou un chien adolescent à rester allongé sans bouger quand il y a tant d’étrangers, d’objets et que la situation semble menaçante.

Le propriétaire doit être préparé à cette procédure pour rassurer un ami, lui montrer qu'il est en sécurité et celui à qui il fait confiance ne le laissera pas seul. Une laisse, une muselière sont des conditions obligatoires pour se rendre à la clinique. Certains animaux réagissent de manière très agressive aux blouses blanches du médecin après les tout premiers vaccins. Vous ne devez donc pas oublier les mesures de sécurité élémentaires parmi tous les troubles.

Une procédure d'anesthésie plutôt douloureuse nécessitant une anesthésie est soumise à un chien afin de voir comment le tissu est affecté de l'intérieur. C'est ce qu'on appelle l'arthroscopie: une caméra miniature, un endoscope, est insérée dans l'articulation par une ponction. Vous pouvez ainsi obtenir une image très objective de la défaite de la dysplasie. L'équipement pour cette procédure n'est disponible que dans les grandes cliniques, elles sont donc situées loin de tout.

La lettre "A" dans le diagnostic signifie le bien-être complet, c'est-à-dire que le tissu n'est pas affecté.

«B» dans le verdict signifie une prédisposition aux changements pathologiques, ce qui signifie une attention accrue pour l'animal, des inspections constantes, le respect du mode de vie et le régime alimentaire prescrits pour arrêter le processus.

C'est important! Le coût du service est élevé, mais les résultats ne créeront pas le moindre doute.

Si le vétérinaire écrit la lettre "C" - la dysplasie en a déjà pris la cause, les articulations sont affectées, mais le processus peut être contrôlé.

«D» - la maladie progresse, il est nécessaire de traiter le chien pour améliorer sa condition, lui permettre de se déplacer normalement, puis de se livrer constamment à la prévention afin d'éviter toute récidive.

La lettre "E" signifie des dommages graves au tissu articulaire, il ne peut s'agir que d'un traitement d'appoint.

L’état grave du chien est le plus souvent causé par une mauvaise santé ou par la réticence des propriétaires à garder un œil sur l’animal dont ils doivent s’occuper. Une maladie non remarquée, le refus de l'aide des vétérinaires, un régime incorrect, un manque de soins appropriés et des conditions propices à une croissance et à un développement normaux contribuent au développement très rapide et agressif d'une maladie génétiquement déterminée.

Traitement de la dysplasie articulaire chez le chien

De nombreux propriétaires de chiens craignent l'impossibilité de guérir la dysplasie. Ils refusent un chiot atteint d'une maladie, le jetant parfois simplement dans la rue et condamnant le vagabondage et la mort rapide.

Mais même la pathologie observée à un âge précoce peut et doit être traitée. Si vous ignorez la boiterie, la douleur aux pattes, les changements d'humeur fréquents chez un chiot et son comportement peu actif, il est possible qu'à six mois, il soit simplement à moitié paralysé, tout mouvement lui causera de la douleur. Et avec un gain de poids accru (l'animal reste gros, grandit activement, mange avec appétit et ne peut pas dépenser de calories), il est menacé de mort par obésité et de problèmes connexes.

Les chiens jeunes et adultes sont généralement traités de manière conservatrice. La thérapie est effectuée uniquement par les vétérinaires, sélectionnant les médicaments, la physiothérapie, développant les complexes nécessaires de nutrition et de formation. Souvent, une série d'injections avec des médicaments qui soulagent l'inflammation et la douleur (chondroprotecteurs) est nécessaire.

Quel que soit le degré de dysplasie, la physiothérapie et un entraînement en douceur avec une charge bien régulée sont efficaces. Vous ne pouvez pas laisser un chien arrêter de bouger complètement, ce sera encore pire pour votre santé. Jogging à côté du propriétaire, un petit jogging sur un terrain plat, jeux de ballon, nager et nager aidera dans le développement normal des muscles, arrêter l'arthrose.

C'est important! Les vétérinaires diront certainement en quoi et en quelle quantité les suppléments devraient être inclus dans le régime alimentaire. De nombreuses vitamines peuvent avoir un effet positif sur l’état du tissu osseux.

En plus du traitement conservateur, un traitement chirurgical est également proposé, mais l'articulation artificielle est très coûteuse et tous les propriétaires de chiens ne peuvent se permettre une opération aussi coûteuse. De plus, cette méthode n'est applicable que dans les cas où l'animal est déjà complètement formé, cette méthode ne fonctionnera pas pour les jeunes chiens.

La dysplasie est une maladie chronique, pas un seul médicament, pas une seule opération ne peut complètement guérir un animal de compagnie. Par conséquent, vous devez faire tout ce qui est possible pour que la maladie ne commence pas à se développer. Si cela se révèle, il vaut la peine de suivre toutes les recommandations des médecins, qui recherchent une rémission stable et à long terme.

Prévention des maladies

La santé à cent pour cent des parents peut constituer une sorte de garantie qu’une terrible maladie ne frappe pas le chien.

Selon les experts, les métis ne souffrent jamais de dysplasie, quelle que soit leur taille. Mais croiser des bâtons avec des animaux de race, dans lesquels la maladie est dissimulée dans les gènes, entraîne son apparition dans la génération suivante.

La paresse de la négligence de la personne peut être un facteur provocant pour pousser à la dysplasie Le désir de mieux nourrir l’animal, de donner un morceau de graisse, de sucrer, de ne pas oublier l’énorme quantité d’os, de manière à ce qu’il y ait quelque chose à nettoyer, à jouer et à se laver, et en même temps - le manque de temps pour de longues promenades - tout cela conduit à un excès de calcium, à une obésité et, par conséquent, à premier stade de la maladie.

Un effort physique excessif, des blessures au cours du jeu, des bagarres, souvent provoquées par leurs chiens peu intelligents, peuvent également commencer. Les chiots ont très facilement des subluxations et des entorses, qui sont également des facteurs provoquants. Si vous décidez que tout disparaîtra de lui-même, ne redressez pas le joint, ne fixez pas la patte, alors bientôt, l'animal ne pourra tout simplement plus marcher normalement.

C'est important! Si un chien est gardé dans la rue, dans une cage à l'air libre ou sur une chaîne, cela ne signifie pas du tout qu'il ait assez de charge. Le chien doit marcher, en mouvement actif, au moins 2 à 3 heures par jour. Le manque d'exercice, ainsi que ses excès, ont un effet néfaste sur la santé du chien.

Lorsque vous achetez un gros chien, vous devez vous rappeler quelle responsabilité une personne assume. De nombreux problèmes de santé chez les animaux apparaissent en raison du fait que leurs propriétaires ont décidé que le soin consiste uniquement à nourrir et à abreuver l’animal, en oubliant les promenades, l’entraînement et l’éducation.

Douleurs articulaires chez le chien: causes et traitement

Les chiens sont des animaux mobiles qui blessent souvent les articulations. En plus des causes évidentes de la maladie, on boit et on ne veut pas bouger. La maladie est caractéristique des chiens d'assistance exposés à une surcharge importante, ainsi que des chiens plus âgés. Canine besoin de savoir quoi faire dans cette situation. Nous parlerons des causes des maladies des articulations, des méthodes de traitement et de prévention.

Classification

Les dommages aux articulations osseuses sont les suivants:

Blessures

Il existe ces types de blessures:

  • des plaies;
  • étirement;
  • entorses

Les plaies tranchées sont recouvertes d'une croûte et cicatrisent bien si la microflore pathogène conditionnelle ne pénètre pas dans l'articulation. L'animal a besoin de repos. Si le défaut est étendu - suture. Protégez la plaie d'une infection secondaire. Avec le développement de la suppuration, l'antibiothérapie est appliquée par voie topique, sous forme de poudres.

Les plaies de perforation sont plus difficiles à traiter. Leur conséquence est une arthrite purulente, si la microflore pathogène tombe dans des conditions anaérobies.

Étirement

La distorsion (étirement) se produit lorsque des sauts brusques, des élingues, heurtent la voiture. Les symptômes suivants se manifestent le lendemain:

  • boiterie;
  • douleur;
  • articulation enflée, douloureuse;
  • le chien ne s'appuie pas sur sa patte, le maintient dans un état à demi courbé;

Traitement - un bandage serré est appliqué, l'hydrocortisone est injectée par voie intramusculaire.

Luxation

Il existe les types de dislocations suivants:

  • pleins, les os perdent complètement le contact;
  • subluxation, le contact est maintenu;
  • simple, peau intacte;
  • ouvert, os des articulations exposés;
  • congénitale, principalement les chiots souffrent;
  • habituelle.

La pathologie est caractérisée par des mouvements limités et douloureux. Le traitement consiste en une réduction sous anesthésie locale ou systémique. Un bandage est appliqué pour limiter les mouvements pendant 10 à 14 jours.

L'arthrite

Le processus inflammatoire se produit principalement chez les animaux âgés. La maladie affecte les gros chiens et épargne les petits chiens. Les articulations interosseuses deviennent douloureuses, le chien a peur de bouger.

Il y a les causes suivantes d'inflammation des articulations:

  1. Surcharge fonctionnelle.
  2. L'obésité.
  3. Prédisposition génétique.

Les types d'arthrite suivants sont distingués:

  • purulent - se produit si l'infection tombe à l'intérieur du sac articulaire;
  • rhumatoïde - une pathologie auto-immune dans laquelle le corps perçoit ses propres cellules du tissu conjonctif comme des agents pathogènes;
  • déformant, est une conséquence de microtraumatismes permanents. Les os sont déformés, l'animal boite.
  • La dysplasie est une maladie congénitale des articulations de la hanche. Corrige rapidement, le chien est exclu de l'élevage.

Les symptômes

Le processus inflammatoire dans l'articulation provoque les changements suivants dans le comportement de l'animal:

  • restriction de mobilité. Le chien dort beaucoup;
  • l'articulation se gonfle, devient douloureuse, a chaud;
  • boiterie, mouvement avec un membre droit;
  • gain de masse rapide dû à l'adynamie;
  • l'animal réagit aux changements météorologiques.

Traitement

La stratégie thérapeutique vise à soulager la douleur et à restaurer les tissus cartilagineux. Utilisation d'un traitement médicamenteux ou chirurgical, régime alimentaire, physiothérapie.

L'arthrite

L'arthrose est le résultat de modifications dystrophiques permanentes à long terme, au cours desquelles la muqueuse interosseuse s'effondre. Il y a les stades suivants de l'arthrose:

  1. Diagnostiqué uniquement par rayons X.
  2. Le chien change souvent de patte. Un resserrement se fait entendre dans l'articulation. Une boiterie se développe, se manifestant par un mouvement actif.
  3. L'articulation est déformée. La patte s'éloigne, il y a de la douleur.

La maladie est incurable. Intervention chirurgicale est montré chiots. L'animal se sentira satisfaisant lors de l'exécution de mesures restrictives.

Sinovites

Un autre nom est bursite. La synovite aiguë résulte d'une contusion. La nature des exsudats permet de distinguer les inflammations séreuses ou fibrineuses. L'état initial du chien est satisfaisant. Au-dessus de l'articulation, des tumeurs du testa se développent. La température locale augmente. Lorsqu'il est pressé, le chien gémit.

Au cours de la maladie, la tumeur est ouverte, une fistule se forme, une inflammation purulente se produit. Le traitement de la maladie doit être confié à un spécialiste, sinon le chien risque de devenir invalide.

Prévention

Évitez les situations où l'animal peut être blessé. Il a besoin d'un exercice doux, il est nécessaire de contrôler son poids pour éviter de surcharger ses articulations. Il est recommandé d'utiliser des aliments prêts à l'emploi spécialisés avec des chondroprotecteurs. Cela est particulièrement vrai pour les gros chiens.

Conclusion

Les maladies des articulations chez les chiens sont dues à leur nature, à leur propension à des mouvements brusques et à une surcharge physique élevée. Il y a usure du cartilage chez les animaux âgés. Des mesures de contrôle des maladies ont été développées pour permettre aux animaux domestiques d’avoir un niveau de vie satisfaisant tout en respectant les restrictions imposées au logement et à l’alimentation.

Maladies des articulations chez le chien - causes, conséquences

Les maladies des articulations chez les chiens sont assez courantes. Les grandes races ont une grande tendance à ces pathologies, mais même les plus petites ne sont pas assurées par elles. L'étiologie et le traitement des maladies sont différents, bien que les symptômes soient similaires.

La plupart se produit sous une forme chronique. Il est important d'identifier la pathologie à temps et de la traiter correctement, seul un vétérinaire peut le faire. La prévention des maladies joue un rôle important.

Contenu de l'article:

L'arthrite

Les maladies des articulations inflammatoires sont appelées arthrite. Ils sont aigus ou chroniques, aseptiques ou purulents.

L'arthrite aiguë, causée le plus souvent par des virus ou des bactéries, est l'un des symptômes d'une maladie infectieuse et complique les traumatismes.

Ils s'accompagnent d'une augmentation de la température, d'une forte détérioration de l'état du chien et d'une restriction de l'activité physique.

L'arthrite purulente survient après une blessure, une ponction articulaire ou une intervention chirurgicale. Le chien peut devenir malade avec une inflammation purulente de l'articulation si l'infection pénètre dans l'organe par voie hématogène ou par l'os affecté.

Le symptôme principal est une douleur aiguë, un gonflement, une augmentation de la température locale et générale. Un chien ne peut pas se tenir sur une jambe douloureuse, il gémit ou grogne lorsqu'il touche un joint. Après un certain temps, le pus peut percer, une fistule se forme près de l'articulation.

Ceci s'accompagne d'une baisse de température, d'une diminution de la douleur, d'une amélioration de l'état général. L'arthrite purulente nécessite un traitement aux antibiotiques, parfois même une intervention chirurgicale.

L'arthrite chronique, le plus souvent, est de nature auto-immune. Ils peuvent être associés à des rhumatismes (infection streptococcique chronique à composante auto-immune) ou à la polyarthrite rhumatoïde.

Les symptômes se développent progressivement. Au début, il est difficile pour un chien de bouger le matin, il est contraint, il ne se lève guère d'une position couchée. Puis elle commence à boiter, fait une promenade à contrecœur, exécute des ordres.

Ces maladies sont souvent accompagnées de températures subfébriles. Il arrive que l'arthrite chronique commence avec une élévation de la température, des douleurs dans les grosses articulations et une forte restriction des mouvements.

Dans de tels cas, la pathologie peut survenir avec des périodes d'exacerbation et de rémission. Finalement, le tissu cartilagineux est détruit, le chien devient handicapé.

L'arthrite de nature auto-immune est traitée avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des doses élevées d'hormones et des cytostatiques.

Arthrose


Les articulations des chiens peuvent s'user avec l'âge, elles sont détruites à cause de l'inflammation, des troubles métaboliques. L'arthrose n'est pas une maladie inflammatoire caractérisée par la destruction progressive du cartilage et du tissu osseux.

Comme nous l'avons dit, les raisons sont différentes. La pathogénie de l'arthrose n'est pas bien comprise. Le tissu cartilagineux est détruit en raison d'un apport insuffisant en nutriments, le calcium.

Capsule synthétique de synthèse du liquide synovial de l'articulation, troubles métaboliques. Le plus souvent, les gros chiens souffrent d'arthrite, ainsi que de petites races telles que les carlins, les chihuahuas et les pékinois.

Les symptômes se développent progressivement. Au début, la boiterie apparaît, le chien se lève à peine d'une position couchée. Ensuite, il y a une limitation de l'activité motrice.

Avec un cours prolongé de la maladie, l'articulation peut se déformer et un resserrement se fait entendre lors des mouvements. Le plus souvent, l'arthrose se produit dans une ou deux articulations.

Mais de multiples lésions se produisent, en particulier dans les cas où la maladie se développe après une arthrite chronique.

Le traitement de l'arthrose comprend des méthodes médicales, physiothérapeutiques et chirurgicales. Les chiens reçoivent des comprimés contenant du calcium, du sulfate de chondoroitine et de la glucosamine. Bien aider à réchauffer les compresses, la chaleur infrarouge.

Si toutes les méthodes de traitement ont été inefficaces, ils effectuent une opération pour remplacer l'articulation. Il est important de surveiller la nutrition du chien, les conditions de son contenu. L'arthrose se développe souvent en raison de l'absence de certaines substances dans l'alimentation, de l'obésité et de soins inappropriés.

Dysplasie de la hanche


La dysplasie de la hanche est l’une des maladies héréditaires caractéristiques de nombreuses races (bergers allemands, bernards allemands, grands danois, collies, terres découvertes, carlin, etc.).

La maladie se caractérise par un développement anormal de la charnière et de la tête de la hanche. Associée à des pathologies congénitales des ligaments et des muscles de cette région.

Avec une augmentation de la charge sur le joint, celui-ci se déforme, le cartilage est détruit. Dans les cas graves, des luxations et des subluxations se produisent. La dysplasie est souvent compliquée par d'autres maladies des articulations, notamment l'arthrose et l'arthrite aiguë (y compris les maladies purulentes).

Les premiers signes de la maladie peuvent être détectés chez les chiots âgés de 4 à 12 mois. En courant, ils relient leurs pattes arrières comme des lièvres. Les chiens ont de la difficulté à monter ou à descendre.

Au fil du temps, une boiterie sévère se développe, chancelant en marchant ou marchant. L’avant du corps est nettement mieux développé que l’arrière, car il absorbe toute la charge.

Les symptômes peuvent apparaître et disparaître. Le moment d'apparition des premiers signes de dysplasie dépend en grande partie du poids du chiot, de l'intensité de la croissance et de l'effort physique.

La dysplasie de la hanche est diagnostiquée par rayons X. Les chiens atteints de cette maladie sont disqualifiés aux concours et ne sont pas autorisés à se reproduire. Tricoter soigneusement les chiots de la même portée.

Ils s'assurent que les proches du partenaire ne souffrent pas d'une telle pathologie. Pour empêcher une maladie de progresser chez un chien, ils limitent l'exercice physique. Il est important de ne pas trop nourrir les chiots et les chiens adultes.

La nourriture doit être équilibrée, inclure toutes les substances nécessaires au chien. En outre, ils fournissent de la vitamine D, des comprimés contenant du calcium et du phosphore, des chondroprotecteurs.

Dysplasie chez le chien: symptômes, traitement et prévention

La dysplasie est une maladie dangereuse des articulations, qui chez le chien n'est pas une pathologie congénitale, mais directement liée à l'hérédité. Cette maladie affecte principalement les représentants des grandes races. Pratiquement tous les chiots sont sujets à la maladie, qui deviendra plus tard un chien très corpulent. Il est donc très important de diagnostiquer la maladie dès l’âge du chiot. Un traitement opportun aidera à protéger l’animal des conséquences graves, y compris une immobilité totale.

Causes de

Récemment, la dysplasie articulaire s'est rapidement répandue et a pris des formes horribles. Au cours des années de recherche sur la maladie, de nombreux experts ont conclu que la dysplasie articulaire est une maladie génétiquement déterminée. La pathologie est transmise de génération en génération.

Cependant, on pense que la maladie peut être contractée (à la suite d’une blessure). Mais cette hypothèse est brisée par le fait que des chiots malsains naissent plus souvent dans certaines races. En outre, les mêmes chiennes et les mâles.

En outre, la théorie de la prédisposition génétique est confirmée par le fait que les chiens sans abri et les bâtards ne sont pas sensibles à la maladie, bien que le plus souvent, les animaux domestiques soient blessés. En outre, la maladie se développe chez les chiots qui apparaissent à la suite de «mariages mixtes» entre des sang-nés et des individus de races prédisposées à la dysplasie. Par conséquent, on peut difficilement penser que la maladie est acquise.

Le rôle de la prédisposition génétique à l’apparition de la maladie est énorme. Certains facteurs contribuent au développement de la dysplasie chez le chien:

  • manque de vitamines et de minéraux essentiels;
  • activité physique précoce et inappropriée;
  • nutrition déséquilibrée;
  • proportion irrégulière de calcium et de phosphore;
  • l'obésité;
  • excès de protéines;
  • maladies qui conduisent à un développement et à une croissance altérés de l'animal.

Tous les facteurs ci-dessus ont leur place dans le développement de la pathologie, mais leur "contribution" à l'apparition de la maladie ne dépasse pas 5%.

Types de maladie chez le chien

Les symptômes et la maladie, comme il a été dit, se développent chez de grandes races de chiens - Labradors, Grands Danois, Chiens de berger, St. Bernards et autres. La dysplasie est une pathologie grave entraînant la destruction des articulations de la hanche, du coude et du genou. Au dernier stade de la maladie, les animaux ne peuvent pas se déplacer de manière indépendante.

Il y a 5 degrés de dysplasie:

  • 1 (A) - l'absence de désordres dans l'articulation;
  • 2 (B), 3 (C) - il y a parfois des luxations;
  • 4 (D), 5 (E) - degrés modérés à sévères conduisant à des lésions articulaires graves et graves.

Il y a dysplasie de la hanche, du coude et du genou.

Dysplasie de l'articulation de la hanche (DTBS)

Chez le chien, les effets indésirables sur l'articulation de la hanche entraînent des modifications de la localisation physiologique de la tête fémorale dans la cavité articulaire. Les principaux signes du comportement d'un animal avec de tels changements sont:

  • l'animal s'appuie constamment sur ses pattes antérieures;
  • défaut de monter des escaliers;
  • laisser tomber le croup;
  • quand il marche, le chien remue le cul.

L'apparence de signes de dysplasie TBS est déterminée par la gravité des violations:

  • avec des modifications mineures, les symptômes de la maladie n'apparaissent généralement pas du tout ou ne se développent que chez les personnes âgées;
  • avec des changements importants dans l'articulation de la hanche, les signes de la maladie deviendront immédiatement visibles, même avec le contenu correct du chiot.

Dysplasie de l'articulation du coude

Si la maladie est concentrée dans l'articulation du coude, les symptômes suivants sont observés:

  • chien boitant sur les pattes avant;
  • réticence à donner une patte sur commande;
  • l'apparition de nodules ou d'autres fragments sur l'articulation du coude;
  • membres otdergivanie sur la palpation des néoplasmes;
  • refus de descendre les escaliers.

Certains symptômes de ce type dépendent de la maladie. Par exemple, les os articulaires peuvent s'épaissir, provoquant des frictions et, à l'inverse, se rétrécir, créant ainsi un écart important.

Dysplasie du genou

Les changements dans les genoux des chiens se produisent peu fréquemment et résultent généralement d'une blessure ou d'une charge accrue sur les membres postérieurs. Dans de telles situations, la position des os change en fonction de la subluxation. Signes de dysplasie du genou:

  • déformation visible des articulations du genou;
  • douleur au genou;
  • forte boiterie sur les pattes arrières.

Pour que la maladie ne se développe pas, les chiots de grandes races doivent créer les conditions nécessaires à leur élevage et tenter d’exclure toute possibilité de blessure.

Diagnostics

La dysplasie articulaire est diagnostiquée par un vétérinaire après un examen approfondi de l'animal et un examen aux rayons X. Le médecin sonde toutes les articulations du chien, évalue leur mobilité, surveille la présence de frictions lors du redressement ou de la flexion des membres. Dans la plupart des cas, un vétérinaire expérimenté peut établir un diagnostic sur la base de ces examens.

Au stade initial, le chien montre un examen aux rayons X. La photo est prise après l’introduction de l’anesthésie, sans quoi il est presque impossible de fournir à un animal des biens immobiliers. Sur la photo, vous pouvez voir l'emplacement du col fémoral et de la cavité articulaire. Le spécialiste détermine la présence de déformation.

Règles à respecter pour obtenir des images de haute qualité:

  • les petits chiens ne sont examinés qu'après 1 an de vie, les adultes après 1,5 ans;
  • chaque chien est enlevé 2 fois;
  • L'image est réalisée dans la position couchée de l'animal sur le dos avec les jambes parallèles étirées.

L'arthroscopie est un autre examen qui fournira une évaluation objective de l'état des articulations et aidera à déterminer la dysplasie. Cet examen est endoscopique. Par une petite perforation, une caméra miniature est introduite dans la région des articulations, à travers laquelle un spécialiste peut voir la structure du cartilage. Cette procédure est très coûteuse et n’est pas pratiquée dans toutes les cliniques vétérinaires.

Après toutes les manipulations et études, le médecin détermine le degré de dysplasie et choisit le traitement.

Traitement

La dysplasie chez le chien est traitée de manière médicale et chirurgicale. Le choix de la méthode de traitement dépend de l'évolution de la maladie, des caractéristiques individuelles du corps et de la santé du chien. Le traitement de la dysplasie du coude peut être effectué de manière conservatrice et opératoire. Le traitement de la dysplasie de la hanche chez le chien est généralement chirurgical.

Thérapie conservatrice

Le traitement avec des drogues comprend l'utilisation de drogues de différentes actions:

  • hondoprotecteurs - préparations pour la régénération des articulations;
  • antispasmodiques - pour soulager la douleur;
  • anti-inflammatoire - vise à éliminer l'inflammation des tissus.

Des suppléments biologiquement actifs sont également prescrits avec de la chondroïtine et de la glucasamine pour accélérer les processus de récupération dans les articulations. En plus de l’utilisation de suppléments alimentaires et de médicaments, le chien suit un régime spécial pour perdre du poids tout en prenant des vitamines et des minéraux.

Un effet positif peut donner de la physiothérapie. Les plus populaires et les plus populaires sont:

  • thérapie laser et magnétique;
  • thérapie à l'ozokérite ou à la paraffine;
  • massage de l'articulation douloureuse.

Pendant le traitement, l'activité motrice de l'animal n'est pas exclue, mais il convient de la maîtriser - jogging facile, natation, promenades lentes. Il est nécessaire de savoir que le traitement conservateur du DTS n’est qu’une amélioration temporaire de l’état dans lequel la claudication est éliminée et la douleur supprimée. Malheureusement, les articulations détruites des articulations ne sont pas restaurées. Par conséquent, les vétérinaires recommandent une correction rapide.

Intervention chirurgicale

La chirurgie destinée à traiter la dysplasie chez le chien consiste à modifier la forme de la tête fémorale afin qu'elle corresponde à la taille de la cavité articulaire. La complexité de l'opération dépend du degré de la maladie. En cas d'irrégularités mineures, le processus consiste à retirer une petite partie du cartilage. Dans les cas graves, les opérations suivantes sont effectuées:

  1. Endoprothèses - remplacement de l'articulation de la hanche par une prothèse en titane. Après la récupération, l'animal bougera normalement sans gêne.
  2. Ostéotomie - changer la place de la cavité articulaire et donner la forme physiologique correcte à l'articulation. Si l'arthrite dysplasique est présente, ce type d'opération n'est pas prévu.
  3. Retrait de la tête et du cou fémoraux - la procédure ne prévoit pas le remplacement d'une articulation par un implant, mais est associée à une longue période de récupération. Après la récupération finale, il n’ya aucun symptôme de la maladie, le chien peut sauter et courir sans restrictions.

Le vétérinaire décide du mode d’intervention chirurgicale en fonction de l’état et du diagnostic du chien. Avec la dysplasie, toute opération est un travail délicat qu’un chirurgien ne peut effectuer qualitativement qu’avec des connaissances anatomiques approfondies et une grande expérience. Il est donc très important de trouver un bon spécialiste.

Prévention des maladies

Les mesures préventives visant à prévenir et à prévenir le développement d’une pathologie dépendent du stade auquel elles sont nécessaires. Vous devez penser à l'absence de la maladie chez un chiot avant de l'acheter. Lors du choix d'un chiot de grande race, il est important de s'assurer que ses parents ne sont pas atteints de la maladie. Les résultats de leurs tests de dysplasie doivent être conformes au degré A. L'éleveur doit fournir un tel certificat avec le reste des documents. Même si cela ne donne pas une confiance totale dans le fait que le chien n'aura pas de maladie à l'avenir.

Chez les chiots âgés de 6 mois (et même plus âgés), il est très difficile de déterminer la dysplasie. Mais avec la prédisposition de la maladie de toute façon un jour se manifeste. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des mesures préventives le plus tôt possible pour prévenir le risque de survenue et le développement de conséquences. Les mesures préventives sont une charge adéquate et un régime alimentaire équilibré. Avec cette approche, vous pouvez arrêter le développement de la maladie, même si le chiot a commencé le processus de changements articulaires.

Mais si un chiot de grande race commence à être nourri et soumis à un effort physique accru, alors tout cela conduit à une augmentation de la charge sur les articulations et au développement d'une pathologie.

Tout animal a besoin de soins et d'attention, surtout s'il s'agit d'un chien de grande race exposé à un risque de maladie des articulations. Cependant, il est nécessaire de savoir que la dysplasie n'est pas une phrase. Vous pouvez enregistrer votre animal si vous remarquez des changements dans le temps et commencez un traitement adéquat.

> "> Maladies articulaires chez le chien

L’expression "Le mouvement, c'est la vie" ne pourrait être plus vraie pour nos animaux domestiques à quatre pattes, prêts à passer du temps à jouer 24 heures sur 24 dans des jeux de plein air et à rattraper leur retard. Même les pattes les plus courtes du chien semblent être spécialement adaptées à la course, aux sauts et aux loisirs actifs.

Cependant, parfois, les chiens refusent les jeux actifs et préfèrent la paix et la marche sans hâte. La plupart des propriétaires déduisent ce comportement de mauvaise humeur ou d'une paresse naturelle. Et seuls les plus attentifs supposent montrer l'animal au médecin et vérifier s'il se porte bien. Très souvent, les maladies des articulations sont la cause d'une baisse d'activité, selon les statistiques, survenant dans l'anamnèse de chaque troisième chien.

Pourquoi il y a une douleur dans les articulations

Les causes de douleurs articulaires beaucoup. La condition des articulations osseuses est influencée par une douzaine de facteurs différents. Voici les principales causes de la pathologie des articulations chez le chien:

  • Âge Au fil des ans, l'articulation de l'animal s'use. La couche cartilagineuse située entre les articulations devient plus fine ou disparaît complètement, ce qui provoque un frottement des os et une douleur pour l'animal. Parfois, cela entraîne la formation d'une croissance osseuse autour de l'articulation, ce qui entraîne une gêne encore plus grande pendant le mouvement.
  • Pathologie génétique. Le désir de l'homme d'améliorer ce qui est créé par la nature conduit au fait que l'animal a des maladies héréditaires causées par les caractéristiques de l'anatomie et de l'extérieur de certaines races. Les maladies héréditaires comprennent, par exemple, la difformité vertébrale cervicale, qui survient souvent chez les chiens présentant un canal vertébral étroit (Dobermans, Chow Chow). On diagnostique souvent chez les races d'ornement la maladie de Lagga-Calva-Perthes, caractérisée par des zones d'ostéonécrose du cou et de la tête fémorale et par le véritable fléau des grandes races de chiens - la dysplasie de la hanche, qu'il convient de parler séparément.
  • Dysplasie Cette maladie héréditaire se caractérise par la destruction progressive des articulations de la hanche et touche principalement les chiens lourds aux gros os ou les animaux en surpoids. Outre les prérequis héréditaires, il est tout aussi important de savoir quelle charge et quelle nourriture reçoit l'animal, et combien ses jeux et activités sont traumatisants. Malheureusement, il n’est possible de reconnaître cette pathologie que quelques semaines et parfois quelques mois après la naissance. C’est pourquoi les centres d’élevage de chiens sérieux effectuent des diagnostics spéciaux par rayons X chez les fabricants pour la dysplasie et, selon les résultats des enquêtes, marquent de manière appropriée le pedigree. La dysplasie la plus commune des articulations de la hanche, cependant, affecte parfois les os de l'épaule de l'animal.
  • Exercice excessif. Les tentatives à court terme pour obtenir des résultats sportifs exceptionnels ont pour conséquence que la charge sur les articulations de l'animal augmente considérablement. De telles charges sont particulièrement dangereuses pour les jeunes chiens lourds, dont les articulations fragiles souffrent déjà de caractéristiques structurelles et d'une masse musculaire rapide. La négligence des caractéristiques anatomiques menace non seulement la mauvaise formation du squelette, mais également la survenue de maladies articulaires à l'avenir.
  • L'arthrite La maladie couvre un très large spectre, y compris diverses pathologies des articulations causées par des blessures, des processus inflammatoires, des modifications auto-immunes du corps. Les mêmes symptômes unissent toutes ces pathologies: le chien fait les cent pas après le sommeil, refuse de descendre les escaliers et grossit rapidement du fait d'une diminution générale de l'activité.
  • Ostéochondrose. Maladie grave affectant le cartilage des articulations de l'animal. L'ostéochondrose ne se produit jamais soudainement, mais se développe sans à-coups, rendant le mouvement de l'animal de plus en plus lent et prudent. L'hypothermie, un effort physique intense et des os fragiles chez les chiots peuvent être un facteur déclencheur de l'apparition de la maladie. Le processus inflammatoire dans les tissus entraîne une augmentation de la taille des articulations et du comportement caractéristique de l'animal, qui se traduit par un long séjour dans la même posture, voire inconfortable, et se redressant sur le côté lorsque vous essayez de maintenir l'équilibre en position assise.
  • Discospondilite Une maladie dans laquelle la fonction de la colonne vertébrale est altérée, ce qui conduit à une douleur intense et à une mobilité réduite du chien. La pathologie a un caractère infectieux et est causée par un type spécial de staphylocoque, affectant le noyau du disque spinal.
  • Sinovit. C'est le nom de l'inflammation de la membrane articulaire synoviale qui survient lorsqu'un chien subit des dommages mécaniques à l'articulation (ecchymose, étirement). Le symptôme principal est le gonflement des tissus mous au-dessus de l’articulation, une fièvre localisée et la tentative du chien de protéger le membre blessé.

Symptomatologie

Hélas, nos animaux à quatre pattes ne savent pas parler et ne peuvent donc pas nous parler des sensations désagréables résultant du mouvement. Pour un propriétaire attentif, il n’est pas difficile de remarquer les bizarreries dans le comportement de l’animal:

  • Rejet des jeux de plein air. Un jeune chien actif préfère passer du temps à sa place ou refuse de se promener plus loin que le gazon le plus proche, sur lequel il convient de faire sa propre affaire.
  • La boiterie Le plus souvent, on s’accroupit sur une ou plusieurs jambes après avoir dormi ou longtemps allongé. Plus tard, le chien fait les cent pas, cependant, de temps en temps, il cesse de compter sur sa patte.
  • Changer de démarche. Le plus souvent, les propriétaires attentifs remarquent l'instabilité de certains chiens lorsqu'ils marchent, comme s'il marchait sur des braises, ainsi qu'un raccourcissement de la marche de l'animal.
  • Pleurnicher Toucher l'articulation douloureuse ou tenter de transférer le poids du corps sur la jambe provoque le chien à crier de douleur, de gémissement ou de gémissement.
  • Diminution de l'appétit. L'inconfort constant que ressent un chien lorsqu'il marche ou même au repos entraîne une détérioration de l'appétit et, par conséquent, une perte de poids de l'animal.
  • Postures non naturelles. En essayant de trouver la position la plus confortable du corps, le chien peut parfois prendre des poses absolument fantastiques et contre nature ou, au contraire, ne pas rester dans une position naturelle pendant une longue période, par exemple, se blottir dans une balle ou avoir les pattes repliées sous le corps.
  • Augmentation de la température corporelle. Le processus inflammatoire dans l'articulation peut être accompagné d'hyperthermie (locale ou générale) et d'un gonflement du point sensible.

En règle générale, la plupart des symptômes s'aggravent par temps froid et humide.

Contrairement à un humain, un chien ne peut pas simplement vous dire où et ce que ça fait mal. Et dans ce cas, seul le propriétaire peut savoir s’il remarquera les signes d’avertissement et s’il a recours à une assistance qualifiée. La méthode de diagnostic la plus informative aujourd'hui est considérée comme une radiographie. Il peut être utilisé pour confirmer ou infirmer le diagnostic préliminaire établi par un médecin sur la base d’un examen individuel avec un pourcentage élevé d’exactitude. Et déjà, selon le verdict, le vétérinaire prescrit tel ou tel traitement.

Thérapie et prévention

Hélas, de nombreuses maladies ne peuvent pas être complètement guéries. Par conséquent, la tâche principale d'un médecin est d'améliorer autant que possible la qualité de vie de votre animal et, si possible, d'arrêter le développement d'une pathologie.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont largement utilisés pour se débarrasser de la douleur. Ils soulagent la douleur et l'inflammation et permettent à l'animal de bouger sans gêne. Hélas, la plupart de ces médicaments ont une longue liste de contre-indications et au moins une longue liste d'effets secondaires, raison pour laquelle le chien ne devrait être administré à un chien que conformément à un régime écrit par un médecin et non auto-médicamenté.

Ils aident efficacement avec les maladies des articulations et des corticostéroïdes (préparations hormonales). Ils suppriment le système immunitaire en arrêtant la production de substances provoquant une inflammation.

Pour améliorer le fonctionnement des articulations et renouveler le tissu cartilagineux, les vétérinaires recommandent de donner au chien des chondroprotecteurs, des substances médicamenteuses qui restaurent le cartilage articulaire et aident à le protéger de toute destruction ultérieure. Pour obtenir un effet visible, les chondroprotecteurs doivent être pris pendant une longue période dans le cadre d’une thérapie complexe.

En cas d'apparition d'un processus inflammatoire, des médicaments antibactériens sont également utilisés pour bloquer la propagation de l'infection.

En plus du traitement médicamenteux, il est important de fournir à l'animal des conditions de vie dans lesquelles il se sentirait bien, et d'éliminer les facteurs provoquant des maladies des articulations:

  • Régime alimentaire Dans le régime alimentaire de l'animal devrait être un minimum de produits contenant de l'amidon et des glucides. Cela permettra de ramener la maladie à la normale et de réduire la charge sur les articulations malades. La viande, les légumes et les légumes verts faibles en gras compensent la carence en vitamines et n'aggravent pas l'estomac de votre ami à quatre pattes. Les médecins recommandent d'introduire régulièrement dans le régime alimentaire du chien des cartilages ou des produits du tissu conjonctif des animaux riches en collagène.
  • Massage: les caresses douces du corps détendent non seulement les muscles de l'animal et lui font oublier la douleur, mais améliorent également la circulation sanguine dans le membre affecté et favorisent la résorption de l'exsudat congestif dans les articulations.
  • Échauffement Une compresse chaude stimule les processus de régénération dans le tissu cartilagineux et augmente l'élasticité des articulations.
  • Activité physique Inutile de dire qu'un chien souffrant d'articulations douloureuses nécessite une charge légère. Promenades tranquilles par beau temps, lynx léger, jeux avec des tribus sont les bienvenus. Vous ne devez pas marcher longtemps sous la pluie, mais vous devez aussi exiger de l'animal que vous respectiez les normes physiques qu'il était capable de supporter avant la maladie.

En suivant toutes ces recommandations, vous permettrez à votre animal, malgré son état de malaise, de vivre longtemps et heureux. Il y recevra non seulement toute la thérapie nécessaire, mais surtout votre amour, qui était et reste le meilleur remède du monde.

Vous aimez ça? Partager avec des amis:

Je vous conseille de vous inscrire à la lettre d'information par courrier électronique afin de ne pas manquer les derniers articles et tutoriels vidéo gratuits!

* Données confidentielles garanties! Pas de spam!

Maladies canines - symptômes et traitement

Les maladies des articulations chez les chiens sont souvent dues à une activité accrue. Souvent, les maladies des articulations sont associées à la prédisposition de chiens de certaines races à ces maladies.

Symptomatologie et types de maladies articulaires chez le chien

La médecine vétérinaire moderne identifie plusieurs variétés de ce groupe de maladies, en raison de la nature des dommages causés aux tissus cartilagineux et osseux.

  • Dysplasie articulaire. La maladie est associée à un changement de la forme anatomique de l'articulation, qui cesse de maintenir de manière fiable l'os, ce qui entraîne l'apparition de nombreuses autres maladies. Le plus souvent manifesté dans l'articulation de la hanche et est hérité.
  • Arthrose Il résulte de l'usure banale de l'articulation et de sa destruction ultérieure. La forme en cours d'exécution peut être caractérisée par une perte de fonction du membre, ce qui est extrêmement fréquent en raison du diagnostic difficile de la maladie.
  • Arthrite ou arthrose. Il se caractérise par des modifications structurelles du cartilage, suivies par une inflammation des tissus. Avec l'arthrite, l'animal ne peut pas bouger pendant longtemps sans ressentir de douleur et a besoin de repos fréquent.
  • Ostéochondrose. Il résulte d'une violation de la composition minérale du tissu cartilagineux et peut survenir dans n'importe quelle articulation du corps. Les premiers symptômes peuvent être observés chez des chiots âgés de quatre mois: le chien peut commencer à envelopper ses pattes en se penchant en avant, ce qui entraîne un changement de la forme du squelette et une possible boiterie.

La plupart des grandes races de chiens sont sujettes aux maladies articulaires. Une charge élevée sur les os et un taux de croissance inégal provoquent toutes sortes de troubles du système locomoteur. Cela est particulièrement dangereux pour les gros chiens vivant dans des appartements en ville: leur corps ne reçoit tout simplement pas suffisamment de vitamines nécessaires au développement complet du squelette, ce qui entraîne de nombreuses blessures et troubles. Dans ce cas, la meilleure prévention des maladies des articulations chez le chien sera un régime alimentaire équilibré, contenant un certain nombre de vitamines, d'acides aminés et de minéraux nécessaires à la croissance adéquate des tissus des os et du cartilage. Les vétérinaires recommandent de nourrir les grands chiens urbains avec des aliments industriels secs contenant déjà toute la gamme des éléments essentiels.

Traitement des maladies articulaires

De nombreux médicaments qui sont le mérite de la médecine vétérinaire moderne, visant à éliminer un certain nombre de problèmes liés à la perturbation du système musculo-squelettique. Cependant, le traitement des articulations endommagées nécessite beaucoup de temps et une patience particulière, tandis qu'une prévention efficace permet d'éviter de nombreuses maladies. En plus d'une bonne nutrition, un chien, en particulier dans un appartement, a besoin d'un niveau de stress élevé, contribuant au bon développement du squelette. Le développement des articulations en raison de l'activité accrue de l'animal entraînera une augmentation du taux de charge pouvant supporter les articulations de l'animal.

Symptômes et traitement des maladies des pattes et des articulations chez le chien

Souvent, les propriétaires de chiens de races grandes et lourdes doivent faire face à des maladies des pattes et des articulations de leurs animaux domestiques.

Chez les chiots, la dysplasie des articulations de la hanche peut être observée assez souvent. Cette maladie est héréditaire et survient le plus souvent chez les chiots âgés de 4 à 10 mois, lorsqu'ils se développent intensément. Au début, il leur est difficile de se lever, surtout après leur réveil.

Le chien est un peu boiteux, jusqu'à ce qu'il se disperse et ne se balance pas normalement. Si cela n'est pas traité, les symptômes ne feront que s'aggraver et le chien peut cesser de marcher. Si vous trouvez des signes de cette maladie, assurez-vous de consulter votre vétérinaire et montrez-lui votre chien pour une radiographie.

Le traitement de la dysplasie dépendra de son degré. Si le cas n’est pas difficile, passez à une thérapie à long terme visant à soulager l’inflammation dans le statut, à éliminer la douleur et à permettre aux tissus cartilagineux de bien se nourrir. Très probablement, le médecin vous prescrira des injections intra-articulaires et des analgésiques, éventuellement l'homéopathie. Si la dysplasie est déjà fortement exprimée, alors seule une intervention chirurgicale peut aider.

Cette maladie est toujours difficile à traiter. Malheureusement, les gens prennent souvent des décisions concernant l'euthanasie d'un chien. Et ces animaux ne sont pas autorisés à se reproduire.

Pour la prévention des maladies musculo-squelettiques chez les grands chiens, il est recommandé d’ajouter des préparations spéciales aux aliments. Ils peuvent être achetés à l'animalerie.

Photo: chien blessé aux articulations

Maladies des articulations chez le chien

Avec l'âge, des maladies telles que l'arthrose, l'arthrite, l'ostéochondrose ou la discospondilite peuvent survenir chez le chien. La maladie la plus commune est les pattes postérieures chez les chiens. Les symptômes s'aggravent progressivement et les jambes commencent tout simplement à refuser. Il y a une paralysie. C'est très douloureux pour le chien.

Dès les premiers signes, vous devez commencer à traiter le chien le plus rapidement possible afin de prolonger son activité. Si la paralysie est déjà arrivée, le traitement le plus complet sera inutile.

Traitement

Cette maladie est traitée de la même manière que la dysplasie. Attribuer des médicaments spéciaux, faire des injections d'hormones. Toutes les procédures doivent effectuer un médecin. Les médecins ont souvent recours à des médicaments homéopathiques pour traiter ces maladies. En outre, les traitements de physiothérapie aident.

Ne traitez pas votre chien vous-même. Le résultat est très dépendant des bons médicaments. Vous devez seulement vous accorder que le traitement ne sera pas rapide. Bien sûr, si le chien n’est plus jeune, alors la maladie progresse le plus. Mais un bon traitement peut retarder une telle maladie pendant plusieurs années.